Lëtzebuerg ass als Alternativ zu Vakanzendestinatioune bei de Lëtzebuerger Residentë gutt ukomm, sou de Resumé vum Tourismusminister Lex Delles.

Den Tourismus zu Lëtzebuerg ass dëst Joer nees liicht ugezunn. Et wier gelongen, de Secteur a Covid-Zäiten ze beliewen, sot den Tourismus- Mëttelstandsminister Lex Delles e Mëttwoch de Mëtteg. Dem Ministère no wieren d'Arrivéeën an den Hoteller 14% an d Luucht gaangen an op de Campinger 68%. D'Iwwernuechtungsbonge wiere gutt ukomm a Lëtzebuerg wier eng attraktiv Vakanzenalternativ fir d'Residentë ginn.

Den Tourismusminister Lex Delles ass zefridde mat der Campagne fir d'Promotioun vum Lëtzebuerger Tourismus an der Pandemie a weist sech optimistesch fir de Secteur. Et géing ee mierken, dass de Secteur am internationale Verglach méi kriseresistent wier. „Statistike weisen, dass de Secteur fir Touristen a Residenten attraktiv ass", esou de Lex Delles. Et wier ee souguer an enger liichter Relance.

D'Zuele relativéieren den Optimismus allerdéngs: Alles an allem hat d'Regierung ronn 730.000 Bonge fir Iwwernuechtungen am Land verdeelt, vun deenen der eng 140.000 ageléist goufen, déi meeschte schonn am August zejoert. Den Erléis vu 7 Milliounen Euro gouf direkt un d'Betriber bezuelt. Donieft huet de Staat dem Tourismussecteur mat 125 Milliounen net remboursabler Direkthëllef a Kreditter vun nach eemol 25 Milliounen Euro ënnert d'Äerm gegraff.

Eng zousätzlech Erausfuerderung ass no de Corona-Restriktiounen, dass och auslännesch Destinatioune méi attraktiv ginn. Dat hätt ee schonn dëse Summer gemierkt. Am Secteur hofft een elo op e gudden Hierscht, esou de Minister:

„Et huet ee gesinn, dass dës Saison mitigéiert war, mä mir trotzdeem awer elo an engem Moment sinn, wou mer eng Relance spieren. Mir mierken, dass sech ëmmer méi Leit Lëtzebuerg als touristesch Destinatioun entdecken, soudass ech optimistesch sinn, dass mir an der Sortie vun der Kris am effet relance Enn dës Jores sinn".

Eng weider Bongenaktioun ass awer net geplangt.

Och wann de Fräizäittourismus sech nees liicht erholl huet, ass de Business-Tourismus nach ëmmer staark betraff vun der Pandemie. Vill Betriber setzen haut méi op Online-Meetingen, sou datt Geschäftsreese rar gi sinn. De Business-Tourismus ass virun allem fir d'Stad e wichtege Facteur am Tourismussecteur. Elo gëllt et, sech un déi nei Konditiounen z'adaptéieren, erkläert de Lex Delles. Et dierft een de Moment net verschlofen, hybrid oder digital international Kongresser an deenen nächste Joren op Lëtzebuerg ze zéien. Fir de Business-Tourismus soll e Plan de relance ausgeschafft ginn, deen am neie Joer soll presentéiert ginn.

Lex Delles zitt Tourismus-Bilan / Rep. Anne Wolff

Schreiwes

Lex Delles a présenté le bilan de la saison touristique 2021 (22.09.2021)

Communiqué par: Direction générale du tourisme

En date du 22 septembre, le ministre du Tourisme, Lex Delles, a présenté le bilan de la saison touristique 2021. Selon les premiers indicateurs, le taux de fréquentation touristique de cette année se trouve en hausse par rapport à 2020. En effet, les données de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Statec) concernant les six premiers mois de 2021 indiquent que les arrivées hôtelières ont augmenté de 14% par rapport à 2020 et que les arrivées auprès des campings ont été en hausse de 68%. L'agence de promotion touristique nationale «Luxembourg for Tourism» (LFT) souligne que les hôtels estiment avoir enregistré un taux d'occupation de 36% pour le mois de juillet et de 44% pour le mois d'août 2021 ce qui correspond à une hausse par rapport à 2020 (taux d'occupation de 35% pour les deux mois). Il convient de souligner dans ce contexte que les régions rurales profitent d'une forte demande pour des séjours nature et «outdoor», tandis que le tourisme urbain reste plus fortement impacté par la pandémie. Les campings estiment pour leur part avoir connu en juillet et août 2021 un taux d'occupation comparable à celui de l'année dernière (60%).
Le ministre du Tourisme, Lex Delles, a indiqué à cet égard que «les structures d'hébergement enregistrent en 2021 une reprise par rapport à une année 2020 très difficile, impactée par des restrictions de voyage liées à la pandémie de la COVID-19. Il convient de constater que le Grand-Duché en tant que destination touristique fait preuve de dynamisme et s'oriente vers une relance. Grâce à différents projets touristiques novateurs regroupés sous la campagne 'Lëtzebuerg, dat ass Vakanz', le tourisme de loisir a été mis en valeur ce qui a notamment séduit bon nombre de résidents».
En effet, l'édition 2021 de «Lëtzebuerg, dat ass Vakanz» ciblait les résidents du Grand-Duché, les frontaliers ainsi que les touristes étrangers afin de les rendre attentifs aux attractions touristiques du Luxembourg. Les chiffres parlent d'eux-mêmes: 172 visites guidées et 1.081 participants dans le cadre du «Guide for one day», 1.018 bagages transportés gratuitement par «movewecarry», plus de 600 photos et vidéos publiés dans le cadre du jeu-concours digital «Letzbingo», 40 projets inscrits aux «Luxembourg Tourism Awards», 16.267 downloads de l'application VisitLuxembourg, dont 39% par des résidents, et 140.546 bons d'hébergement de 50 euros utilisés auprès de 265 structures d'hébergement. Ces derniers ont notamment permis de soutenir ces structures d'hébergement avec 7.027.300 euros. À cet égard, il convient de souligner que LFT estime la part de la clientèle résidente dans les hôtels à 20% pour le mois de juillet 2021 et à 17% pour le mois d'août 2021, ce qui correspond à une hausse par rapport à 2019 (10% en juillet et en août) et à une légère baisse par rapport à l'année extraordinaire de 2020 (25% en juillet et en août).
Dans ce contexte le ministre du Tourisme a indiqué que «le bilan de 'Lëtzebuerg, dat ass Vakanz' est très positif. Nous avons convaincu les habitants et les frontaliers de (re-)découvrir le Grand-Duché. L'année 2021 démontre que l'intérêt pour le Luxembourg en tant que destination touristique reste substantiel, notamment auprès des résidents. Le secteur touristique a réussi à consolider sa compétitivité grâce à son esprit novateur».