Dat huet d'Santé um Mëttwoch Owend an engem Schreiwes matgedeelt, nodeems sech d'Ema nach emol hannert de Vaccin gestallt hat.

No där Decisioun gouf et en extraordinäre Sommet vun den europäesche Gesondheetsminister, eng Videokonferenz, wou sech iwwert eng weider gemeinsam Demarche berode gouf, wat den Asaz vum Vaccin betrëfft. De Minister Romain Schneider huet seng Parteikolleegin Paulette Lenert bei dëser Geleeënheet vertrueden.

Hien ënnersträicht an engem Schreiwes, datt et kruzial ass, datt déi 27 Länner déi néideg Mëttel hunn, fir Decisioune kënnen ze huelen, déi op Fakte baséieren. D'Zil géif et bleiwen, esou séier wéi méiglech e Maximum u Leit ze impfen, op Basis vu wëssenschaftleche Preuven, wat d'Effikassitéit an d'Sécherheet betrëfft.

AstraZeneca ass an Zukunft ënnert dem Numm Vaxzevria ze fannen.

Schreiwes

Romain Schneider a participé au Conseil extraordinaire des ministres de la Santé de l'Union européenne consacré au vaccin AstraZeneca (07.04.2021)

Communiqué par: ministère d'État / ministère de la Santé

Suite à la déclaration en date de ce jour de l'Agence européenne des médicaments (EMA) concernant le vaccin COVID-19 Vaxzevria (anciennement AstraZeneca), les ministres de la Santé de l'Union européenne se sont réunis en vidéoconférence en ce jour, mercredi 7 avril, afin de se concerter sur une démarche commune quant au futur déploiement du vaccin Vaxzevria. Le ministre Romain Schneider a remplacé la ministre de la Santé Paulette Lenert à cette occasion.

Romain Schneider a souligné qu'il était crucial que les Etats-membres de l'UE disposent des moyens nécessaires pour prendre des décisions éclairées sur la manière de déployer leur stratégie de vaccination dans le meilleur intérêt possible de la santé publique des citoyens. « Notre objectif reste de vacciner un maximum de personnes le plus rapidement possible, sur la base de preuves scientifiques solides concernant l'efficacité et la sécurité des vaccins disponibles. » a ajouté Romain Schneider.

Bien que l'EMA ait constaté un lien possible avec de très rares cas de caillots sanguins inhabituels et l'administration du vaccin AstraZeneca, elle constate aussi que « Les bénéfices du vaccin AstraZeneca, en termes de prévention de l'infection au Covid-19, continuent d'être largement supérieurs aux risques et le public devrait continuer à recevoir le vaccin quand il est invité à le faire. » L'analyse de l'EMA, basée sur des données concernant des personnes vaccinées entre 18 et 79 ans, n'a pas révélé de différence entre hommes et femmes et n'a pas non plus permis de confirmer, sur base des données actuellement disponibles, l'existence de facteurs à risque spécifiques.

C'est sur base de cette évaluation scientifique de l'Agence européenne que le Luxembourg a décidé de continuer à administrer le vaccin AstraZeneca sans distinction d'âge et de sexe.

Dans son communiqué de ce jour, l'EMA rappelle aux professionnels de santé et aux personnes recevant le vaccin de prendre en considération la possibilité de très rares cas de caillots sanguins survenant dans les deux semaines suivant la vaccination.

Les patients doivent consulter immédiatement un médecin s'ils présentent les symptômes suivants :

- essoufflement

- douleur dans la poitrine

- gonflement de la jambe

- douleur abdominale (ventre) persistante

- symptômes neurologiques, notamment des maux de tête sévères et persistants ou une vision floue

- de petites taches de sang sous la peau au-delà du site d'injection.

Vaxzevria est l'un des quatre vaccins autorisés dans l'UE pour protéger contre le COVID-19. Des études montrent qu'il est efficace pour prévenir la maladie. Il réduit également le risque d'hospitalisation et de décès dus au COVID-19.

L'EMA s'est engagée à continuer son analyse de manière détaillée au courant des mois à venir, à continuer à surveiller la sécurité et l'efficacité du vaccin et à fournir au public les dernières informations disponibles.