Fir un de Kampf vun de Lëtzebuerger an un d’Affer vum 2. Weltkrich z’erënneren, waren Samschdeg eng Rei Zeremonie virgesinn.

Um 11.30 Auer huet de Grand-Duc Henri um Kanounenhiwwel eng Gerbe néiergeluecht. Mat dobäi waren de Chamberpresident Mars di Bartolomeo, de Premier Xavier Bettel, de Vizepremier Etienne Schneider, d’Buergermeeschtesch vun der Stad Lëtzebuerg Lydie Polfer an den Chef d’Etat Major vun der Arméi, Romain Mancinelli.

De Grand-Duc huet och an d’Gëlle Buch ënnerschreiwen.

Um 12 Auer gouf eng Gerbe virun der Gëlle Fra néiergeluecht, ier de Premier Xavier Bettel um 12.30 Auer eng Ried virum Hinzerter Kräiz gehalen huet.

An der Regieurungsproklamatioun gouf un déi däischtersten Zäit erënnert an drop higewisen, datt no 70 Joer wieren d'Wonne geheelt awer d'Narben net verschwonnen. An engem Moment vun der Erënnerung un dat Erliefte soll awer och un déi haiteg Zäit an un déi Leit geduecht ginn, déi den Ament Affer gi vu Krich, Intoleranz an Extremismus.

D'Regierungsproklammatioun:

"Viru 70 Joer war Lëtzebuerg en zerstéiert Land. Besonnesch am Norde louche ganz Dierfer am Koup, op Felder a Bëscher, an de Stied an a Wunnquartieren, uechter de ganze Grand-Duché louche Granatsplitter, Munitioun an Iwwerreschter vum Bombardement. Stroosse ware verschwonnen a Brécke gesprengt.

Et war déi däischtersten Zäit an der europäescher Geschicht an eng Period vu Misär, Leed an Trauer fir Lëtzebuerg. Eist Land war haart getraff vun iwwer 4 Joer Occupatioun an haut, 70 Joer méi spéit, sinn d’Wonne geheelt, mä d’Narben net verschwonnen. Et war awer och eng Zäit vu groussem Courage a vu Solidaritéit, eng Zäit, an där vill Lëtzebuerger sech géint Totalitarismus an Onmënschlechkeet gewiert hunn, vill vun hinnen op Käschte vun hirem Liewen an hirer Gesondheet. Eise Merci un d’Affer kann net grouss genuch sinn.

D’Erënnerung un dat Erlieftent, un déi grujeleg Evenementer vun deemools wëlle mir duerfir héichhalen. Mir denken haut och un d’Energie vun enger ganzer Generatioun, déi nom Krich eist Land erëm opgebaut huet. D’Lëtzebuerger Regierung engagéiert sech fir déi kollektiv Erënnerung a rifft all d’Matbierger derzou op, sech haut ze besënnen, all den Affer vum Zweete Weltkrich ze gedenken an all deene Merci ze soen, déi duerch hire Courage an hir Bereetschaft, hiert Liewen ze ginn, eis Zukunft an eis Fräiheet méiglech gemaach hunn.

An dësem Moment, wou mer eis un eis Geschicht erënneren, denke mer awer och un déi haiteg Zäit an un d’Schicksal vun deene Mënschen, déi op anere Plazen op der Welt Affer gi vu Krich, Intoleranz an Extremismus. Mir hunn eng Responsabilitéit ze hëllefen, esou wéi mer och eng Responsabilitéit hunn, eis géint all Forme vun Diskriminatioun, Gewalt an Extremismus ze wieren.

Am Respekt fir d’Krichsgeneratiounen, déi sech zu Lëtzebuerg géint e faschistesche Regime gewiert hunn, rifft d’Regierung d’Bierger derzou op, sech zesumme géint d’Vergiessen anzesetzen, d’Erënnerung ze fleegen a fir Fridden a Fräiheet anzetrieden."

La Journée de la commémoration nationale est consacrée au souvenir de la lutte menée par le peuple luxembourgeois durant l'occupation de 1940 à 1945. À cette occasion, plusieurs cérémonies seront prévues à Luxembourg.

