Wéi ka Lëtzebuerg bis 2050 d’CO2-Emissiounen op 1 Tonn pro Awunner pro Joer reduzéieren?

Iwwert "Luxembourg in Transition" goufen Iddie gesicht, fir dat Zil ze erreechen. 4 Ekippen hunn en Donneschdeg um Belval hir Propositiounen, Strategien an Zenarie presentéiert.

Sech manner a besser deplacéieren, eis Ernärung änneren, eis Gebaier méi multifunktional maachen - dat sinn nëmmen e puer vun de Conclusiounen, déi d'Ekippe gezunn hunn, fir vun haut 15 bis 20 Tonnen CO2-Emissioune pro Awunner op 1 Tonn ze kommen. Wat d'Mobilitéit zum Beispill betrëfft, seet de Florian Hertweck vun der Ekipp UniLux, datt een op de Wee vu manner Autoe komme muss:

Haut ass d'Mobilitéit keng "expression de liberté" an am Fong offréieren eis manner Deplacementer e Reservoir vu Surface an Espace bannent engem Territoire, déi enorm sinn.

Virun allem och d'landwirtschaftlech Flächen an d'Bëscher missten erhale ginn, huet den Raphaël Ménard vun der Ekipp f(lux) betount. Allgemeng wier et wichteg, all d'Bierger mat op den Zuch ze huelen:

Déi Transitioun hei verlaangt Ännerungen an der Manéier wéi mer liewen, déi wierklech eng Implicatioun vun de Bierger verlaangt.

An de Stied misst méi dicht gebaut ginn, seet de Landesplanungsminister Claude Turmes. Nieft den industrielle Frichë misst een och eppes mat de Zones commerciaux maachen. D'Uni Lëtzebuerg huet do e konkrete Projet fir Féiz geplangt:

100.000 vu Parkplazen, iwwerhëtzt am Summer. Dat kënne mer ëmbauen an eng nei kleng Stad mat 10.000 Awunner, villem Gréngs, Co-Working, Leit déi do schaffen a wunnen. Den neien Tram kënnt och dohin.

Eng ganz Partie Pilotprojeten, wéi dee vu Féiz sollen elo lancéiert ginn, sot de Minister. Dofir géif sech mat anere Ministèren zesummegesat ginn, fir an d'Richtung vun dëser Transitioun fir d'Land ze goen.

Schreiwes

Luxembourg in Transition – vers un territoire décarboné, résilient et durable (19.05.2022)

Communiqué par : Département de l'aménagement du territoire / ministère de l'Énergie et de l'Aménagement du territoire

Lancé en juin 2020, la consultation internationale Luxembourg in Transition a réuni des propositions stratégiques d’aménagement du territoire et produit des scénarios de transition écologique/zéro-carbone à l’horizon 2050 pour le Grand-Duché de Luxembourg et son espace transfrontalier. Les travaux ont été clôturés au mois de janvier 2022 avec un vaste ensemble de pistes inédites pour contribuer à la transition écologique et proposer une nouvelle culture de l’aménagement du territoire.

Zesumme fir eng territorial Transitioun

Pour le ministre Claude Turmes, «la consultation Luxembourg in Transition a été un véritable laboratoire d’idées, de stratégies et de concepts innovants et expérimentaux proposés par des experts enthousiastes et des citoyens engagés. La liberté d’expression et l’autonomie de réflexion qui leur ont été données, leur a permis de libérer toutes leurs capacités intellectuelles et créatrices. Le résultat est un audacieux ensemble de concepts et propositions qui représentent une source d’inspiration pour un aménagement du territoire différent. Ces idées et concepts doivent être maintenant transmis et partagés. Il appartient désormais au gouvernement et à ses administrations, mais aussi à la société et aux acteurs publics et privés de s’inspirer de ces pistes inédites pour en faire une réalité et pour construire, tous ensemble, un territoire résilient et zéro carbone et avec une haute qualité de vie pour ses habitants».

