En Donneschdeg war den 2. offiziellen Dag vun der 2. Staatsvisitt vum Grand-Duc Henri an der Grande-Duchesse Maria Teresa a 4 Lëtzebuerger Ministeren.

Dass Lëtzebuerg a Portugal enk matenee verbonne sinn, gëtt ëmmer erëm op dëser Visitt ervirgehuewen. Allerdéngs ginn et verschidde Secteuren, wou d'Zesummenaarbecht nach ze wënschen iwwereg léisst respektiv nach kéint verdéift ginn. Duerfir si bei der Staatsvisitt och 4 Ministere grad wéi Vertrieder aus dem Wirtschafts-, Finanz, Gesondheets- a Kultursecteur dobäi. D'Lynn Cruchten iwwert de politesche Volet vun der Rees.

Enn 2021 war Portugal nëmmen op der 24. Plaz als Destinatiounsland fir Lëtzebuerger Exporter. Nieft Finanzservicer sinn et virun allem Maschinnen, Apparater, Basismetaller a Plastik, déi de Grand-Duché u Portugal liwwert. Ma déi maachen nëmme knapp 0,4% vun eise Gesamtexporter aus.

Aus der portugisescher Republik importéiert de Grand-Duché haaptsächlech Liewensmëttel, Gedrénks an Textilien. Mee och dat mécht just 0,53% vun eise Gesamtimporter aus.

Extrait Franz Fayot

Do gëtt et also nach Sputt no uewen. Mat aus deem Grond gouf zu Lissabon och en ekonomesche Forum organiséiert, fir nei Kooperatiounen ze schafen an anerer ze stäerken. Zum Beispill am Beräich vun der Digitalisatioun, Gesondheetstechnologien, Space oder nach Tourismus.

Wirtschaftsprogramm Staatsvisitt / Reportage Lynn Cruchten

Dowéinst waren och Vertrieder vu ronn 130 Entreprisë vu Lëtzebuerg déi lescht zwee Deeg a Portugal mat dobäi, fir de Grand-Duché ze vertrieden. Am Verglach zu sengem offizielle Besuch am Joer 2010, hätt de Grand-Duc déi Kéier och bewosst op e spezielle Wirtschaftsprogramm gesat.

Et war eise But aus dëser Staatsvisitt och eng Mission économique ze maachen, sou de Grand-Duc Henri, dee selwer mat der Grande-Duchesse Maria Teresa zu Lissabon e Programm à Part vun der Wirtschaftsdelegatioun suivéiert huet. En Donneschdeg um zweeten a leschten Dag vun der Staatsvisitt war déi groussherzoglech Koppel op Besuch am Parlament zu Lissabon grad ewéi beim portugisesche Premier.

Mëttes goung et dunn op Cascais, an dat Haus, wou d‘Grande-Duchesse Charlotte, also dem Grand-Duc Henri seng Groussmamm, grad wéi säi Papp, am Joer 1940, fir e puer Woche gewunnt hunn. Dat wéi se op der Flucht no der däitscher Invasioun zu Lëtzebuerg waren, an ier se an Amerika an den Exil gaange sinn. Beim Grand-Duc koume bei deem Besuch an der Casa de Santa Maria Erënnerungen op.

Portugal wier awer och e Marché mat vill Potenzial fir déi Lëtzebuerger Finanzplaz.

Feierleche Gala Dinner wärend der Staatsvisitt
Zu Éiere vun der groussherzoglecher Koppel hat de President vun der portugisescher Republik an de Palais national d'Ajuda zu Lissabon invitéiert.

Fotoe vun der Staatsvisitt

Hei dat offiziellt Schreiwes:

Visite d'Etat au Portugal: « Le secteur financier offre des perspectives de coopération prometteuses pour nos deux pays » (12.05.2022)

Communiqué par : ministère des Finances Du 11 au 12 mai la ministre des Finances Yuriko Backes a accompagné LL.AA.RR le Grand-Duc et la Grande-Duchesse à une visite d'Etat au Portugal. En marge de la visite d'Etat, Yuriko Backes a eu une entrevue avec son homologue portugais, le ministre des Finances Fernando Medina, et a participé à un séminaire réunissant les secteurs financiers luxembourgeois et portugais, organisé par Luxembourg for Finance (LFF). Enfin, en tant que Présidente de la Luxembourg House of Financial Technologies (LHoFT), Yuriko Backes s'est rendue au Fintech House à Lisbonne pour assister à la signature d'un partenariat entre la LHoFT et Portugal Fintech.

Lors de leur entrevue, les ministres Backes et Medina ont fait le point sur la situation macroéconomique en Europe, fortement impactée par la guerre en Ukraine et une remontée spectaculaire de l'inflation. La ministre a souligné la nécessité d'une action concertée des États membres de l'UE et d'une étroite coordination des politiques budgétaires pour faire face à cette nouvelle crise qui frappe l'Europe de plein fouet. En se félicitant des excellentes relations entre le Portugal et le Luxembourg, les deux ministres ont d'ailleurs convenu d'approfondir les échanges en matière de politique d'investissement durable.

Dans son allocution au Forum économique Portugal-Luxembourg en présence du couple grand-ducal et du président de la République portugaise, Yuriko Backes, tout en rappelant le redressement exemplaire de l'économie portugaise après la crise financière de 2008, a souligné la résilience de l'Union européenne : « Plus que jamais, le monde a besoin d'une Union européenne forte et unie. »

La ministre est également intervenue devant un public de professionnels du secteur financier portugais et luxembourgeois à l'occasion du séminaire intitulé « Financer un avenir durable pour l'Europe », organisé par l'agence de développement de la place financière Luxembourg for Finance. En accentuant le rôle important de centres financiers au sein du marché unique, Yuriko Backes a rappelé que « la lutte contre le changement climatique et la sécurité énergétique vont de pair. Le secteur financier est la clé pour mobiliser des milliers de milliards en investissements et aidera l'Union européenne à tenir ses engagements envers les générations futures. »

La visite d'Etat était aussi l'occasion de renforcer les liens entre le Portugal et le Luxembourg dans le domaine des technologies financières. Ainsi, la ministre des Finances s'est rendue à la Fintech House, incubateur Fintech au cœur de Lisbonne, pour rencontrer innovateurs et start-ups portugais. A cette occasion, la LHoFT et Portugal Fintech ont signé un accord de partenariat en vue de soutenir les entreprises Fintech souhaitant accéder aux marchés respectifs et d'une collaboration renforcée sur des thématiques clés telles que les paiements, l'IA ou encore les technologies blockchain. L'accord prévoit également que les deux « hubs » coopèrent dans le domaine de la Fintech dite « verte ».
Yuriko Backes a déclaré : « Je me félicite de ce partenariat entre la LHoFT et Portugal Fintech. En tant que centre financier international et plateforme pour les investissements durables, le Luxembourg est très complémentaire au Portugal. Qui plus est, les technologies financières basées sur l'intelligence artificielle, le big data ou encore la technologie des registres distribués joueront un rôle de plus en plus important dans nos efforts pour une finance verte et soutenable. »