VIDEO: Code de la RouteMindestofstand vun 1m50, wann een e Cyclist iwwerhëlt

Vum 1. Mee un trieden 9 nei Mesuren am Code de la Route a Kraaft, déi d'Vëlosfuerer an d'Foussgänger betreffen.

Code de la Route: Méi Sécherheet fir Foussgänger a Cyclisten (28.03.2018)
Vum 1. Mee un trieden 9 nei Mesuren am Code de la Route a Kraaft, déi d'Vëlosfuerer an d'Foussgänger betreffen.

Ënnert anerem, mussen d’Automobilisten an Zukunft eng säitlech Distanz vun 1,50 Meter anhalen, wa se e Cyclist iwwerhuelen.

An Zukunft dierfe Vëlosfuerer och bannent den Uertschaften niefteneen fueren, maximal zu 2.

Wa se awer bannent den Uertschaften iwwerholl ginn oder virun enger Kéier, mussen se hannerenee fueren.

Den Nohaltegkeetsminister François Bausch ass der Meenung, dass dat kee Problem méi duerstellt, wann een déi 1m50 Ofstand muss anhalen. D'Cycliste géife grad esou gär emol matenee schwätzen, wéi den Automobilist a säi Bäifuerer.

Et hätt dann och de Virdeel fir d'Autofuerer, dass se ganz Gruppe vu Cycliste méi séier iwwerhuele kënnen (wuelverstane baussent den Uertschaften), well de Grupp jo da manner laang ass, wa se zu 2 an 2 nieftenee fueren, sou nach de François Bausch.

De François Bausch



Bei verschiddene Verkéiersluuchten sollen dann och speziell Luuchten fir Vëlosfuerer installéiert ginn. Eng weider Ännerung ass, datt d’Kanner mam Vëlo an Zukunft bis 12 Joer um Trottoir fueren dierfen. Dat ware bis elo 10 Joer.

Donieft, solle sougenannten Vëlosstroossen an de Stied agefouert ginn, eben 30er Zonen, wou virun allem d'Cyclisten d'Prioritéit hunn.

Och Sakgaassen déi fir Cyclisten a Foussgänger accessibel sinn, sollen an Zukunft mat neie Signalisatiounspanneauen ausgeschëldert ginn.

D’Zil vun dëse Mesuren ass et eben d'Sécherheet vun de Cyclisten an de Foussgänger ze verbesseren.



François Bausch introduit 9 modifications du Code de la route en faveur des piétons et des conducteurs de cycle (28.03.2018)

Communiqué par: ministère du Développement durable et des Infrastructures

 

En date du 28 mars 2018, François Bausch, ministre du Développement durable et des Infrastructures, a présenté 9 modifications du Code de la route en faveur des mobilités actives.

En effet, le Code de la route définit à ce jour essentiellement des règles ayant comme but premier de protéger les cyclistes et les piétons du trafic motorisé, ce qui est évidemment un point essentiel de la réglementation. Pour le reste, les cyclistes doivent se conformer aux mêmes règles que les véhicules motorisés. Il n'y a ainsi actuellement que peu de dispositions facilitant ou favorisant la pratique du vélo en tenant compte de certaines caractéristiques intrinsèques à ce type d'usager de la route et qui le distinguent fortement des véhicules motorisés: diversité des types d'usagers, vitesse, accélération, champ de vision, dimensions, etc.

Une étude a été menée par le ministère du Développement durable et des Infrastructures afin d'étudier les règles et lois spécifiques aux cyclistes et piétons dans 8 pays européens (Allemagne, France, Belgique, Pays-Bas, Danemark, Autriche, Espagne et Suisse). Sur la base des résultats de cette «best practice», les réglementations pertinentes pour une application dans la législation luxembourgeoise ont été retenues. Elles se basent sur leur diffusion en Europe, des retours d'expérience sur les mesures en question et, finalement, leur compatibilité avec le contexte luxembourgeois.

Neuf mesures ont été retenues et les modifications au Code de la route en découlant élaborées. Ces modifications du Code de la route entreront en vigueur le 1er mai 2018.

  • Création de la possibilité de prévoir des trottoirs continus (ou traversants) aux carrefours;
  • Précision d'une distance latérale de 1,5 m lors du dépassement entre un cycle et un véhicule motorisé;
  • Élargissement des possibilités pour les cyclistes à circuler côte à côte (maximum 2 vélos);
  • Création de la possibilité de limiter l'obligation d'emprunter une infrastructure cyclable;
  • Définition de la possibilité d'autoriser les cycles à poursuivre leur chemin sur une intersection régie par des feux de signalisation, dans des cas où le chemin du cycliste n’entre en aucun conflit avec les flux du trafic motorisé;
  • Adaptation des dispositions pour la circulation des enfants sur le trottoir (autorisé jusqu’à 12 ans, contre 10 actuellement);
  • Définition du principe de «rue cyclable»;
  • Création d'une signalisation rendant plus facile et intuitive la signalisation des impasses avec exceptions pour piétons ou vélos;
  • Adaptation de l'équipement obligatoire des cycles.

Är Commentairen - Netikett


D'Commentairë gi gelueden, ee Moment w.e.g.!
Sollten se net geluede ginn, hutt der wahrscheinlech een AdBlocker laafen, deen se blockéiert. Dir misst en dann sou astellen, dass en eisen Site net méi komplett blockéiert.