Vum 23. bis den 26. Mee hu Lëtzebuerger Konschthandwierker um Salon Révélations am Grand-Palais zu Paräis hir Konscht gewisen.

D'lescht Woch war Lëtzebuerg „Pays d'honneur“ um Salon Révélations am renomméierte Grand Palais zu Paräis. 23 Artisten hunn dobäi gewisen, wéi e Kënnen a wéi eng Qualitéit d'Konschthandwierk zu Lëtzebuerg huet. Genau déi Visibilitéit war eng vun de Motivatioune vun der Initiative De Mains de Maître vun der Ierfgroussherzoglecher Koppel virun 3 Joer. Déi zweet Iddi derhannert war et och Jonker nees fir d'Handwierk a besonnesch d'Konschthandwierk ze begeeschteren.

De Mains de Maître mat 23 Lëtzebuerger Artisten zu Paräis
Lescht Woch war Lëtzebuerg „Pays d'honneur“ um Salon Révélations am renomméierte Grand Palais zu Paräis.

Keramik, Glas, Textil, Bijouen, Parzeläin, déi verschiddenst Matière goufen op verspigelte Sockelen aus schwaarzem Stol um 160m2 grousse Stand mat Rousen-Dekor gewisen. De Salon Révélation war e weidere Schrëtt um Wee, d'Kreativitéit an d'Inspiratioun vun de Lëtzebuerger Artisten iwwert d'Grenzen eraus ze weisen. Dës Aventur soll awer nach iwwer Paräis eraus weidergoe mat Ausstellungen a Formatiounen.

Weiderformatioun ass ee Volet vun De Mains de maîtres, deen aneren ass: D'Formatioun fir déi ee Jonker wëll begeeschteren. Mä wann d'Begeeschterung bis do ass, feelt et awer heiansdo un der Struktur. D'Chambre des Métiers ass sech duerchaus bewosst, datt et e Mangel u Formatiounen a Schoule gëtt.

Vernissage mat groussherzoglecher Präsenz zu Paräis

Nieft dem Grand-Duc Henri an der Grande-Duchesse Maria Teresa, dem Ierfgroussherzog Guillaume an der Ierfgroussherzogin Stéphanie an dem Prënz Louis waren d'Regierungsmembere Sam Tanson a Lex Delles um Vernissage am Grand Palais zu Paräis mat vun der Partie.

VIDEO: Vernissage mat groussherzoglecher Präsenz zu Paräis
Vum 23. bis den 26. Mee weise Lëtzebuerger Konschthandwierker um Salon Révélations am Grand-Palais zu Paräis hir Konscht.

E Mëttwoch den Owend war de Vernissage vum Salon „Révélations“, deen all zwee Joer d'Konschthandwierk an de Mëttelpunkt setzt. Dëst Joer steet hei Lëtzebuerg als Eieregaascht am Mëttelpunkt mat engem eegene Pavillon. 23 Artisten, déi bei der Biennale De Mains de Maîtres zu Lëtzebuerg derbäi waren, goufen ausgewielt fir hei hir Konscht a Kreativitéit ze weisen.

AUDIO: Salon Révélations Paräis / Reportage Christiane Kremer

Hei dat offiziellt Schreiwes:

Le Luxembourg, pays à l'honneur de l'édition 2019 du salon Révélations au Grand Palais à Paris (22.05.2019)
Communiqué par: ministère de la Culture / ministère de l'Économie

En présence de LL.AA.RR. le Grand-Duc et la Grande-Duchesse, de LL.AA.RR. le Grand-Duc héritier et la Grande-Duchesse héritière, et de Béatrice Salmon, cheffe de service, directrice adjointe chargée des arts plastiques au ministère de la Culture français, la ministre de la Culture, Sam Tanson, et le ministre des Classes moyennes, Lex Delles, ont assisté au vernissage du 4e salon Révélations au Grand Palais à Paris, le mercredi 22 mai 2019.

Suite à une première participation fructueuse en 2017, le Luxembourg célèbre son retour à la biennale en tant que pays à l'honneur, avec un stand mettant en lumière 23 créateurs et artisans.

Sam Tanson a réaffirmé son engagement pour le soutien de la création luxembourgeoise, poursuivant l'enjeu double du développement des secteurs créatifs au Luxembourg et la promotion des artistes à l'étranger. «Des initiatives telles que la participation luxembourgeoise à Révélations agissent en qualité de catalyseur pour l'intégralité de la scène artistique et culturelle du Luxembourg», a souligné la ministre.

Le ministre des Classes moyennes, Lex Delles, a insisté sur le potentiel économique de l'artisanat: «L'artisanat est l'épine dorsale de la structure économique et entrepreneuriale du Grand-Duché. Des initiatives telles que le salon Révélations, contribuent à mettre en avant la modernité, l'innovation et la créativité dans l'artisanat et contribuent ainsi à créer des vocations pour un secteur en besoin constant de main-d'œuvre motivée et engagée».

