Um Méindeg ass dann och d'Coque um Kierchbierg nees opgaangen.

Spëtze-Sportler trainéieren an der Coque / Rep. Jeff Kettenmeyer

Allerdéngs net fir de Public, mä fir d’Spëtze-Sportler, déi elo nees ënnert gudde Konditiounen trainéiere kënnen. Dës Trainingsunitéite ginn allerdéngs ënner strenge Sécherheets-Consignen ofgehalen a vum LIHPS kontrolléiert.

Vill Sportler haten e Laachen am Gesiicht, wéi se virun der Coque aus dem Auto geklomme sinn, och wann een dat duerch d'Maske vläicht net gesinn huet. Et dierf nees richteg trainéiert ginn. Virun e puer Wochen hat Regierung dat jo annoncéiert. Fir de Schwëmmer Raphaël Stacchiotti wier et awer e méi e komeschen Training gi wéi soss.

"Dës Kéier hu mir de Baseng fir eis, mir sinn elo just zu zwee Schwëmmer. Déi aner Grupp kënnt méi spéit. Ech si ganz frou elo emol iwwerhaapt an d’Waasser ze goen an ze kucken, wéi sech dat Ganzt no 7 Wochen ufillt."

Et war eng laang Zäit fir d’Schwëmmer, fir déi och en Zäitplang ausgeschafft gouf, dass net jiddereen déi selwecht Zäit an de Baseng spréngt.

„Mir si 5 Schwëmmer, déi dierfen trainéiere kommen. De Pit Brandenburger an ech, mir trainéieren elo an déi aner komme méi spéit. Och beim Kraafttraining si mir versat, dat heescht, mir hunn zwou Gruppen draus gemaach, dass mir eis net kräizen“, sou de Raphaël Stacchiotti.

Wéi hien eragaangen ass, koumen déi éischt Sportler nees eraus. Dorënner och den Triathlet Bob Haller, deen houfreg ass, fir nees zesumme mam LIHPS an der Coque ze trainéieren.

„Mir hunn dat ganz gutt gemaach, mir hu kleng Gruppe jeeweils gehat, déi an der Receptioun vun zwou Persoune vum LIHPS empfaange goufen. Déi hunn eis dunn erkläert, wéi mir eis solle verhalen."

Dës Léisung huet de Sportsministère zesumme mat der Coque, COSL an dem LIHPS op Wonsch vun de Sportler ausgeschafft.

„Ech ginn dovun aus, dass de Moien awer eng Rei Sportler richteg frou waren, dass si hir gewinnten Ëmgéigend erëmfonnt hunn an dat ass och gutt esou“, sot de Sportminister Dan Kersch.

Den Dan Kersch
„Ech ginn dovun aus, dass de Moien awer eng Rei Sportler richteg frou waren, dass si hir gewinnten Ëmgéigend erëmfonnt hunn."

Vum Méindeg un ass also nees méi Betrib an der Coque ewéi an deene leschten Wochen.

Hei dat offiziellt Schreiwes

Les sportifs d'élite luxembourgeois reprennent leur entraînement au Centre national sportif et culturel «d'Coque»

Communiqué par: ministère des Sports / Comité olympique et sportif luxembourgeois (COSL) / Luxembourg Institute for High Performance in Sports (LIHPS) / Centre national sportif et culturel «d'Coque» / Société luxembourgeoise de médecine du sport (SLMS)

Ce lundi 4 mai, une sélection de sportifs d'élite luxembourgeois a repris son entraînement au Centre national sportif et culturel (CNSC) «d'Coque» conformément aux dispositions du règlement grand-ducal modifié du 18 mars 2020 portant introduction d'une série de mesures dans le cadre de la lutte contre le COVID-19.

La sélection des sportifs concernés, établie par le Comité olympique et sportif luxembourgeois (COSL) en collaboration avec le Luxembourg Institute for High Performance in Sports (LIHPS) sur la base de la perspective d'une qualification olympique, comprend quelque vingt-cinq sportifs d'élite et peut changer en fonction des besoins spécifiques des différentes disciplines sportives.

L'accès des sportifs d'élite aux installations sportives du CNSC «d'Coque» est limité aux activités ne pouvant être pratiquées en plein air ou à domicile et fait l'objet d'une autorisation spéciale du ministre des Sports. Seuls les bassins de natation, la salle de tennis de table, l'Aréna, le Gymnase et la salle de préparation physique du High Performance Training & Recovery Center (HPTRC) sont disponibles, et ce à huis clos.

Les entraînements se déroulent selon un planning détaillé établi par le LIHPS, en étroite collaboration avec les directeurs techniques des fédérations, définissant méticuleusement les temps d'entraînement pour que les différents sportifs et entraîneurs se croisent le moins possible.

Ces précautions, ainsi que toutes les mesures sanitaires élaborées dans ce contexte d'un commun accord entre le LIHPS, le COSL, la Société Luxembourgeoise de Médecine du Sport (SLMS), le ministère des Sports et le CNSC «d'Coque», permettent aux sportifs d'élite luxembourgeois de se préparer en toute sécurité aux futures compétitions et manifestations, de maintenir leur forme et de vaquer, pour certains d'entre eux et notamment aux sportifs d'élite de l'armée, à leur occupation principale.