Bis ewell sinn 10 Persounen zu Lëtzebuerger an Alters- a Fleegeheemer um Coronavirus gestuerwen.

1.988 Infizéierter an 22 Doudeger: Dat sinn déi jéngst Chifferen a Saache Coronavirus, déi d'Gesondheetsministesch e Méindeg de Mëtteg op engem Pressebriefing genannt huet. Domadder geet d'Zuel vun den Infizéierte vun e Sonndeg op e Méindeg ëm 38 an d'Luucht an een Doudesaffer ass dobäikomm. Bis ewell sinn 11 Doudesaffer an engem Spidol gestuerwen, 10 an engem Altersheim an een doheem. Den Ament sinn 202 Persounen hospitaliséiert, dovunner leien der 31 op der Intensivstatioun. 80 Persoune konnten d'Klinicken nees verloossen.

Bei den Tester léich een dem Paulette Lenert no elo am Ganze bei 16.199, dat wieren der 308 méi wéi e Sonndeg. Et géif een awer eng Parallel zum leschte Weekend gesinn, dass samschdes a sonndes manner getest gëtt, wéi wiertes.

Resumé PK Lenert/Schmit / Reportage Eric Ewald

Nei Organisatioun vum Gesondheetssystem

Wéi d'Gesondheetsministesch Paulette Lenert grad wéi den AMMD-President Alain Schmit betount hunn, wier een elo an der Krisen-Medezin, wat eng nei Organisatioun misst mat sech bréngen.

Duerfir musse sech all Generalisten, Spezialisten an Zänndokteren och an enger vu 5 spezifesche Gruppen aschreiwen - an dat bis en Dënschdeg de Mëtteg. Den entspriechenden Contingent vun Doktere gëtt da vum nationale Coordinateur, dem Dr Alain Schmit, geréiert. Et gëllt och fir dës Medezinner vun e Méindeg un een neien uniforme Stonnen-Tarif vun 237 Euro. Dës Zomm gëllt fir all Consultatiounen an Traitementer am Kader vum Covid-19, egal op se a Spideeler geschéien oder a Strukture baussent Spideeler.

Wärend der Pandemie si jo d'Maisons médicales zou. Dës ginn duerch déi 4 Centres de soins avancés an der Luxexpo, an der Rockhal, zu Maacher an zu Ettelbréck ersat.

Eng komplett nei Mesure ass déi, datt liberal Beruffer, wéi eeben d'Dokterschafft, mee och nach eng ronn 20 aner Beruffsgruppen, déi an de Soine schaffen, kënnen op en CDD zeréckgräifen.

Dëst geschitt op fräiwëlleger Basis, wann d'Leit, déi fir dës Mesure a Fro kommen, op en CDD wëllen zeréckgräifen, si si als Employé Privé beim Staat ugesinn.

All déi Persounen, déi sech ewell an d'national Reserve ageschriwwen hunn, gi kontaktéiert, fir all aner potentiell Interesséiert gëllt den Telefonsnummer 247-73 210.

Eng Neierung ass och, datt e System vu 4 Lignes de garde agefouert gëtt, dee mat sech bréngt, dass een als Patient vläicht net ëmmer bei säi gewinnten Dokter komme géif. Eng wäert reservéiert bleiwe fir Dokteren, déi Téléconsultatiounen entgéinthuelen, respektiv bei Leit heem ginn, wat keng Covid-Patiente sinn. Da gëtt et eng separat Reserv fir Leit, déi an de 4 Centres de soins avancés an den Asaz kommen. Eng drëtt Ligne gëllt den Dokteren, déi eng Garde an den Alters- a Fleegeheemer maachen. An déi 4. gëllt fir Spezialisten am allgemengen, well och déi jo, nieft der Corona-Kris weiderhi gebraucht ginn.

Méi streng Mesurë fir Personal an Alters- a Fleegeheemer

Wat de Fleegesecteur ugeet, ass et iwwerdeems vun elo u verbueden, fir mat Symptomer schaffen ze goen. D'Personal muss sech an deem Fall och teste loossen an e positiven Test och selwer mellen. Den Employeur muss eng Lëscht mat de Corona-Fäll féieren a muss dës och un d'Santé weiderginn.

Schreiwes vum Gesondheetsministère

L'organisation du système de santé en période de crise Covid-19 (30.03.2020)
Communiqué par: ministère de la Santé / ministère de la Sécurité sociale

La crise sanitaire Covid-19 a nécessité une réorganisation de notre système de soins afin que les patients puissent continuer à profiter d'une prise en charge médicale adaptée à leurs besoins et selon les circonstances. Pour les acteurs du système de santé aussi, l'épidémie a engendré de nombreux changements. Ainsi par exemple, les activités exercées en cabinet médical libéral ont été réduites aux problèmes de santé les plus sévères et/ou urgents.

La ministre de la Santé, Paulette Lenert, et le président de l'Association des médecins et médecins-dentistes (AMMD), Dr Alain Schmit, ont présenté aujourd'hui à la presse les éléments principaux de cette réorganisation, à partir de la perspective du patient et de celle des médecins.

1. Le patient au temps du Covid-19: quel est mon interlocuteur médical?
La ministre Paulette Lenert a souligné qu'en ce temps de crise, où de nombreux repères se trouvent chamboulés, il est plus important que jamais que le patient soit informé clairement des structures qu'il peut solliciter en cas de problème de santé.

