Depuis 2013, SOS Villages d’Enfants Monde organise régulièrement des défis sportifs et solidaires qui mènent les participant(e)s au bout du monde.

Après deux Kilimandjaro Challenges (2013, 2014) et un Népal Challenge (2017), l’ONG a donné vie en ce début 2019 à un Uganda Challenge au cœur des Montagnes de la Lune (Chaîne du Rwenzori) avec un merveilleux objectif : réunir le plus de fonds possible pour les enfants vulnérables de ce pays d’Afrique de l’Est.

L’Uganda-Team est de retour après une dizaine de jours d’une aventure extraordinaire dont six jours de marche intensive qui a mené les vaillants sportifs dans le Parc national des Monts Rwenzori, du Kyanjuki Village au Weismann’s Peak. Le trek était certes difficile en raison de la configuration du terrain mais de l’avis de tous il est inoubliable. L’équipe, composée de 18 participants de 10 nationalités, 9 femmes et 9 hommes, dont Anne Schweizer, responsable des partenariats chez SOS Villages d’Enfants Monde, et Ben Hamilton, directeur de RightFoot Adventures, a réussi son pari et a réuni jusqu’à présent la belle somme de 50.000€.

C’est au Weismann’s Peak, à 4.620 m, que s’est faite la symbolique remise de chèque. « Elle a eu une portée particulière. En effet, de ce point exceptionnel, un sentiment de gratitude vous envahit. On se sent humble face à cette terre qui nous offre tant de beautés alors que pourtant on la malmène » raconte Anne Schweizer qui évoque les superbes paysages traversés pour en arriver là et salue la patience et l’extrême gentillesse des guides locaux grâce auxquels l’équipe a atteint le sommet. « Etre là, à ce moment, signifiait surtout pour nous avoir accompli notre objectif de solidarité envers les enfants vulnérables de l’Ouganda ».

© L'Uganda-Team en visite au Village d'Enfants SOS d'Entebbe

Les fonds récoltés par l’équipe - chaque participant(e) ayant trouvé de généreux « parrains » pour soutenir son challenge - iront au Village d’Enfants SOS d’Entebbe, notamment pour un grand projet de panneaux solaires. « C’est le futur de l’Afrique » dit Anne Schweizer qui parle de cette « énergie propre et bon marché qui garantira du courant en continu et profitera à tous, surtout aux enfants pour étudier, au sein du village comme c’est déjà le cas au Village d’Enfants SOS de Gulu ».

Avant de se lancer dans leur défi sportif à l’ouest du pays dans cette région frontalière de la RDC où la nature offre une incroyable variété de paysages, forêt tropicale, forêt de bambous, landes, cascades, lacs, glaciers, les participants ont visité dès leur arrivée le Village d’Enfants SOS d’Entebbe à l’est du pays. Ils ont été accueillis par le président, Sam Bwaya, et la directrice, Olive Lumonya, de SOS Villages d’Enfants Ouganda et ont rencontré une partie de l’équipe et des familles SOS. A ce village qui peut accueillir jusqu’à 150 enfants dans 12 maisons familiales, sont rattachés un Jardin d’Enfants SOS (pour plus de 200 enfants) et un Centre médical SOS, tous deux accessibles aux membres de la communauté que l’association locale accompagne aussi à travers un renforcement familial.

« Les échanges ont été chaleureux et enrichissants tant au sein du village que dans la communauté où nous avons découvert à quel point le système des Associations Villageoises d’Epargne et de Crédit peut être bénéfique pour que les familles s’en sortent seules » précise Anne Schweizer. L’équipe luxembourgeoise a pu mieux comprendre le travail engagé sur le terrain en direction des plus vulnérables dans ce pays qui est par ailleurs le premier pays d’accueil de réfugiés en Afrique. L’Ouganda abrite en effet plus de 1,4 million de réfugiés venus des nombreux pays limitrophes.

Au nom de toute l’équipe de SOS Villages d’Enfants Monde, Anne Schweizer a salué le formidable team, l’engagement des participants, la générosité des « parrains » et remercié tous ceux qui ont participé d’une façon ou d’une autre à cette aventure solidaire dédiée aux enfants de l’Ouganda.