D'lescht Woch goufen 1.265 Persoune positiv op de Covid-19 getest. Dat sinn der 279 manner wéi déi Woch virdrun.

Et goufe knapp 55.000 PCR-Tester gemaach, déi Woch virdru waren et der bal 80.000. 137 Leit haten e positiven Antigen-Test.

Zu Lëtzebuerg dominéiert kloer déi brittesch Variant vum Virus mat 74 Prozent. Déi südafrikanesch Variant kënnt a bal 20 Prozent vir an och déi brasilianesch Variant gouf an eenzele Fäll detektéiert. An den Echantillonen, déi sech op d'virlescht Woch baséieren, gouf se 6 Mol nogewisen.

D'Situatioun an de Spideeler: op den normale Statiounen ass d'Zuel vun de Patienten zeréckgaangen, vun 111 op 104. Op den Intensivstatioune ginn den Ament 30 Persoune behandelt, dat ass ee Patient méi wéi déi Woch virdrun. Den Duerchschnëttsalter vun de Lei, déi mussen hospitaliséiert ginn, läit bei 61 Joer.

D'lescht Woch sinn 12 Patiente mam Virus gestuerwen, déi Woch virdru waren et 19 Doudeger.

Offiziellt Schreiwes

COVID-19: Rétrospective de la semaine du 5 au 11 avril (14.04.2021)
Communiqué par: ministère de la Santé / Laboratoire national de santé (LNS) / Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST)


Pour la semaine du 5 au 11 avril, le nombre de personnes testées positives à la COVID-19 a à nouveau diminué de 1.544 à 1.265, ainsi que le nombre de leurs contacts étroits identifiés qui est passé de 3.808 à 3.122 contacts (-18%).

À noter que le nombre de tests PCR effectués au cours de la semaine du 5 au 11 avril a diminué de 79.883 à 54.621.

137 personnes ont déclaré un test antigénique rapide positif.

En date du 11 avril, le nombre d'infections actives s'élevait à 3.126 (par rapport à 3.624 au 04.04) et le nombre de personnes guéries est passé de 58.231 à 59.982. La moyenne d'âge des personnes diagnostiquées COVID-19+ a augmenté à 37,5 ans.

Le nombre de nouveaux décès a également diminué, avec 12 décès en lien avec la COVID-19 à déplorer, contre 19 la semaine précédente. La moyenne d’âge des personnes décédées est de 84 ans.

Dans les hôpitaux, on constate une diminution des admissions de patients COVID confirmés en soins normaux, avec 104 hospitalisations contre 111 la semaine précédente. Le nombre d’hospitalisations en soins intensifs a augmenté légèrement de 29 à 30 (dont un patient du Grand Est).

Les deux Centres de consultation COVID-19 (CCC), situés au Kirchberg et à Esch-sur-Alzette, ont enregistré au total 12.190 passages depuis leur ouverture, dont 682 passages pour la semaine du 5 au 11 avril, soit un nombre largement supérieur à la semaine précédente (586).

Taux de positivité et taux d’incidence

Pour la période de référence, le taux de reproduction effectif (RT eff) a augmenté à 0,96 par rapport à 0,86 la semaine précédente. Cette évolution peut aussi être constatée pour le taux de positivité sur tous les tests effectués (ordonnances, Large Scale Testing, contact tracing); il est en effet passé de 1,93% à 2,32% (moyenne sur la semaine). Notons que le taux de positivité pour les tests effectués sur ordonnance, donc pour les personnes présentant des symptômes, est passé de 4,01% à 5,22%.

Le taux d'incidence est de 202 cas pour 100.000 habitants sur 7 jours. Pour la semaine du 29 mars, le taux d’incidence s’élevait à 247 cas pour 100.000 habitants sur 7 jours. Par rapport à la semaine précédente, le taux d’incidence diminue dans toutes les tranches d’âge à l’exception des 60-74 ans. La plus grande diminution est enregistrée dans la tranche d’âge des 15-29 ans (-30%) suivi des 30-44 ans (-22%) et des 75 ans ou plus (-20%).

C’est la première fois depuis septembre 2020 que la catégorie des 75 ans ou plus présente un taux d’incidence le plus bas avec 123 cas pour 100.000 habitants suivi par la tranche d’âge des 60-74 avec 149 cas pour 100.000 habitants. On observe maintenant des taux d’incidence nettement plus bas chez les personnes âgées de plus de 60 ans qui ont été la cible principale de la campagne de vaccination jusqu’à présent.

Quarantaines et isolements

Pendant la semaine du 5 au 11 avril, 3.198 personnes se trouvaient en isolement (-8%) et 3.440 en quarantaine (-33% par rapport à la semaine précédente).

Contaminations

Pour les 1.273 nouveaux cas, le cercle familial reste le contexte de transmission des infections à la COVID-19 le plus fréquent avec 48,6%, suivi par l’éducation (4,7%) et le travail (3,8%). Le taux des contaminations dont la source n’est pas clairement attribuable diminue à 35,0%.

Vaccinations: point de situation

Pour la semaine du 5 au 11 avril, 24.403 doses ont été administrées au total. 14.973 personnes ont reçu une 1re dose et 9.430 une 2e portant le nombre total de vaccins administrés en date du 13 avril à 135.091 (1re et 2e dose).

Le planning des allocations en doses auxquelles le Luxembourg a théoriquement droit selon le pro rata de 0,14% de la population luxembourgeoise tel que prévu dans les contrats déjà conclus par la Commission européenne avec les différents fabricants, ainsi que les allocations déjà livrées au Grand-Duché à ce jour et attendues jusque fin avril 2021 peut être consulté dans le rapport hebdomadaire en annexe.

Selon les informations disponibles à ce jour, le Luxembourg disposera donc prévisiblement d’un nombre de vaccins suffisant pour vacciner 127.840 personnes jusque fin avril 2021. Rappelons toutefois que les allocations sont susceptibles d’être ajustées de semaine en semaine selon les capacités de production des fabricants et des livraisons.

L’évolution des variants

Pour la semaine du 29 mars au 4 avril, la couverture du séquençage de la population était de 30,7%, donc nettement supérieure au taux optimal de 10% recommandé par ECDC pour disposer d’un échantillonnage représentatif.

Concernant l’échantillonnage de 529 échantillons réalisé pour la semaine 13.2021, on constate la répartition suivante:

  • le variant britannique UK (B.1.1.7) représente 74,1% des cas;
  • le variant sud-africain SA (B.1.351) représente 19,4% des cas;
  • 6 cas du variant brésilien P.1 ont été détectés.

Surveillance des eaux usées au Luxembourg dans le cadre du SARS-CoV-2

Selon le dernier rapport CORONASTEP établi par le LIST (Luxembourg Institute of Science and Technology), le niveau de contamination des 13 stations d’épuration échantillonnées étudiées au cours de la semaine du 5 au 11 avril indique une prévalence toujours forte du coronavirus dans les eaux usées au niveau national. Néanmoins, une tendance à la baisse a été observée tout au long de la semaine.

L'ensemble des rapports CORONASTEP sont disponibles sur le site du LIST: https://www.list.lu/en/covid-19/coronastep/.