Fir de System vun de Warn-SMSen am Fall vun z.B. enger Naturkatastroph ze testen, gouf e Méindeg nees Test-SMSen an enger determinéierter Zon verschéckt.

D'Regierung ass jo am Gaang, déi nei Strategie beim Système d'alerte ëmzesetzen. E Méindeg war dowéinst den nächsten Test vun den Alerte-SMSen. Wien um Territoire vun de Gemenge Bettenduerf, Buerschent, Colmar-Bierg, Dikrech, Ierpeldeng op der Sauer, Ettelbréck, Schieren an Tandel ënnerwee ass, krut eng Noriicht mam Message "LU-ALERT / ALERTE TEST / NO ACTION REQUIRED / AUCUNE ACTION REQUISE / KEINE HANDLUNG ERFORDERLICH / INFOS: GD.LU/LU-ALERT".

De Staatsministère, Inneministère an Haut-commissariat à la protection nationale preziséieren an hirem Schreiwes, dass et zu Retarde kéint kommen an d'Warn-SMSen net alleguerten ëm déi selwecht Auerzäit ukomme kënnen.

Zil vun dësem Test ass et, d'Funktionalitéit vun de verschiddene Warn-Kanäl sécherzestellen, méiglech Verbesserungen um Warnsystem duerchzeféieren an d'Biergerinnen a Bierger ze sensibiliséieren. D'Test-Strategie ass laangfristeg ugeluecht a soll reegelméisseg stattfannen, sou dass d'Bevëlkerung beschtméiglech gewarnt gëtt an op Krisesituatioune wéi eng Naturkatastroph oder en Industrie-Accident virbereet ass, wat sech op déi ëffentlech Sécherheet auswierke kéint.

D'Sireene ginn iwwerdeems, wéi all 1. Méindeg vum Mount, iwwerall am Land getest.

Schreiwes

Test du système national d’alerte: SMS d’alerte zonal, sirènes et message test sur l’application GouvAlert (03.10.2022)

Communiqué par : ministère d'État / ministère de l'Intérieur / Haut-Commissariat à la protection nationale (HCPN)Dans le cadre de la refonte du système d'alerte à la population, le gouvernement poursuivra lundi, le 3 octobre 2022, la mise en œuvre de sa stratégie de test du système d'alerte à la population en effectuant le test mensuel du réseau de sirènes et en envoyant un SMS d'alerte à la population se situant dans une zone déterminée, ainsi qu'un message test via l'application GouvAlert.

Le SMS test d'alerte zonal qui sera envoyé concernera la population présente sur le territoire des communes suivantes: Bettendorf, Bourscheid, Colmar-Berg, Diekirch, Erpeldange-sur-Sûre, Ettelbruck, Schieren et Tandel.

Il est important de noter que seules les personnes dont les téléphones portables sont connectés à une station de base de téléphonie mobile de la zone susmentionnée au moment où l'alerte est lancée recevront le SMS suivant: «LU-ALERT / ALERTE TEST / NO ACTION REQUIRED / AUCUNE ACTION REQUISE / KEINE HANDLUNG ERFORDERLICH / INFOS: GD.LU/LU-ALERT».

À relever qu'aucune donnée à caractère personnel ne sera collectée ou stockée par l'État dans le cadre des tests du système d'alerte à la population. Plus encore, et afin d'assurer que les messages d'alerte réels et test soient distingués, il y a lieu de préciser que le passage «No action required / Aucune action requise / Keine Handlung erforderlich» sera uniquement mentionné dans les messages test.

Il convient de préciser qu'un certain délai peut s'écouler entre l'envoi et la réception des SMS test, ce qui explique que tous les citoyens ne recevront pas le message test au même moment. Il est admis qu'aucun canal de communication individuel ne peut atteindre une couverture à 100%. Or, pour parvenir à une couverture satisfaisante, il est rappelé que le gouvernement a choisi de mettre en œuvre une approche multicanale qui permettra à terme d'atteindre le plus grand nombre de personnes possible, en combinant les points forts des différents canaux de communication.

L'objectif des tests est de s'assurer de la fonctionnalité des différents canaux d'alerte, d'identifier les points d'amélioration éventuels et, surtout, de sensibiliser les citoyennes et citoyens d'avoir recours aux différents canaux d'alerte. La stratégie de test qui s'inscrit dans le long terme et qui aura lieu de manière régulière suit l'objectif d'assurer la résilience de la population face à des situations d'urgence ou de crise qui pourraient avoir un impact sur la sécurité civile.

Dans un souci constant d'amélioration, les destinataires sont invités à faire parvenir au gouvernement leur feedback éventuel à l'adresse suivante: lu-alert@mi.etat.lu.