Cérémonie au monument national de la Solidarité luxembourgeoise

À 11 h 30, S.A.R. le Grand-Duc déposera une couronne de fleurs devant le monument national de la Solidarité luxembourgeoise («Kanounenhiwwel»).


À son arrivée au boulevard F. D. Roosevelt, S.A.R. le Grand-Duc sera accueilli au pied du monument par le président de la Chambre des députés, Mars Di Bartolomeo, par le Premier ministre, ministre d’État, Xavier Bettel, par le Vice-Premier ministre, ministre de la Défense, Étienne Schneider, par le bourgmestre de la Ville de Luxembourg, Lydie Polfer, et par le chef d’état-major de l’armée luxembourgeoise, le général Romain Mancinelli. 

À son arrivée au Kanounenhiwwel, le chef d’État déposera une couronne de fleurs devant le monument, puis ranimera la flamme du souvenir. 

Ensuite, S.A.R. le Grand-Duc se rendra à l’intérieur du monument pour signer le livre d’or.

À la sortie du monument, S.A.R. Grand-Duc saluera les porte-drapeaux, les autorités luxembourgeoises, les ambassadeurs résidant à Luxembourg, les membres du Comité directeur pour le souvenir de la résistance, les membres du Comité directeur pour le souvenir de l’enrôlement forcé, les représentants des associations des anciens combattants, de la résistance et des enrôlés de force ainsi que le groupe de jeunes porteurs d’histoire et de mémoire. 

Dépôt de fleurs devant le monument du Souvenir (Gëlle Fra)

À l’issue de la cérémonie au monument national de la Solidarité, des couronnes de fleurs seront déposées à 12 h 00 devant le monument du Souvenir à la place de la Constitution par le président de la Chambre des députés, Mars Di Bartolomeo, le Premier ministre, ministre d’État, Xavier Bettel, et la première échevine de la Ville de Luxembourg, Sam Tanson, en présence du Vice-Premier ministre, ministre de la Défense, Étienne Schneider, et du chef d’état-major de l’armée luxembourgeoise, le général Romain Mancinelli.


Cérémonie au monument national de la Résistance et de la Déportation (Hinzerter Kräiz)

À 12 h 30, le Premier ministre Xavier Bettel prononcera un discours au monument national de la Résistance et de la Déportation.


Un représentant de l’Église catholique, l’abbé Michel Majerus, le grand rabbin de Luxembourg, Alain Nacache, et le pasteur de l’Église protestante de Luxembourg, Volker Strauß, procèderont ensuite à la bénédiction de la tombe au monument national de la Résistance et de la Déportation (Hinzerter Kräiz).

Des couronnes de fleurs y seront déposées par le président de la Chambre des députés, Mars Di Bartolomeo, par le Premier ministre, ministre d’État, Xavier Bettel, ainsi que par le bourgmestre de la Ville de Luxembourg, Lydie Polfer, en présence des autorités, des ambassadeurs et des associations patriotiques.

Organisation de la journée de la commémoration nationale à Luxembourg-Ville

Routes barrées au centre ville le samedi 10 octobre 2015

De 08h00 à 12h00 -selon besoin-

  • la Passerelle, sens unique pour riverains du bd d'Avranches en direction et jusqu'au bd F.D. Roosevelt
  • le tunnel René Konen, sens unique pour riverains de la Passerelle en direction et jusqu'à la côte d'Eich
  • le bd F. D. Roosevelt, entre la place de Bruxelles et la Passerelle
  • la rue Notre-Dame, entre la rue Philippe II et la rue de l'ancien Athénée
  • la rue Chimay, entre le bd F.D. Roosevelt et la rue Notre Dame
  • la rue de l'ancien Athénée
  • la rue du Fossé
  • les rues de la Vieille Ville

De 11h00 à 13h00 -selon besoin-

  • la rue Jean Pierre-Probst
  • l'allée des Résistants et Déportés
  • l'allée de l'Unioun
  • le "Parking Knuedler" et le "Parking Saint Esprit" sont accessibles, sauf lors de coupures brèves par injonctions des forces de l'ordre

une déviation adéquate est mise en place