Nieft den neie Strukture gouf um Donneschdeg och nach Projet COPRAL, ee Projet, deen dem Décrochage scolaire entgéint soll wierken, presentéiert.

AUDIO: Nei Strukturen fir d'Arméischoul / Reportage Dany Rasqué

De Projet COPRAL soll och de jonke Leit nei Perspektive ginn an der Arméi eng Hëllef sinn.

Vill vun deenen 750 Kandidaten, déi sech am Joer mellen, fir an d'Arméi ze goen, falen an engem vun den Tester duerch.

Dacks, seet d'Staatssekretärin am Verdeedegungsministère, wëssen d'Kandidaten net wat op se duer kennt a genee do setzt de Projet COPRAL un. De Kandidate gëtt domadder eng optimal Preparatioun op d'Musterung gebueden an anengems gi se mam Härebierg vertraut gemaach, sou d'Francine Closener. Am Lycée gëtt Franséisch, Däitsch a Rechnen enseignéiert. E groussen Accent gëtt och op de Sport geluecht. Donieft hunn d'Kandidaten d'Méiglechkeet een Dag an der Woch e Stage um Härebierg ze maachen an ze kucke wat dat bedeit, wann si herno an d'Arméi ginn.

Dee Projet dréit och schonn éischt Friichten. Am September hate 45 Schüler ugefaangen. 8 vun hinnen hu fréizäiteg den Test um Härebierg gepackt. Et hunn awer och 8 Schüler missten ophalen an 8 Leit hunn nach emol bei 0 missten ufänken. Hier Leeschtungscourbe huet sech no den éischten dräi Méint nämlech nach net gehuewen, wéi den Direkter vum Lycée technique de Lucien Klein et ausdréckt.

Vill Schüler sinn och kierperlech net fit. Dat soll sech zu Ettelbréck verbesseren, ier et dann definitiv kann op den Härebierg goen.

Déi Responsabel sinn och elo gespaant a wäit déi 8 Leit, déi et scho bis op den Härebierg gepackt hunn, e Motor fir d'IB kenne sinn.

Claude Meisch et Francine Closener ont présenté le cours préparatoire à l’armée et ont inauguré les nouveaux locaux au Lycée technique d’Ettelbruck (26.01.2017)

Communiqué par: ministère de l'Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse / Direction de la défense

 

Lors d’une conférence de presse, en date du 26 janvier 2017, le ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et de l’Enfance, Claude Meisch et la secrétaire d’État à la Défense, Francine Closener, ont présenté le cours préparatoire à l’armée luxembourgeoise. Dispensé depuis la rentrée scolaire 2016/2017 au Lycée technique d’Ettelbruck, le cours préparatoire à l’armée luxembourgeoise (COPRAL) prépare les personnes intéressées âgées entre 17 et 24 ans aux tests écrits et physique pour accéder à la carrière de soldat-volontaire. Lors de la visite officielle, les nouveaux locaux au Lycée technique d’Ettelbruck ont également été inaugurés.

«Je me réjouis que l’Éducation nationale puisse recourir à l’expérience du Lycée technique d’Ettelbruck pour offrir les classes COPRAL» a affirmé le ministre Claude Meisch. «Les cours COPRAL améliorent non seulement les chances des jeunes d’intégrer l’armée, mais aussi d’y poursuivre leur carrière. Par ailleurs, elles offrent aux jeunes une voie d’accès supplémentaire à la vie professionnelle.»
 
Les cours théoriques sont dispensés 4 jours par semaine au Lycée technique d’Ettelbruck et portent sur les trois langues (le français, l’allemand et le luxembourgeois), l’arithmétique, d’éducation à la citoyenneté et l’éducation à la santé. Une formation sportive prépare les élèves en outre au test militaire d’aptitude physique lors de la sélection. L’instruction au Centre militaire à Diekirch a lieu sous forme de stages d’une journée par semaine et porte sur des enseignements militaires non spécifiques et sur les compétences sociales élémentaires (esprit de groupe, sens de l’organisation, discipline etc.). Les cours sont organisés en trimestres et il est estimé qu’une participation à deux trimestres consécutifs est idéale pour atteindre le niveau de préparation nécessaire aux tests de sélection.
 
La secrétaire d’État à la Défense, Francine Closener, a déclaré: «Le cours préparatoire à l’armée vise à préparer les candidats aux épreuves de sélection de l’armée et à augmenter leurs chances de réussite aux tests de recrutement. Le projet s’aligne sur les efforts déjà réalisés pour rendre le recrutement militaire plus efficace. En plus d’une première familiarisation avec le milieu militaire, le cours s’inscrit aussi dans le contexte de la lutte contre le phénomène du décrochage scolaire en offrant une voie d’accès supplémentaire à la vie professionnelle».

Sur un total de 45 inscriptions en septembre 2016, 38 élèves (6 filles et 32 garçons) ont terminé le premier trimestre. 10 élèves se sont présentés prématurément au test de recrutement de l’armée et 8 l’ont réussi. Sur les 30 élèves qui continuent de fréquenter les cours COPRAL, 22 suivent les cours du 2e trimestre. 8 reprennent les cours du 1er trimestre pour approfondir des connaissances ou combler des lacunes.