Face aux nombreux défis climatiques et enjeux sociétaux qui se présentent au Grand-Duché de Luxembourg, la consultation a donc eu pour objectif de développer de nouveaux concepts pour une nouvelle approche de la planification du territoire et soutenir la transition écologique à l’horizon 2050. Sept pistes balisent le sentier vers un territoire décarboné, résilient et durable:

  • Zéro émissions nettes de gaz à effet de serre;
  • Zéro artificialisation nette du sol;
  • Protection et renforcement de la biodiversité et des paysages;
  • Développement économique équitable et solidaire;
  • Cohésions territoriale et sociale;
  • Préservation des ressources naturelles;
  • Répartition équilibrée des infrastructures.

Ainsi, elle a exploré des concepts novateurs, développé des méthodes prospectives et soumis des idées de projets illustrés à travers des projets de développement urbain concrets. Les visions territoriales et projets développés ont pour vocation d’accompagner l’action des décideurs politiques et de promouvoir l’adhésion des citoyens vers une transformation profonde de leurs modes de vie. Le Programme directeur d’aménagement du territoire (PDAT) en cours de finalisation repose sur quatre principes essentiels, développés dans les travaux de la consultation.

Plus de 250 participants – trois étapes de réflexions et d’échanges intenses

Réunissant des professionnels mais également des universités, écoles supérieures techniques et organismes de recherche ayant une expertise dans les domaines de l’aménagement du territoire, de l’urbanisme, du paysage et de l’architecture, soutenus par les disciplines de l’environnement ainsi que les sciences humaines et sociales, 10 équipes internationales ont travaillé depuis octobre 2020 tout au long de trois phases de travail à des propositions opérationnelles de stratégies de transition écologique. La dernière phase a réuni les quatre équipes finalistes qui ont développé des scénarios de transition en les traduisant en des applications et des projets concrets et à des échelles diverses. Ils ont été présentés le 19 mai 2022 à la presse luxembourgeoise lors d’un échange ayant réuni plus de 120 acteurs de la consultation et autres invités.

Biergerkommitee Lëtzebuerg 2050, la parole donnée aux citoyens

De janvier 2021 à janvier 2022, 30 citoyens représentant la diversité de la société luxembourgeoise ont été informés et formés aux thématiques de la consultation en accompagnant ses travaux et ont pu travailler à l’élaboration de leurs propres recommandations sur la manière dont le territoire transfrontalier fonctionnel du Luxembourg doit évoluer pour devenir neutre en carbone d’ici 2050. Le 19 janvier 2022, le comité de citoyens (BK2050) a ainsi remis au ministre de l’Aménagement du territoire son document rassemblant 9 principes et 44 propositions pour une politique de transition. Ces principes et propositions ont fait l’objet d’un échange ouvert entre les citoyens et Claude Turmes avec la participation de la ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable, du ministre du Logement, du ministre de l’Économie et du ministre des Classes moyennes.

Passer de la réflexion théorique à l’application pratique sur le territoire

La consultation internationale est le déclencheur du processus collectif Luxembourg in Transition: il s’agit dès-à-présent d’ancrer dans la réalité territoriale du Grand-Duché de Luxembourg et auprès des partenaires grand-régionaux les scénarios, stratégies et concepts développés afin d’enclencher une dynamique à la fois faisable et concrète. Les premières étapes consisteront à initier des projets-pilotes destinés à fonctionner comme démonstrateurs de la capacité de la société luxembourgeoise à s’engager réellement sur le chemin de la transition territoriale.

Exposition itinérante sur la consultation internationale

Une exposition itinérante retraçant la consultation internationale a été réalisée avec pour objectifs de sensibiliser le grand public au sujet de la transition écologique et territoriale ainsi que de présenter quelques concepts des équipes.

L’exposition est accessible au public à la Maison du savoir de l’Université du Luxembourg à Belval du 20 mai 2022 au 5 juin 2022.