Bei Temperaturen ëm déi 30 Grad lackelt eng kleng Erfrëschung am Waasser. An de Baggerweieren zu Rëmerschen geet dëst den Ament awer net méi.

Wéi d'Waasserwirtschaftsverwaltung en Donneschdeg matdeelt, ass an de Baggerweieren am Südoste vum Land eng héich Konzentratioun vu sougenannte Cyanobakterië festgestallt ginn.

D'"Bloalgen", wéi se och nach genannt ginn, kënnen an héije Quantitéite Gëfter produzéieren, déi net nëmme fir d'Waasserliewe geféierlech kënne ginn, ma och fir Mënsch an Déier. Den Effekt op de Mënsch ka ganz ënnerschiddlech sinn - Symptomer reeche vu Kappwéi iwwer Hautirritatiounen an Iwwelzegkeet.

Nodeems Prouwe vum Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST) nogewisen hunn, datt d'Schwammen an de Baggerweieren den Ament potentiell gesondheetsschiedlech kéint sinn, ass d'Waasser fir d'Schwëmmer do gespaart.

Weider heescht et vum Waasserwirtschaftsamt, et sollt ee keng Déiere vum Waasser drénke loossen an all Kontakt mam Waasser evitéieren. Och Waassersport a Fëscherei sinn den Ament net ugeroden.

Wien an de leschten Deeg an d'Baggerweiere schwamme war an sech net gutt fillt, sollt säin Dokter kontaktéieren an him vun de Bloalgen erzielen.

Um Stauséi an am Séi zu Wäiswampech kann ee fir den Ament nach schwamme goen. Sollten och do méi Bloalgen optrieden, kéint awer och do ee Schwammverbuet nokommen. An der Musel gëtt plazeweis och schonn dovunner ofgeroden, sech an d'Waasser zappen ze goen.

D'Schreiwes vum Waasserwirtschaftsamt

Présence d’algues bleues dans les eaux de baignade luxembourgeoises: interdiction de baignade et recommandation d’éviter toute activité nautique aux étangs de Remerschen (25.08.2022)

Communiqué par : Administration de la gestion de l'eau

 

Dans le cadre de la surveillance régulière de la qualité des eaux de baignade, une prolifération de cyanobactéries, appelées «algues bleues» dans le langage courant, a été constatée dans les étangs de Remerschen.

Certaines espèces de cyanobactéries synthétisent des toxines qui peuvent conduire à un risque sanitaire pour les humains, la faune aquatique, les animaux domestiques et le bétail. Pour l’Homme, les troubles liés au contact, à l’ingestion ou à l’inhalation de ces toxines sont de nature et d’intensité variables et peuvent par exemple comprendre des maux de tête, des irritations et/ou brûlures de la peau ou encore des nausées.

Le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST) a été mandaté pour réaliser des analyses détaillées en vue de déterminer la composition des espèces des cyanobactéries et la présence de toxines. Les analyses ont révélé la présence dominante de l’espèce Dolichospermum, potentiellement productrices de toxines, donc potentiellement nuisibles pour la santé.

Pour ces raisons et sur base du règlement grand-ducal modifié du 19 mai 2009 déterminant les mesures de protection spéciale et les programmes de surveillance de l’état des eaux de baignade, une interdiction de baignade est prononcée avec effet immédiat pour les étangs de Remerschen.

Par ailleurs, l’Administration de la gestion de l’eau, sur base de l’appréciation de la Direction de la santé, recommande au public de:

  • ne pas laisser les chiens et autres animaux domestiques boire l’eau,
  • d’éviter tout contact avec l’eau,
  • d’éviter toute activité nautique (p. ex. sports aquatiques, pêche).

Si vous éprouvez des problèmes de santé suite à la baignade dans les étangs de Remerschen durant les derniers jours, veuillez vous adresser à votre médecin traitant en mentionnant le contact éventuel avec des cyanobactéries toxiques.

En ce qui concerne le lac de Weiswampach et les plages du lac de la Haute-Sûre, la baignade y reste, à ce stade, autorisée. Toute interdiction éventuelle concernant ces deux sites sera signalée au public via communiqué de presse.

L’Administration de la gestion de l’eau tient par ailleurs à rappeler que la situation actuelle concernant les eaux de baignade (le lac de la Haute-Sûre, le lac de Weiswampach et les étangs de Remerschen) peut être suivie sur son site Internet (www.waasser.lu).

 

Lien utile:
www.waasser.lu