An der drëtter Januar-Woch waren op ronn 37.800 PCR-Tester, der 11.700 positiv. Dat ass e Plus vun 8 Prozent zu der viregter Woch.

Am Verglach mat der Woch virdru geet de Positivitéitstaux domat vun 29,5 op 31,02 Prozent erop. Dat geet aus dem Wocheréckbléck vun der Santé ervir, deen en Donneschdeg de Moie matgedeelt gouf. Logescherweis ass d'Zuel vu Leit, déi an Isolement gesat goufen, och an d’Luucht gaangen, vu ronn 14.700 op 22.625. 8.787 Leit waren a Quarantän. Dat ass eng massiv Hausse vun 144 Prozent am Verglach mat der Woch virdrun.

Op eng Woch gekuckt, ass den Duerchschnëttsalter vun den infizéierte Leit vun 31 op 28 Joer erofgaangen. D'Zuel vun den Hospitalisatiounen ass quasi stabel bliwwen. Mä och hei geet den Duerchschnëttsalter erof op elo 48 Joer.

D'Zuel vun Doudegen ass och erofgaangen. An der Woch vum 10. bis de 16. Januar si 7 Mënschen un de Suitte vu Covid-19 gestuerwen, iwwerdeems et d'Woch virdrun nach 13 Covid-Doudeger gouf.

Bei de Kontaminatioune wier et en Vue vun de villen Infektioune schwéier ze soen, wou sech am meeschten ugestach gëtt. An der Famill gëtt sech der Santé no nach am meeschten infizéiert mat 24,2 Prozent, dono komme Reesen (6,6%) an op der schaff (3,6%). A 57,7 Prozent vun de Fäll wier keng genee Source auszemaachen.

Wat d'Educatioun betrëfft, do ware vum 10. bis de 16. Januar 34 Schoulklasse betraff, dorënner 22 aus dem Fondamental a 5 Lycéeën, déi am Zenario 4 ware mat iwwer 5 Fäll bannent enger Klass.

D'7-Deeg-Inzidenz zu Lëtzebuerg ass vun 1.682 op 1.848 Neiinfektiounen op 100.000 Awunner geklommen.
En grouss Hausse gouf et an der Alterskategorie tëscht 0 a 14 Joer, do ass et e Plus vu 77 Prozent. Bei de Persounen tëscht 30 a 44 Joer sinn et zum Beispill just 10 Prozent, bei deenen iwwer 75 Joer 9 Prozent.

D’Konzentratioun vum Virus am Ofwaasser vun de Kläranlagen ass nach ëmmer héich an zwar um Niveau vum Oktober 2020.

Schreiwes

COVID-19: Rétrospective de la semaine du 10 au 16 janvier 2022 (20.01.2022)

Communiqué par : ministère de la Santé / ministère de l'Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse / Laboratoire national de santé (LNS) / Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST)

Pour la semaine du 10 au 16 janvier, le nombre de personnes testées positives à la COVID-19 a augmenté de 10.680 à 11.728 (+8%).

Parmi les 11.728 infections détectées cette semaine, le taux d’incidence est de 2.807 pour 100.000 personnes non-vaccinées et de 1.429 pour 100.000 personnes avec un schéma vaccinal complet.

Parmi les hospitalisations, 26 patients sur 48 hospitalisés en soins normaux n’étaient pas vaccinés (22 patients avaient un schéma vaccinal complet), alors que 14 patients sur 19 en soins intensifs n’étaient pas vaccinés.

Le nombre de tests PCR effectués au cours de la semaine du 10 au 16 janvier a augmenté de 36.208 à 37.804.

152 personnes ont déclaré un test antigénique rapide (TAR) positif pour la semaine de référence, contre 150 pour la semaine d’avant, portant le nombre de résultats positifs suite à un TAR effectué par un professionnel de santé à un total de 1.207. Rappelons que les tests antigéniques rapides positifs ne sont pas pris en compte dans le calcul du taux de positivité.

En date du 16 janvier, le nombre d'infections actives a augmenté à 22.432 par rapport à 16.343 au 9 janvier et le nombre de personnes guéries est passé à 104.398 (par rapport à 98.766). La moyenne d'âge des personnes diagnostiquées positives à la COVID-19 est de 28 ans.

Pour la semaine du 10 au 16 janvier, 7 nouveaux décès en lien avec la COVID-19 sont à déplorer. L’âge moyen des personnes décédées est de 78 ans.

Dans les hôpitaux, 48 nouvelles admissions de patients COVID-19 positif confirmés ont eu lieu dans l’unité des soins normaux. Dans les soins intensifs, le nombre de lits occupés a diminué de 20 à 19. La moyenne d’âge des patients hospitalisés a diminué de 56 à 48 ans.

