Après un an de partenariat avec SOS Villages d’Enfants Monde, l’hôtel trois étoiles Park Inn by Radisson confirme son engagement ...

... aux côtés de l’association pour faire en sorte qu’aucun enfant ne grandisse seul et que chacun soit assuré d’avoir tout ce qu’il lui faut pour bien se développer au sein d’une communauté où il a toute sa place. Le 2 avril, Marc Schwamberger, General Manager de Park Inn by Radisson Luxembourg City a remis un chèque symbolique à la Directrice de l’association, Sophie Glesener, et à la Responsable des Partenariats, Anne Schweizer. La somme de 1.344€ collectée depuis juin 2018 auprès de la clientèle et des employés sera attribuée au Village d’Enfants SOS de Kankan en Guinée, village que l’hôtel parraine également. A l’occasion de la remise de chèque, Marc Schwamberger a souligné : « Les projets de SOS reflètent l’engagement de notre hôtel : donner un sourire aux enfants défavorisés et leur permettre de changer leur avenir - tout est possible ».

De son côté, l’équipe de SOS Villages d’Enfants Monde a chaleureusement remercié Park Inn by Radisson. « Nous remercions très chaleureusement la direction, la clientèle et les employés de l’hôtel pour leur précieuse aide. Parrainer un enfant, c’est permettre à ceux qui n’ont plus personne sur qui compter de grandir dans la chaleur et la sécurité d’une famille et d’aller à l’école. Nous leur apportons un environnement stable et changeons leur vie à long terme. Au nom des enfants de Guinée, merci ! ». L’équipe locale de Kankan, dans l’Est de la Guinée, accompagne dans le village plus de 100 enfants sur le chemin de la vie et soutient également des familles dans la communauté.

La Convention sur les droits de l’enfant des Nations Unies a été ratifiée en 1990 par le gouvernement guinéen. Cependant les droits de l’enfant ne sont pas une priorité dans ce pays où la population lutte au quotidien pour sa survie. L’extrême pauvreté touche en premier lieu femmes et enfants. On estime à plus de 400.000 le nombre d'enfants qui grandissent sans leurs parents. La violence, les mariages forcés, les accouchements précoces et les mutilations génitales féminines perdurent. Les équipes SOS travaillent sur quatre sites, Kankan, Conakry, Labé et N’Zérékoré, pour assurer non seulement la sécurité et le bien-être des enfants mais aussi le développement de leur entourage.

www.sosve.lu