D'Wierk vun Déifferdeng ass d'Aushängeschëld vun de Lëtzebuerger Stolsitten.

"Är Visitt gëtt eis e grousse Motivatiouns-Schub no engem ganz komplizéierte Joer." Mat dëse Wierder goufen den Ierfgroussherzog an de Wirtschaftsminister en Donneschdeg de Mëtteg am ArcelorMittal-Wierk zu Déifferdeng empfaangen. Iwwer Capacitéiten um Weltmaart, Covid-19, Wirtschaftskris oder Green Deal,d'Stolindustrie steet viru groussen Erausfuerderungen. Am Januar gouf no 4 Méint Tripartite den Accord Lux2025 ënnerschreiwen. Eng Garantie fir Investissementer an d'Lëtzebuerger Sitten, awer och Synonym mat Ofbau vu ronn 500 Plazen.

D'Wierk vun Déifferdeng ass d'Aushängeschëld vun de Lëtzebuerger Stolsitten. Hei ginn héichwäerteg, deels eemoleg Träger gewalzt, déi weltwäit bei besonnesche Projeten, vun Héichhaiser bis komplex Brécken agebaut ginn. E Wierk, wat déi lescht Joren trotz allem Know-how, awer d'Kris ze spiere krut. Eleng d'US-amerikanesch Import-Taxen hu matsechbruecht, datt dee Marché tëscht 2018 an 2020 ëm 50% agebrach ass.

"Et ass net nëmmen de Corona, deen eis d'Liewen an dat vun eise Mataarbechter ganz schwéier mécht. Déi lescht Méint waren einfach onméiglech. An deem Sënn, datt mer och doduerch an eng riseg Wirtschaftskris erakomm sinn. Datt mer an eng Zäit koumen, wou schrecklech Handelskricher waren." Sou de President vun ArcelorMittal Lëtzebuerg Michel Wurth.

Dobäi koum den Defis, e Plang fir d'Zukunft vun de Lëtzebuerger Sitten auszeschaffen: D'Tripartite. Um Enn vun där festgehale gouf, datt vun den haut 3.600 Mataarbechter, der 500 bis 2025 ofgebaut ginn. Bis Haut ginn et schonn 78 Accorde fir eng Preretraite.

Méi erfreelech ass, datt iwwer déi nächst 5 Joer, 165 bis 205 Milliounen Euro investéiert solle ginn, eosu de Minister Franz Fayot.

"Bannent den nächste 5 Joer ginn tëscht 165 an 205 Milliounen Euro an d'Entwécklung a Moderniséierung vun de verschiddene Site vun ArcelorMittal investéiert, och hei zu Déifferdeng. Investitiounen, déi och dofir do sinn, fir Aarbechtsplazen ze erhalen."

An nei Technologien, déi d'Stolprodukter "Made in Luxembourg" méi konkurrenzfäeg maachen. Nei Technologië fir an engem komplexen Ëmfeld, awer och 2050 CO2-neutral ze sinn.

"De Rescht vun der Welt muss dann awer och Contrainten operluecht kréien, dat fir si déi selwecht Konditioune gëllen. De Wee bei d'Produktioun vu gréngem Stol kascht Geld. Do mussen Investmenter gemaach ginn. Déi Investmenter kënne mir als Stolindustrie net all selwer droen. Dofir musse mer och do gehollef kréien. D'Zukunft vun der Stolproduktioun wäert mat Waasserstoff funktionéieren.[...] Eng Tonn grénge Stol wäert dann och méi déier sinn ewéi net grénge Stol. De Marché muss dann awer och bereet sinn dës Präisser ze bezuelen. Hei brauch et och d'Motivatioun vun der Politik fir de Marché ze ënnerstëtzen." sou de Roland Bastian, Generaldirekter vun ArcelorMittal Lëtzebuerg.

Extrait Roland Bastian

De Stol mécht haut nach 14% vun den Nationalen Exporter aus. Produkter, déi ëmmer méi performant musse ginn, fir mat der Auslännescher Konkurrenz matzehalen. Sou goufen zum Beispill 40 Milliounen Euro an des Installatioun investéiert.

"Haut produzéiere mir déi schwéierst an héchst Träger an dat ass de Grond, dat se Weltwäit exportéiert ginn," sou den Thomas Georges vum Déifferdenger Wierk.

"Déi eenzegaarteg Putrellen, déi hei zu Déifferdeng produzéiert ginn, stinn op der ganzer Welt fir den Know-How, Innovatiounsgeescht, a Capacitéiten déi mer zu Lëtzebuerg an der Stolindustrie hunn.“ lueft de Wirtschaftsminister Franz Fayot.

Vun vun New York, iwwer Dubai, Sankt-Péitersbuerg bis Rabat. Jidder Projet gëtt dem Wierk vun Déifferdeng nees Loft, fir an deem extreem komplexen Ëmfeld mat Zouversiicht an d'Zukunft ze kucken.