Taux de positivité et taux d’incidence

Pour la période de référence, le taux de reproduction effectif (RT eff) est passé à 1,03 (1,46 la semaine précédente), et le taux de positivité sur tous les tests effectués (ordonnances, contact tracing) est passé de 29,50% à 31,02%.

Le taux d'incidence a augmenté à 1.848 cas pour 100.000 habitants sur 7 jours, contre 1.682 cas pour 100.000 habitants pour la semaine précédente.

Par rapport à la semaine précédente, le taux d’incidence a augmenté dans les tranches d’âge des 0-14 ans (+77%), des 30-44 ans (+10%) et des 75+ ans (+9%). Une diminution de l’ordre de 3% à 20% est enregistrée dans les autres tranches d’âge. Le taux d’incidence le plus bas est enregistré chez les 75 ans ou plus (416 cas pour 100.000 habitants) alors que le taux d’incidence le plus élevé est enregistré chez les 0-14 ans (4.224 cas pour 100.000 habitants).

Quarantaines et isolements

Pendant la semaine du 10 au 16 janvier, 22.625 personnes se trouvaient en isolement (+98%) et 8.787 en quarantaine (+144%).

Contaminations

Avec l’augmentation du nombre de cas, il est difficile d’appeler tous les cas de la semaine et donc de déterminer la source probable de contamination.

Le cercle familial semble rester la source la plus fréquente (24,2%), suivi par les voyages à l’étranger (6,6%) le travail (3,6%). La part des sources indéterminées augmente (57,7%).

Situations particulières en milieu scolaire

Au cours de la semaine du 10 au 16 janvier 2022, 34 classes réparties sur 22 écoles fondamentales et 5 lycées ont été touchées par un scénario 4 avec plus de 5 cas positifs dans la classe. L’Inspection sanitaire a mis en quarantaine les élèves ni vaccinés ni rétablis.

Vaccinations: point de situation

Pour la semaine du 10 au 16 janvier, 47.372 doses ont été administrées au total. 4.039 personnes ont reçu une 1re dose, 4.232 une 2e et 39.101 personnes ont reçu une dose complémentaire par rapport à un schéma complet, portant le nombre total de vaccins administrés en date du 18 janvier à 1.177.944.

454.784 personnes présentent un schéma vaccinal complet, ce qui correspond à un taux de vaccination de 75,5% par rapport à la population vaccinable (donc la population 5+).

Régime CovidCheck 2G+

Les personnes suivantes sont dispensées depuis le 11.01.2022 de l’obligation de test sous le régime CovidCheck 2G+:

  • Celles disposant d’un schéma vaccinal complet de moins de 180 jours;
  • Celles ayant reçu une vaccination de rappel;
  • Celles qui disposent d’un certificat de rétablissement.

Durée de validité des certificats de vaccination

La durée de validité générale des certificats de vaccination est fixée à 270 jours (9 mois) à compter de la date à partir de laquelle le schéma vaccinal est considéré comme complet.

Pour l’instant, la durée de validité des certificats de vaccination établis suite à la vaccination de rappel, n’est pas déterminée.

«Pop-up» Vaccination: Lëtzebuerg léisst sech impfen

Pour renforcer la couverture vaccinale, le gouvernement a décidé de faciliter l’accès à la vaccination en déployant des spots de vaccination temporaires ('Pop-up' Vaccination) et des équipes mobiles seront présentes dans les endroits de passage (zones piétonnes, galeries marchandes, événements organisés par certaines communes).

La liste de tous les spots de vaccinations est actualisée de façon continue et peut être consultée à partir du site web: https://impfen.lu/.

L’évolution des variants

Les données relatives au séquençage des variants sont publiées tous les vendredis sur le site du Laboratoire national de santé (LNS): https://lns.lu/en/departement/department-of-microbiology/revilux/.

Surveillance des eaux usées au Luxembourg dans le cadre du SARS-CoV-2

Selon le dernier rapport CORONASTEP établi par le LIST (Luxembourg Institute of Science and Technology), le niveau de contamination des 13 stations d’épuration analysées au cours de la première semaine de 2022 montre une prévalence toujours très élevée du SARS-CoV-2 dans les eaux usées au niveau national. Le niveau actuel de SARS-CoV-2 dans les STEP est très similaire à celui observé en octobre 2020, qui était jusqu'à présent le niveau le plus élevé mesuré sur l'ensemble de la période analysée (mars 2020 - janvier 2022). Globalement, la tendance générale sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois, est à la hausse.

Au niveau des différentes stations d'épuration analysées, une tendance très similaire est constatée, avec des niveaux de SARS-CoV-2 comparables aux valeurs les plus élevées observées en octobre 2020, pour la quasi-totalité des stations d'épuration. L’ensemble des rapports CORONASTEP sont disponibles sur le site du LIST: https://www.list.lu/en/covid-19/coronastep/.