D'Waasserleef sinn amgaangen, sech vun der Dréchent vun de leschte Méint z'erhuelen.

Wéi d'Waasserwirtschaftsamt matdeelt, ass et dowéinst vun elo un nees erlaabt, fir Uewerflächewaasser ofzepompelen. Duerfir brauch een awer eng Geneemegung. Et huet bis Enn dës Mounts gedauert, bis och d'Baachen an d'Flëss vum Reen am September profitéiert hunn. Do virdrun huet besonnesch de Buedem d'Waasser, dat batter gefeelt huet, opgeholl.

Den Ament si just nach d'Peegelen op der Uewersauer an der Atert méi déif wéi normal. Si waren am Summer besonnesch vum Waassermanktem gezeechent ginn.

Offiziellt Schreiwes

Amélioration de la situation hydraulique des cours d'eau (05.10.2022)
Communiqué par : ministère de l'Environnement, du Climat et du Développement durable / Administration de la gestion de l'eau

Après plusieurs semaines, voire plusieurs mois d'extrême sécheresse, les cours d'eau du Luxembourg retrouvent des niveaux d'eau moins critiques. Par effet immédiat, les prélèvements dans les eaux de surface avec autorisation préalable sont de nouveau possibles.

L'année 2022, et en particulier les mois d'été, étaient caractérisés d'une extrême sècheresse. Selon les enregistrements officiels des services météorologiques au Luxembourg, les précipitations mesurées n'ont jamais été aussi faibles depuis 1947 (Meteolux). Ce déficit en pluviométrie s'est fait remarquer sur nos cours d'eau et sur la végétation de manière globale.

Bien que les précipitations du mois de septembre étaient dans la norme, l'apport pour les rivières est resté minime, car le besoin en eau de la végétation a pris les devants et les capacités de stockage du sol étaient encore très importantes. Par conséquent, on a dû attendre la fin du mois de septembre pour que les rivières reviennent lentement à un niveau non critique. Seules la Sûre supérieure et l'Attert, caractérisées par des niveaux d'eau minimaux historiques, sont encore marquées par des niveaux d'eau plutôt bas.

Pour les deux prochaines semaines, les conditions météorologiques s'annoncent variable avec des périodes sèches, mais la végétation est en transition vers la phase de repos végétatif. De ce fait, l'Administration de la gestion de l'eau estime que les niveaux des cours d'eau n'évoluent plus en dessous d'un seuil critique.
L'interdiction de prélèvement est suspendue par effet immédiat. Il est rappelé que tout prélèvement dans les eaux de surfaces nécessite une autorisation au préalable.

Lien utile:
www.waasser.lu