D'Covid-Impfung schützt net nëmmen Erwuessener, mä och Kanner virun engem schwéiere Verlaf.

Kanner tëscht 5 an 11 Joer kënne sech fräiwëlleg impfe loossen. Wat uganks just fir vulnerabel Kanner gegëllt huet, bezitt sech lo op déi ganz Altersgrupp. Et ass eng Mesure, déi nom Opkomme vun der Omikron Variant-decidéiert ginn ass. Ma a wéi fern ass dës Entscheedung gerechtfäerdegt?

Kannerimpfungen / Reportage Sabrina Backes

Ufank Januar dëst Joer huet de Conseil supérieur des maladies infectieuses e Schreiwes publizéiert, an deem se recommandéieren, déi ganz Altersgrupp tëscht 5 an 11 Joer impfen ze loossen. Hei bezitt ee sech op eng rezent Etüd aus den USA mat iwwer 8 Milliounen Impfungen u Kanner.

D’Niewewierkungen no enger Covid-19-Impfung wiere geréng. Dozou d’Kannerdoktesch Isabel De La Fuente aus der Kannerklinik. C'était surtout de la fièvre. Il y a quand même des enfants qui n'ont pas pu aller à l'école le lendemain du vaccin parce qu'ils avaient des douleurs au bras, des douleurs musculaires ou de la fièvre mais c'était essentiellement ce type d'effet secondaire là. Il y a eu bien sûr des effets secondaires plus rares, donc il y a eu par exemple des convulsions fébriles liées à la fièvre, mais cela restait très rare et ce sont des choses qu’on peut aussi avoir avec d’autres vaccins.

Dr. De La Fuente betount hei nach, dass et Niewewierkunge waren, déi een hätt kënnen einfach behandelen. Am Grousse ganze protegéiert de Vaccin gutt géint e schwéiere Verlaf. Dat wier och bei de Kanner de Fall. D'Risike vun enger Infektioun bäi Kanner sinn zwar seelen, mä awer present. Hei e Beispill. Mais on voit effectivement qu’une des complications des infections est le diabète. Là il y a quand même une grande étude qui a montré que particulièrement au-dessous de dix-huit ans dans le mois après l’infection qu’on a beaucoup plus de chances de développer du diabète que si on n’a pas eu une infection avec le covid. Et cela montre bien que, même si les infections aiguës sont plus banales chez les enfants et que la plupart des enfants vont bien, ce virus entraine des désordres du système immunitaire et inflammatoire des enfants.

Duerch d’Omikron-Variant géingen net nëmme méi Fäll opkommen, mee och de Risk méi grouss ginn, dass d’Kanner no enger Infektioun méi schlëmm erkranken. A genee dowéinst wier et wichteg d’Kanner elo impfen ze loossen. C’est vrai qu’on est un peu dans la course contre la montre avec omicron, et donc les infections vont augmenter très vite. L’estimation de l’OMS est qu’une personne sur deux sera infectée pendant les semaines prochaines. Donc c’est sûr, soit on les vaccine maintenant, soit on n’a pas beaucoup d’intérêt de les vacciner dans quelques mois quand on sera probablement à un moment où il y a beaucoup moins de circulation du virus. Donc un argument de les vacciner maintenant est que le virus circule énormément.

D’Dr. Isabel De La Fuente betount hei nach, dass een net a sou eng Situatioun komm wier, wa genuch Erwuessener sech impfe gelooss hätten. Lo wier et dem Rapport no wichteg, méiglechst séier d’Gruppenimmunitéit ze erreechen an awer och de Kanner rëm e Stéck Normalitéit kënnen zréckzeginn, sief et an der Schoul, oder och ausserhalb.

Wann Elteren ëmmer nach Zweiwel hätte wat d’Impfung ugeet, kéinte se ëmmer nach mam Kannerdokter schwätzen. Alternativ kënne se sech och de Rapport vum Conseil supérieur des maladies infectieuses ukucken. Dësen ass um Site vun der Santé disponibel.