E Samschdeg war an der Stad déi éischten Editioun vum Handicap International Tennis Day.

Ce samedi, une centaine de spectateurs sont venus applaudir quatre champions réunis sur les courts du club des Arquebusiers à Luxembourg pour la première édition du Handicap International Tennis Day.

Imaginé comme un rendez-vous festif et sportif autour du tennis handisport, ce premier Handicap International Tennis Day a tenu ses promesses : le public a assisté, sous un grand soleil, à une série de matches de haut vol. Des animations pour petits et grands ont complété le tableau.

Pour l'occasion, la championne luxembourgeoise Claudine Schaul accueillait dans son club l'ancien numéro 5 mondial français, Henri Leconte, ainsi que deux joueuses de tennis en fauteuil, la jeune Belge Sofie Cox, et la pétillante Suissesse Annabelle Ribeaud. Dans son élément, Henri Leconte s'en est donné à cœur joie et a fait le show face à la centaine de spectateurs en tribune. Les filles ont d'ailleurs parfois eu du mal à rester concentrées tant les facéties de trublion du tennis français les ont fait rire !

Les deux athlètes en fauteuil ont ensuite prouvé au public que le tennis handisport n'est pas une sous-catégorie de la discipline, bien au contraire ! De nombreux spectateurs, joueurs eux-mêmes, ont été épatés par la performance des deux championnes face au filet.

L'après-midi s'est achevé avec un match en double, réunissant les quatre personnalités du jour. Et là encore, Claudine Schaul s'est imposée, avec sa partenaire Sofie Cox. « On a passé une super journée ensemble », commente la joueuse, très impliquée dans l'organisation de l'événement.

« J'ai vraiment été impressionnée par Annabelle et Sofie. Et puis, avec Henri, c'est toujours marrant ! Jusqu'ici je ne m'étais jamais demandé pourquoi le tennis en fauteuil n'est pas présent au Luxembourg, mais quand je vois les filles, ça me donne envie de faire plus pour le handisport », déclare la championne luxembourgeoise.
Même sentiment du côté de Annabelle Ribeaud, venue spécialement de Suisse: « C'est dommage que le tennis en fauteuil ne soit pas développé au Luxembourg. Surtout qu'ici, toutes les installations sont accessibles. Il faudrait organiser des journées d'initiation pour faire découvrir cette pratique aux personnes handicapées. Il suffit d'essayer ! C'est un sport dans lequel on est confronté à soi-même. Il m'a permis d'aller au-delà de mes limites. »
Le fauteuil d'Annabelle Ribeaud est étudié pour accélérer la poussée et faciliter les pivots (Photo: Vincent Lescaut)
Henri Leconte a distribué bises, photos et dédicaces avec un grand plaisir : « C'est une journée tellement importante ! Avoir avec nous des athlètes de tennis en fauteuil qui jouent de manière fantastique et montrent au public ce qu'est cette discipline : quand on est valide, on peut imaginer que ce soit simple, mais ça ne l'est pas. »

8.107 euros récoltés

Au total, ce sont plus de 8.000 euros qui ont été récoltés pour l'ONG luxembourgeoise grâce à cet événement, mais aussi grâce au tournoi annuel de l'asbl InterNations, et à la surprise du président du club des Arquebusiers qui a annoncé un don de 1.500 euros juste avant la remise de chèque.
Cette somme sera affectée au programme de scolarisation des enfants handicapés que Handicap International Luxembourg mène depuis deux ans maintenant au Népal.
D'ores et déjà, le tennis club, les athlètes et l'équipe de Handicap International se sont donnés rendez-vous en 2020 pour une deuxième édition !