Ensemble avec le corps médical, le ministère de la Santé a mis en place, plusieurs filières dans le secteur des soins primaires selon un modèle d'organisation bien structuré, visant à protéger à la fois le patient et les professionnels de la santé.

Les médecins généralistes sont joignables pour une téléconsultation (de préférence par le système eConsult). Cette option est à privilégier par les personnes à risques, à savoir les personnes de plus de 65 ans ainsi que les personnes souffrant de certaines maladies chroniques comme le diabète, une maladie cardiovasculaire, une maladie respiratoire chronique, ou qui présentent un système immunitaire affaibli par une maladie ou un traitement, un cancer. Le médecin généraliste procèdera, si nécessaire et en fonction de l'état de santé du patient, à son orientation vers la structure la plus adaptée (centres de soins avancés, urgences).

Les médecins généralistes assureront également des visites à domicile pendant la durée de la crise Covid, aussi bien auprès des patients souffrant de symptômes Covid-19 qu'auprès des personnes souffrant d'une maladie non liée au Covid-19. Ces visites seront effectuées par des équipes médicales différentes afin d'éviter le risque de contagion.

Les patients peuvent également se rendre de leur propre initiative aux centres de soins avancés (CSA) pour un examen médical en cas de symptômes liés au Covid-19. Les patients n'ont pas besoin de se munir d'une ordonnance et ils peuvent aussi s'y rendre pour des problèmes de santé non-liés au Covid-19. Les quatre CSA sont ouverts tous les jours de 8 à 20 heures et se trouvent aux endroits suivants:
• à Luxembourg-Kirchberg dans les halls de la Luxexpo;
• à Esch/Belval dans la Rockhal;
• à Ettelbruck dans la Däichhal;
• à Grevenmacher au centre culturel.

Les maisons médicales de garde resteront fermées durant la durée de l'épidémie.

Les personnes résidant dans les maisons de soins et structures d'hébergement pour personnes âgées bénéficieront d'une planification assurant une présence médicale continue 7/24, pour assurer le suivi des patients Covid-19 et non Covid-19.

Les services d'urgences hospitaliers continuent à fonctionner pour les personnes souffrant d'un problème de santé grave, ou pour les patients avec une symptomatologie Covid-19 avec un besoin de prise en charge hospitalière.

Pour un problème dentaire, le patient peut appeler la Hotline 8002-8080 qui le mettra en contact avec le service de garde de sa région. Ce service est réservé aux urgences dentaires, à l'exception des interventions dentaires d'entretien ou de contrôle habituelles.

2. Une nouvelle forme d'organisation médicale
La ministre Paulette Lenert s'est félicitée de la bonne coopération avec les médecins et les professions de santé pendant la crise. Elle a salué leur engagement et la flexibilité dont ils ont fait preuve depuis le début de l'épidémie. «Nous nous préparons à devoir affronter un pic épidémiologique qui demandera que toutes nos ressources professionnelles soient mobilisables de manière efficace au bon moment.»
Les médecins généralistes, les médecins-spécialistes et les médecins-dentistes sont invités à s'inscrire jusqu'au 31 mars au plus tard 31 mars au plus tard à 14 heures dans l'un des groupes suivants sous l'adresse e-mail reserve.prof-de-sante@ms.etat.lu:

Groupe n°1: Prise en charge médicale dans les centres de soins avancés (CSA) et visites à domicile chez des patients Covid;
Groupe n°2: Prise en charge médicale par téléconsultation et visites à domicile chez des patients non Covid;
Groupe n°3: Prise en charge médicale pour les établissements d'aides et de soins et visites dans les établissements d'aides et de soins chez des patients Covid et non Covid;
Groupe n°4: Prise en charge médicale par téléconsultation par des médecins spécialisés;
Groupe n°5: Prise en charge médicale des soins dentaires.

La gestion du contingent médical qui est disponible est assurée, selon un modèle organisationnel élaboré et en concertation avec les responsables des structures concernées par un coordinateur national qui est nommé par la ministre de la Santé.

Un nouveau tarif horaire uniforme de 236,40 euros a été adopté le 30 mars 2020 afin rémunérer les consultations et traitements dans le cadre de l'épidémie Covid-19 à appliquer par tout médecin, généraliste ou spécialiste, indépendamment de la structure de prise en charge (hospitalière ou extrahospitalière).

3. La possibilité de souscrire un contrat d'employé de l'État pour les médecins et professions de santé
Les médecins et les professions de santé réglementées relevant de la loi du 26 mars 1992 et exerçant leur profession à titre libéral ont la possibilité d'opter, sous certaines conditions, pour un engagement par l'État sous forme d'un contrat de travail à durée déterminée en tant qu'employé privé de l'État. Il s'agit des professions de santé suivantes aide-soignant, assistant-senior, assistant technique médical, infirmier, infirmier en anesthésie et réanimation, infirmier en pédiatrie, infirmier psychiatrique, infirmier gradué, sage-femme, assistant d'hygiène sociale, podologue, assistant social, diététicien, ergothérapeute, laborantin, masseur, masseur-kinésithérapeute, ostéopathe, orthophoniste, orthoptiste, pédagogue curatif et rééducateur en psychomotricité. Il en est de même pour les psychothérapeutes.

De plus amples renseignements pourront être demandés par téléphone au numéro 247-73210 ou par e-mail ressources.covid-19@ms.etat.lu.