De Lëtzebuerger aussepoliteschen Apparat stockt personalméisseg op. Méi wéi 700 Leit schaffen aktuell fir den Ausseministère, dorënner 143 Diplomaten.

Fir de Corps Diplomatique wier dat eng Hausse vu 50% iwwert déi lescht Joren, sou de Jean Asselborn en Donneschdeg virun der Press.

Den LSAP-Ausseminister huet hei nei Zuele matgedeelt, nodeems déi 3 lescht Deeg d’Ambassadeuren hei zu Lëtzebuerg op der „conférence diplomatique“ waren.

D’diplomatesch Aarbecht géing net ofhuelen, am Géigendeel, mee de Jean Asselborn huet sech iwwert „ganz gudden Nowuess“ gefreet, fir d'Erausfuerderungen ze meeschteren. Iwwerdeems a sëlleche Secteuren et u Leit feelt, sou géinge sech fir e Poste bei der Lëtzebuerger Représentation permanente bei der UNO beispillsweis 40 bis 50 Leit an de Moyenne mellen. De Jean Asselborn huet allerdéngs betount, datt d’Aarbecht vum Diplomat vill „mënschlech“ Contraintë géing duerstellen. Aus familiäre Grënn oder wéinst der Sprooch notamment.

Den Ausseminister huet d'Geleeënheet um Donneschdeg och genotzt fir d’Bierger nach emol op de „Lama“-System opmierksam ze maachen. „Lama“ steet fir „Lëtzebuerger am Ausland“. Lëtzebuerger kënnen um Internetsite vum Ausseministère hiren Openthalt am Ausland deklaréieren, fir bei Tëschefäll Hëllef ze kréien. 900 Lëtzebuerger hätte sech schonn ageschriwwen.

© Kevin Girres / RTL Télé Lëtzebuerg

Offiziellt Schreiwes

Jean Asselborn a présenté les résultats de la Conférence diplomatique 2019 (23.05.2019)
Communiqué par: ministère des Affaires étrangères et européennes Sur invitation du ministre des Affaires étrangères et européennes du Luxembourg, Jean Asselborn, les chefs des missions diplomatiques luxembourgeoises et les directeurs du ministère des Affaires étrangères et européennes se sont réunis au Luxembourg du 20 au 23 mai 2019 pour la traditionnelle conférence diplomatique.

Lors de la conférence diplomatique, les débats ont entre autres porté sur le futur de la diplomatie luxembourgeoise ainsi que sur les grandes lignes de la politique étrangère luxembourgeoise en mettant un accent particulier sur la politique de coopération, de défense et d'immigration.

Lors de 28 sessions différentes, regroupées sous 4 thèmes principaux, les questions abordées portaient notamment sur des sujets d'actualités politiques, administratifs, économiques ainsi que sur la politique européenne et l'état de droit. Outre les grands dossiers internationaux et européens, figuraient également à l'ordre du jour l'évolution et le fonctionnement du réseau diplomatique ainsi que de l'administration luxembourgeoise en général.

Successivement, les chefs des missions diplomatiques et les directeurs du ministère ont suivi des interventions du ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn, du Premier ministre, ministre d'État, Xavier Bettel, du ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire, Paulette Lenert, du ministre de la Défense, François Bausch, du ministre des Finances, Pierre Gramegna, du ministre de la Culture, Sam Tanson, du Vice-Premier ministre, ministre de l'Économie, Étienne Schneider, ainsi que du Vice-Premier ministre, ministre de la Justice, Felix Braz.

Lors d'une conférence de presse ce matin, le ministre Asselborn a dressé un bilan de la conférence diplomatique et est revenu sur les chiffres clés qui caractérisent le ministère des Affaires étrangères et européennes.

À l'heure actuelle, 703 personnes travaillent pour le département. Le corps diplomatique luxembourgeois compte 143 diplomates, dont 51 femmes, correspondant à plus d'un tiers (1/3) des effectifs. À noter que ceci constitue un accroissement de l'ordre de 60% des effectifs féminins en trois ans (de 2016 à 2019).

68 diplomates sont actuellement affectés auprès d'une des missions du réseau diplomatique luxembourgeois (51%) et 66 au département à Luxembourg (49%).

Le ministre Asselborn a souligné que le Luxembourg dispose d'un réseau bien développé d'ambassades, de représentations permanentes ainsi que de consulats à travers le monde. Ainsi, le Grand-Duché dispose de 29 ambassades bilatérales, 5 représentations permanentes auprès des organisations internationales et de 3 consulats généraux (New York, San Francisco, Shanghai).

Le ministre a rappelé que la diplomatie luxembourgeoise est au service des Luxembourgeois, des institutions de l'État, du secteur privé et de la société civile, pour soutenir et défendre à l'étranger l'ensemble des intérêts luxembourgeois dans les domaines politique, économique et commercial, culturel et consulaire, tout en promouvant l'image de marque du pays.

Dans le cadre des discussions sur la politique européenne et l'état de droit, les chefs de mission ainsi que les directeurs du ministère des Affaires étrangères et européennes ont visité la Cour de justice de l'UE au Kirchberg.
Les chefs des missions diplomatiques luxembourgeoises et les directeurs ont par ailleurs été reçus par S.A.R. le Grand-Duc, en présence de S.A.R. la princesse Alexandra, au Château de Berg.