En Donneschdeg huet de Staatstresor hiren éischte Rapport publizéiert zanter déi staatlech garantéiert Covid-Prêten en place gesat goufen.

De Staat an eng Rei Banken haten dëse Kreditsystem am Fréijoer 2020 op d'Bee gestallt, fir den Entreprisen ënnert d'Äerm ze gräifen. Bis ewell huet déi staatlech Garantie awer nach net misse spillen, heescht et an engem Communiqué vum Finanzministère. Déi gréisst Demande gouf et am Fréijoer 2020 a se koum aus de Beräicher Commerce an Horeca. D'Firmen hu 6 Joer Zäit fir zeréck ze bezuelen.

Nieft de staatlech garantéierte Prêten hunn d'Banken am Krisekontext nach weider 500 normal Prêten an Héicht vun 300 Milliounen accordéiert.

Schreiwes vum Finanzministère

Premier bilan du régime des prêts COVID garantis par l’État (27.01.2022)

Communiqué par : ministère des Finances

En date du 27 janvier 2022, la Trésorerie de l'État a publié son premier rapport sur l'application du régime des prêts COVID garantis par l'État.

Ce régime a été mis en place par la loi du 18 avril 2020, dans le cadre du programme de stabilisation de l’économie, pour soutenir les entreprises luxembourgeoises à surmonter la crise sanitaire et préparer la relance. Cette offre inédite est venue utilement compléter les produits mis en place par la Société nationale de crédit et d'investissement (SNCI), de l'Office du Ducroire et de la Banque européenne d'investissement.

Huit banques − BCEE, BIL, Banque de Luxembourg, Banque Raiffeisen, BGL BNP Paribas, ING, Bank of China et Banque BCP − ont participé au programme. Ces mêmes banques ont en outre accordé des moratoires d'une valeur cumulée d'environ 4,5 milliards d'euros aux entreprises touchées par la crise.

Dès son implémentation, le régime des prêts garantis a été fortement sollicité par les entreprises luxembourgeoises touchées par la pandémie. Ainsi, au cours des trois premiers mois de sa mise en œuvre, 222 prêts ont été accordés, pour un montant total de 95,6 millions d'euros. Jusqu'au 31 décembre 2021, date d'échéance de la période de souscription, 415 prêts ont été accordés, pour un montant total de 194 millions d’euros.

En termes de nombres de prêts par secteur, c’est celui du commerce qui a bénéficié le plus de prêts garantis (26,75%), suivi du secteur de l’hébergement et de la restauration (19,04%) ainsi que de la construction (18,07%). Les entreprises bénéficiaires disposent jusqu'à 6 ans pour rembourser les prêts en question. À l'heure actuelle, moins de 5% des prêts sont en défaut et la garantie de l'État n'a encore dû jouer dans aucun cas.

Avec la reprise qui s'est profilée, le nombre de demandes a progressivement baissé, soulignant ainsi la résilience du tissu économique luxembourgeois face à la pandémie. Ainsi, une dizaine d'emprunts seulement ont été conclus au dernier trimestre 2021. À ce sujet, il convient toutefois de noter qu'au-delà des prêts COVID garantis par l'État, les banques ont également accordé, dans le contexte de la crise, plus de 500 prêts sans garantie de l'État, d'un montant cumulé dépassant les 300 millions d'euros.

La ministre des Finances, Yuriko Backes, conclut: «Je tiens à remercier les huit banques et l’ABBL, qui ont fait preuve de solidarité et ont pris leurs responsabilités face à la crise sanitaire, en participant au programme des prêts garantis par l'État. À un moment où les perspectives économiques étaient les plus sombres, ce programme a tangiblement contribué à permettre aux entreprises éligibles de continuer à investir et envisager la sortie de crise avec confiance.»