Un sondage mené après les législatives pour le compte de la Chambre des députes révéla l’existence de trois blocs de partis aux électorats ...

... et aux préoccupations bien distingues : Au centre de l’échiquier politique domina un grand bloc social-libéral hégémonique composé des partis qui se relaient au gouvernement, le DP, le LSAP, les Verts et le CSV. La migration des électeurs depuis 2013 souligna l’isolement du CSV dans une société au libéralisme confirmé pendant la législature. À la gauche se trouva un petit bloc anti-systémique de la Gauche plutôt intellectuelle et du PCL ouvrier. Un troisième bloc d’électeurs souvent populaires et aux revenus modestes qui votèrent pour l’ADR et pour les Pirates capta 15 pour-cent des voix, autant que les grands vainqueurs des législatives, les Verts.

Dat neit Lëtzebuerger Land ass vun e Freideg, de 29. Mäerz un am Kiosk