La présence luxembourgeoise au salon Révélations est coordonnée par l'association sans but lucratif De Mains De Maîtres Luxembourg, ayant pour objectifs de pérenniser l'exposition éponyme, initiée en 2016 par S.A.R. la Grande-Duchesse héritière, et de développer les métiers d'art au Luxembourg et à l'étranger. L'association bénéficie du soutien du ministère de la Culture et du ministère de l'Économie.

Du 23 au 26 mai, quelque 450 créateurs issus de 33 pays exposeront leurs créations aux 40.000 visiteurs attendus.

Konscht-Salon "Révélations"

De Salon "Révélations" ass e Konschtsalon, deen a sengem Genre eenzegaarteg ass an deen d'Artisten an d'Konschthandwierker op eng besonnesch Manéier an de Mëttelpunkt stellt. Virun 2 Joer ware scho Lëtzebuerger Artisten, déi bei der Biennale "De Mains de Maîtres" am alen Arbedsgebai 2016 matgemaach haten, op dësem Salon derbäi.

Dëst Joer ass Lëtzebuerg de Pays d'honneur a stellt an engem eegene Pavillon vun 160 Meter Carré, dee vum Gilles Gardula konzipéiert gëtt, d'Wierker vun 21 Lëtzebuerger Artisten aus. Selektionéiert goufe se vum Kommissär vun der Expo „De Mains de Maîtres“ Jean-Marc Dimanche.

Marianne Steinmetzer

"Let's Dance" Marianne Steinmetzer / © Marianne Steinmetzer

Marianne Steinmetzer vit et travaille à Bridel, Luxembourg. Céramiste, elle privilégie la porcelaine comme moyen d’expression.  Ses pièces sont coulées dans des moules en plâtre et décorées aux engobes, les motifs sont peints ou réalisés à l’aide de découpages. D’aspect utilitaire, ses bols ou coupes restent des pièces uniques ou de petites séries.

© Marianne Steinmetzer

Jean-Paul Thiefels

"La Marée" Jean-Paul Thiefels / © Jean-Paul Thiefels

Il réalise des sculptures organiques de formes naturelles et fluides que d'aucuns ressentent comme sensuelles et qui rayonnent la passion de l'artiste. Des tensions vibrantes naissent par les formes recherchées et par l'opposition de surfaces polies à celles laissées au naturel. La devise de l'artiste "un Art et beaucoup d'Amour".

© Gery Oth

Anne-Claude Jeitz & Alain Calliste

"Au fil de temps" Anne-Claude Jeitz & Alain Calliste / © Anne-Claude Jeitz

Anne-Claude Jeitz, luxembourgeoise, active en tant qu'artiste indépendante depuis 1987, et Alain Calliste, son conjoint, autodidacte français, utilisent avec une parfaite maîtrise le filage du verre avec laquelle ils créent d'incroyables structures organiques, purs instants de poésie qui traduit au mieux la richesse et la profondeur de leurs sentiments.

© Flavie Hengen

Camille Jacobs

"Double Tournesol" Camille Jacobs / © Camille Jacobs

Les objets en verre se composent de multiples couches de verre. Les aplats de couleurs sont appliqués avec une bruine et cuite. Ensuite il y a la fusion de celle - ci pour obtenir une masse homogène. Ce verre en fusion est modelé par thermoformage, coupé et poli. La nature, l'histoire de l'art, la photographie sont des sources d'inspirations.

© Camille Jacobs

Carine Mertes

"Vase Chemin Rouge Moyen" Carine Mertes / © Carine Mertes

Feutrage manuel de la laine tant lavée et cardée que brute afin de créer des accessoires de mode, de décoration et des objets d'art. Façonnage de pièces uniques combinés avec des tissus nobles, comme la soie et le lin. Création de sculptures, de vases et de tapis muraux avec de la laine brute locale et régionale. Utilisation de teintures végétales.

© Romain Bouschet

Claude Schmitz

"Out of Here" Claude Schmitz / © Patrick Muller

Claude Schmitz étudia à l'Académie d'Anvers et au Royal College of Art. Virtuose du bijou, il réalise des pièces aux lignes fluides et épurées, comme en équilibre, à la limite de la rupture. Une impression de virilité liée à ses prouesses du travail du métal, joliment contrariée par la délicatesse du dessin et la grâce des compositions de pierres.

© Claude Schmitz

Doris Becker

"Origins I" Doris Becker / © Luc Ewen

Doris Becker vit et travaille à Fischbach, Luxembourg. Depuis 2006, elle participe régulièrement à des symposiums et expositions internationales ainsi qu'à des concours. Son travail a reçu plusieurs prix, est intégré dans diverses collections et a fait l'objet de publications. Elle est membre de I' AIC - Académie Internationale de la Céramique.