Visitt GDH bei ArcelorMittal / Rep. Tim Morizet

Communiqué

S.A.R. le Grand-Duc héritier et Franz Fayot ont visité les nouvelles installations d'ArcelorMittal à Differdange (04.03.2021)

Communiqué par: ministère de l'Économie

S.A.R. le Grand-Duc héritier et le ministre de l'Économie, Franz Fayot, ont visité, en date du 4 mars 2021, le site d'ArcelorMittal à Differdange. Après avoir fait le point sur les projets actuels et futurs du groupe au Grand-Duché, notamment ceux dont il a été convenu dans le cadre de la tripartite sidérurgie, les dirigeants d'ArcelorMittal ont présenté les derniers investissements majeurs du groupe à Differdange qui incluent l'acquisition d'une nouvelle dresseuse à galets, la plus grande machine de ce type existante à travers le monde, et la mise en place d'un nouveau procédé de traitement thermique de l'acier. Depuis plus d'un siècle, le site de Differdange s'est forgé une réputation mondiale en produisant les poutrelles les plus lourdes, les plus hautes et les plus larges au monde, utilisées dans la construction de gratte-ciels. Initié en 2018, le projet d'installation de la nouvelle dresseuse à galets s'est finalement concrétisé en 2020 avec l'entrée en phase industrielle. Cette nouvelle dresseuse permet désormais d'augmenter significativement l'efficacité du processus de production ainsi que la qualité des poutrelles produites sur le site. Il s'agit d'un investissement durable majeur pour le groupe de près de 40 millions d'euros.

Au-delà de cette acquisition, grâce à un programme de modernisation, dont une partie a été cofinancée par le ministère de l'Economie, Differdange accueille un procédé de traitement thermomécanique amélioré qui permet la réalisation de poutrelles d'une qualité exceptionnelle. Ce nouveau procédé donne à ces sections d'acier une haute limite d'élasticité et une aptitude au soudage excellente, tout en offrant un net gain de poids. Ce projet représente un investissement de 8,5 millions d'euros pour le groupe.

Déjà confrontée à des conditions de marché difficiles avant la pandémie en raison d'un marché très compétitif, la sidérurgie a été encore davantage impactée, suite à la pandémie de COVID-19, particulièrement en raison de la baisse d'activité dans l'industrie automobile et la construction. C'est la raison pour laquelle des discussions avaient été entamées dès septembre 2020 dans le cadre d'une tripartite sidérurgie.

Pour rappel, le 25 janvier dernier, à l'issue de la tripartite sidérurgie, un accord baptisé «LUX2025» a été conclu entre le gouvernement, les partenaires sociaux et ArcelorMittal Luxembourg. L'accord prévoit que le groupe sidérurgique investira dans le développement de ses sites de production, dont celui de Differdange, pour assurer la pérennité des activités au Grand-Duché. Des investissements avec des projets-clés sont prévus pour permettre le développement de nouveaux produits et assurer la durabilité des usines.

Lors de la visite, le ministre de l'Économie, Franz Fayot, a déclaré : «ArcelorMittal continue à investir durablement sur son site de Differdange, dans des installations plus modernes permettant notamment des économies d'énergie. Afin de soutenir un développement durable de l'économie luxembourgeoise, le ministère de l'Économie s'engage à accompagner les acteurs industriels luxembourgeois dans la transition digitale et écologique. ArcelorMittal occupe une place bien particulière dans ce contexte.»

Roland Bastian, Country Head ArcelorMittal Luxembourg a ajouté : «En cette période de crise sanitaire, la visite de S.A.R. le Grand-Duc héritier et du ministre de l'Économie est un bel encouragement pour les salariés d'ArcelorMittal qui s'engagent chaque jour pour servir nos clients à travers le monde. Nos produits innovants, toujours plus respectueux de l'environnement et intégrés dans de prestigieux projets, permettent au Grand-Duché de rayonner bien au-delà de ses frontières.»

Héritière d'une longue tradition sidérurgique luxembourgeoise, ArcelorMittal est aujourd'hui la plus grande entreprise sidérurgique au monde. Le groupe est présent dans 60 pays et est le principal fournisseur d'acier de qualité des grands marchés sidérurgiques mondiaux, incluant l'automobile, la construction, l'électroménager et l'emballage. Au Luxembourg, le groupe détient 8 sites dont notamment des unités de production d'acier pour les produits longs et tréfilés, ainsi que le centre de R&D mondial pour les produits longs du groupe. Il comptait au 31 décembre 2020 3.662 employés dont 700 sur le site de Differdange. En 2020, ArcelorMittal Luxembourg a produit 1,9 millions de tonnes d'acier brut majoritairement destiné à l'export. Les produits exportés par la société représentent 14% du total des exportations du Grand-Duché. ArcelorMittal est également activement impliqué dans la construction du pavillon du Luxembourg à l'Exposition universelle de Dubaï, placée sous le signe du développement durable.