Dat sot den EU-Kommissär fir de Bannemaart, Thierry Breton, deen am Grand-Duché war, fir den europäesche Supercomputer mat Sëtz zu Lëtzebuerg anzeweien.

Den Thierry Breton, deen e Méindeg op Visitt zu Lëtzebuerg war, ass optimistesch, bis Mëtt Juli géifen d’ Memberstaate genuch Vaccine kréien, fir op d'mannst 70 Prozent vun den Erwuessene kënnen ze impfen. An 53 Wierker kéint een vun Enn vum Joer un 3 Milliarden Dosisse pro Joer an Europa produzéieren. Wichteg wier, datt déi ganz Welt Accès zu den Impfstoffer kritt an ee prett wier bei Mutatioune vum Virus, esou den EU-Kommissär.

Zesumme mat der Gesondheetsministesch huet de Premier dem Impfstoff-Beoptraagte vun der EU gewisen, wéi zu Lëtzebuerg geimpft gëtt. De gréngen, europäeschen Zertifikat kënnt. Antikierperen, negativen Test oder Impfung sollen nees méi Fräiheete bannent der EU erméiglechen.

Apropos Fräiheeten: Zu Lëtzebuerg gëtt e Mëttwoch am Regierungsrot decidéiert, wéi et nom 15. Mee virugeet, bleiwen d'Zuele konstant, kënnt et zu Lockerungen

RTL

Communiqué vum Ministère

Inauguration du siège de l’entreprise commune européenne pour le calcul à haute performance (EuroHPC) au Luxembourg par Jean Asselborn, Franz Fayot et Thierry Breton

Communiqué par: ministère des Affaires étrangères et européennes

 

Aujourd’hui, en présence du ministre des Affaires étrangères et européennes, Jean Asselborn, du ministre de l’Economie, Franz Fayot, du commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton, du président du Comité directeur de l’entreprise commune EuroHPC, Dr Herbert Zeisel, et du directeur exécutif de l’entreprise commune EuroHPC, Anders Dam Jensen, le siège de l’entreprise commune pour le calcul à haute performance européen (EuroHPC) a été officiellement inauguré à Luxembourg.

A cette occasion, le ministre des Affaires étrangères et européennes s’est dit fier que le choix s’est porté, tout naturellement, sur le Luxembourg, capitale européenne et cœur du pôle numérique de l’Union européenne, pour établir le siège de l’entreprise commune EuroHPC, avant de souligner que le Luxembourg, dans sa double capacité de pays hôte et de membre d’EuroHPC, continuera de soutenir cette initiative européenne prometteuse, qui positionne l’Europe en tant que leader mondial dans le domaine du calcul à haute performance.

Le ministre de l’Economie a noté que l’initiative EuroHPC est un parfait exemple comment des investissements communs de l’UE et des États membres peuvent faire avancer l’Europe dans différents domaines de technologie de pointe. Le ministre de l’Economie s’est dit fier que ce fut sous l’impulsion du Luxembourg que l’UE a inscrit il y a quelques années le calcul à haute performance à son ordre du jour stratégique en tant qu’élément constitutif clé des initiatives du marché unique numérique et du cloud européen. 

En plus d’accueillir le siège de l’EuroHPC, le Luxembourg se dote d’un superordinateur dénommé « MeluXina », qui est cofinancé par des fonds européens et qui intègrera le réseau européen des huit superordinateurs. Hébergé dans le centre de données DC2 de LuxConnect à Bissen, MeluXina sera opérationnel prochainement et sera le deuxième supercalculateur européen à être activé après « Vega », en Slovénie.

L’implantation d’EuroHPC à Luxembourg consolide la place du Grand-Duché en tant que siège d’institutions et d’organes européens, et notamment de son pôle numérique.

 

Lien vers lecommuniqué de presse (en anglais) de l’entreprise commune EuroHPC :  https://eurohpc-ju.europa.eu/news/eurohpc-joint-undertaking-inaugurates-its-headquarters-luxembourg