© Luc Braconnier

Ellen van der Woude

"Big Smile I" Ellen Van der Woude / © Ellen Van der Woude

Ellen van der Woude est une céramiste Néerlandaise qui vit et travaille au Luxembourg. Son œuvre est composée de pièces uniques, créées à partir d'empreintes et petits éléments. De façon intuitive elle mélange ses terres et leurs couleurs naturelles pour composer un univers onirique aux allures de fonds marins ou de flore fantastique.

© Carine Bintz-Eischen

Kim-Jung Vu

"Hommage à Gia, moments de bonheur. Boîte VI" Kim-Jung Vu / © Kim-Jung Vu

Kim-Jung Vu étudia à l'Académie des Beaux-Arts de Bruxelles et d'Anvers. Elle exprime ses émotions, ses impressions par la création d'objets et de bijoux réalisés en pièce unique ou en petites collections. Son travail minutieux ainsi que le mariage de différents matériaux comme l'argent, l'or, le bois etc. donnent naissance à de prestigieuses pièces.

© Jill Kimmling

Lea Schroeder

"La plume dorée" Léa Schroeder / © Lea Schroeder

Lea Schroeder est designer d'objets, basée entre Paris et Luxembourg.  Pendant 5 ans elle a dessiné pour la maison Lancel à Paris où elle a découvert une grande passion pour les motifs graphiques. En exploitant la technique du cloisonné, elle édite aujourd'hui ses propres collections de céramiques, nées entre l'artisanat et le design.

© Carrie Stoltz

Marie-Isabelle Callier

"Lost Paradise II" Marie-Isabelle Callier / © Flavie Hengen

Diplôme Arts Plastiques - Illustration (1991). Depuis 2002, elle se consacre à la peinture et au livre jeunesse. Aux détours d'expérimentations, la cire devient son medium. Appliquée au papier, celle-ci offre un support velouté sur lequel elle peint à l'aquarelle, créant des textures aléatoires et mystérieuses. Elle vit et travaille à Luxembourg.

© Vincent Flamion

Sarah Meyers & Laura Fügmann

"Duotone" Sarah Meyers & Laura Fügmann / © Meyers&Fügmann

Meyers & Fügmann explorent les rapports entre couleur et matière. La couleur leur permet de révéler certaines propriétés et de rendre visibles les différentes étapes du processus de production. Leur approche s'inscrit dans la pratique : en travaillant la matière, les deux designers cherchent à analyser et à saisir l'ensemble de ses caractéristiques.

© Meyers&Fügmann

Pascale Seil

"Paon" Pascale Seil / © Marie de Decker

C'est dans le charmant village de Berdorf, au cœur de la région du Mullerthal luxembourgeois que Pascale ouvre son propre atelier de soufflage de verre. Elle y produit des objets pour l'art de la table ainsi que des sculptures uniques et exclusives s'inspirant souvent de la nature. 2006 voit la création de Solstice, luminaires individualisés.

© François Golfier

Sandy Kahlich

"Kunterbuntes Filzvergnügen" Sandy Kahlich / © Flavie Hengen

Sandy Kahlich vit et aime l'artisanat traditionnel depuis 20 ans. En trois heures de stage, son coeur s'enflamme. Après avoir travaillé en Bavière et à Vienne, elle travaille pour Modes Nita au Luxembourg depuis 2004. Du feutre et de la paille, aux plumes et au cuir, elle crée des chapeaux, des casquettes et des coiffes, chaque pièce étant unique.

© Sabrina Huppertz

Tom Flick

"COMMSAT" Tom Flick / © Tom Flick

Sartre dit : "l'éternité de la pierre est inertie, un présent figé pour toujours". Je pratique la taille directe pour en faire émerger un moment dans le temps et son espace, et je libère des formes à la recherche de la profondeur physique de la matière. Créer des sculptures en pierre dure à l'aspect d'une matière malléable récompense l'effort.

© Lydia Keilen

Roxanne Flick

"Purpur" Roxanne Flick / © Roxanne Flick

Pour Roxanne, au-delà de l’objet fonctionnel, le design doit déclencher des émotions. L’interaction du concept et du design se reflète dans son évolution et enthousiasme pour l'artisanat. Les collaborations sont nées d’une fascination commune pour l'esthétique, le matériau et les formes, avec Michael Nätscher alliant le savoir-faire du tournage sur bois à la créativité et Middle Kingdom Porcelain s’inspirant de la tradition chinoise design-artisanat.

© Marion Dessard

Catherine Grace Landman

"Impression of a Pincushion Protea (A)" Catherine Landman / © Flavie Hengen

Catherine est diplômée en Technologie et Design Céramique de l'Université de Johannesburg. Graphiste, elle découvre la céramique et ouvre son atelier pour créer de ses mains. Inspirée par la nature et les plantes, son travail reprend des techniques de laminage à brames, modelage par colombin, pinçage et moulage à la presse. Elle développe sa gamme de glaçures en cristal.

© Flavie Hengen

Katarzyna Kot-Bach

"Origins" Katarzyna Kot / © Xavier Pawlowski

Katarzyna formée à la sculpture et membre du collectif Sixthfloor nimbe son oeuvre d’une réflexion sur la nature humaine et végétale. Elle recycle et métamorphose le bois et coule les feuilles d'après leurs frondaisons naturelles. L’union du bois et du bronze se lit comme une volonté de figer l’éphémère ; la feuille, être unique ou membre du grand tout, invite à l'introspection.

© Flavie Hengen

Wouter van der Vlugt

"Linéaire 3" Wouter Van der Vlugt / © Flavie Hengen

Wouter, sculpteur sur bois, est membre fondateur du groupement d’artistes Sixthfloor. Il a commencé sa carrière d’artiste indépendant comme créateur de meubles. Dans son œuvre les éléments architecturaux s’opposent aux formes organiques. Il semble vouloir creuser au plus profond des matériaux pour en découvrir la vraie nature, là où le vide et le volume se retrouvent.

© Mikka Heinonen

Offiziell Info

"Le Luxembourg s'exposera la semaine prochaine, du jeudi 23 au dimanche 26 mai inclus, au Grand Palais à Paris, à l’occasion du salon  Révélations, autour d’une sélection d'œuvres d’artisans et créateurs luxembourgeois.

Pays à l’honneur de cette 4eme édition de la Biennale Internationale Métiers d’Art & Création, le Grand-Duché témoignera une nouvelle fois cette année de toute la richesse et de l’énergie qui caractérisent son artisanat d’art contemporain. Déjà présent sur l’exposition « le Banquet » en 2017 et conquis par le succès rencontré auprès du public parisien, les Ateliers d’Art de France, organisateurs de la biennale, ont désigné le Luxembourg comme pays à l’honneur 2019, parmi les 35 pays représentés sur le salon.

Sous l’égide de l’association De Mains De Maîtres Luxembourg, le Grand-Duché dévoilera ainsi l’excellence de ses talents et la grande diversité de matières, de gestes et de savoir-faire présents dans le pays.

Madame Sam Tanson, Ministre de la Culture, et Monsieur Lex Delles, Ministre des Classes Moyennes, ouvriront, avec les représentants français, la manifestation le soir du 22 mai.

Le vernissage se déroulera en présence de Leurs Altesses Royales le Grand-Duc et la Grande-Duchesse ainsi que de Leurs Altesses Royales le Grand-Duc Héritier et la Grande-Duchesse Héritière qui avaient été à l’initiative de la  première grande exposition dédiée aux artisans et créateurs d’art au Luxembourg en décembre 2016.

Pour rappel, l’exposition « De Mains De Maîtres » avait eu pour vocation de valoriser au mieux le réservoir de talents du pays en terme de créativité, ainsi que de mettre en lumière la beauté et l’importance de la transmission du savoir-faire auprès des jeunes générations. L’édition 2018 a confirmé par la présence de près de 100 artisans d’art luxembourgeois et internationaux, et un véritable succès auprès du public, sa position de biennale européenne.

Le cadre prestigieux et féérique du Grand Palais sera ce printemps une belle manière de célébrer l'artisanat d'exception du Luxembourg, et d’en faire rayonner l’excellence et la vitalité créatrice à l’extérieur de ses frontières, au cœur de la capitale française.

Une table ronde, organisée par Monsieur Tom Wirion, Directeur Général de la Chambre des Métiers, et modérée par Madame Maggie Steffen, invitera également quelques-uns de ses talentueux créateurs à échanger sur le présent et l’avenir de leurs métiers au Luxembourg, face à l’évolution des techniques, et aussi et surtout dans le cadre d’un marché qui ne cesse de se mondialiser.

Les artisans Luxembourgeois seront aussi présents dans le parcours hors les murs organisé par REVELATIONS, à la fois dans le cadre tout à fait exceptionnel de la Résidence du Luxembourg située sur le Champs de Mars (Visites privées sur réservation uniquement), et dans les vitrines de la librairie Galignani qui borde le jardin des Tuileries.

À Paris, ce mois de mai, le Luxembourg et ses Artisans d’Art seront bel et bien à l’honneur."

VIDEO: "Mission culturelle" Reportage iwwer Lëtzebuerger Kënschtler a Galeristen zu Paräis
Manager, Galeristen an och d‘Kënschtler selwer musse sech am Ausland sou gutt wéi méiglech verkafen.A Frankräich hëlleft eng Institutioun dobäi...