An der Editioun vum Concours littéraire national 2020 huet sech alles ëm Poesie gedréint.

Bis den 9. Juni konnten d'Typoskripter op Lëtzebuergesch, Franséisch, Englesch oder Däitsch online eragereecht ginn. Ausgezeechent ginn zwou Kategorien: Jonker tëscht 15 a 25 Joer a Persounen, déi méi wéi 25 Joer al sinn.

De Präis an der Kategorie "jonk Schrëftsteller" geet un den Tom Weber mat sengem Gedicht "fluides herz" a gëtt mat 2.000€ priméiert.

An der Kategorie "erwuesse Schrëftsteller" huet sech d'Ulrike Bail den 1. Präis geséchert mat hirem Gedichtband "statt einer ankunft" a gëtt mat engem Präisgeld vu 5.000 Euro belount. Den 2. Präis geet un de Serge Basso de March ("Petite cosmogonie des poèmes avec jardin") an den 3. un de Paul Mathieu ("à bord").

Matmaachen duerften all d'Residenten am Grand-Duché a poesiebegeeschtert Leit mat Lëtzebuerger Nationalitéit. An der Jury souzen de Lambert Schlechter, de Claude Bommertz, d'Sarah Lippert, d'Tonia Raus an de Raoul Walisch.

Communiqué vum Kulturministère

Résultats du concours littéraire national 2020 (16.10.2020)

Communiqué par: ministère de la Culture Le ministère de la Culture fait savoir que le jury du Concours littéraire national 2020, composé de Lambert Schlechter (président), de Claude Bommertz, de Sarah Lippert, de Tonia Raus et de Raoul Walisch, vient de primer les recueils de poésie suivants:

• statt einer ankunft de Ulrike Bail, 1er prix de la catégorie «auteurs adultes», doté de 5.000 euros;
• Petite cosmogonie des poèmes avec jardin de Serge Basso de March, 2e prix de la catégorie «auteurs adultes», doté de 2.000 euros;
• à bord de Paul Mathieu, 3e prix de la catégorie «auteurs adultes», doté de 1.250 euros;
• fluides herz de Tom Weber, 1er prix de la catégorie «jeunes auteurs de 15-25 ans», doté de 2.000 euros.
Voici la motivation écrite du jury:
«Les membres du jury aimeraient, en préambule, saluer la large participation à l'édition 2020 du Concours littéraire national, qui présage d'un côté une pratique poétique répandue, tant en dilettante qu'en poète expérimenté-e, et témoigne d'autre part de la popularité de ce rendez-vous auprès des amateurs de la littérature au Luxembourg. Ils tiennent également à souligner qu'un grand nombre de manuscrits soumis ont des qualités poétiques certaines.
La sélection des lauréat-e-s s'est faite sur la base des critères littéraires essentiels de travail de la langue, d'originalité stylistique et rythmique, de pertinence de la pensée ainsi que du soin apporté à la composition d'un véritable recueil de poèmes. L'édition 2020 du concours littéraire national ayant justement été placée sous le thème du recueil, les membres du jury ont été particulièrement attentifs à la cohérence sensible ainsi qu'à la continuité et déclinaison thématiques des manuscrits soumis.

1er prix: Ulrike Bail, statt einer ankunft

Les membres du jury ont décerné, au premier tour, le premier prix au recueil statt einer ankunft de Ulrike Bail. À l'unanimité, la démarche poétique, aboutie et originale, de la poète a été mise en relief. Au fil des arrêts de bus qui scandent deux trajets à travers la ville ('binnchen-place de l'europe' & 'aéroport-val fleuri'), suivis de deux temps d'arrêts ('arrêts supprimés' & 'draußen'), un itinéraire langagier et intime se crée à partir du regard sensible et mordant porté sur l'ordinaire de la ville de Luxembourg. Dans la lignée de la poésie du quotidien, ancrée ici dans une réflexion urbaine sur la mobilité des corps et de la pensée, des détails apparemment insignifiants des arrêts de bus se révèlent propices à la rêverie et création poétiques, dans un style par notations, où domine la distance. Le transport du bus se fond avec le transport du poème, en référence à l'étymologie de la métaphore, convoquée en épigraphe. Les noms des arrêts qui jalonnent les parcours des lignes de bus sont actualisés dans une tension entretenue entre les lieux, leur histoire et l'histoire de la poète. Le temps du trajet, entrecoupé du parcours à pied minuté pour prendre une correspondance, devient le temps de la création poétique, de son souffle. statt einer ankunft: au lieu d'une arrivée, un cheminement dans la ville et la langue.

2e prix: Serge Basso de March, Petite cosmogonie des poèmes avec jardin

Placé sous la tutelle du poète liégeois Jacques Izoard, le recueil a séduit le jury pour son originalité de ton et de composition ainsi que sa variété formelle. Déclinant sur de nouveaux frais la métaphore de la cosmogonie comme genèse poétique, 'le livre s'ouvre!' 'sur les trous noirs primordiaux' et 'se referme' 'au détour d'une comète'. Dans l'intervalle, entretemps, le jardin du poète se cultive dans une attention particulière portée aux sens pluriels des mots comme exploration d'un univers originaire. Une écologie poétique prend forme, dans l'équilibre trouvé entre les éléments et la langue pour (se) les dire et écrire, dans un style coulant, frôlant le prosaïque – terre à terre.

3e prix: Paul Mathieu, à bord

Les membres du jury ont relevé l'exigence formelle qui caractérise le recueil de Paul Mathieu. Composé à partir d'un ensemble de documents (cartes postales, photos, documents divers) ayant appartenu à un marin belge, à bord se distingue par une écriture à la lisière de la prose et qui sous une apparence de contrainte spatiale cherche à déborder les frontières identitaires. Jouant de la polysémie de l'expression à bord, le poète explore, aborde notamment le passé colonial belge, par la convocation et la confrontation d'images de traversées en mer, présentes et passées. Le rythme, la dynamique du recueil suit la progression lente, assurée et puissante d'un paquebot, comme moteur d'une quête à la fois personnelle et scripturale. Une force émotive naît de ces instantanés privés sous forme de 'carrés poétiques' qui font bloc dans la construction d'une mémoire collective.

Prix 'jeune auteur moins de 25 ans': Tom Weber, fluides herz

En décernant le prix 'jeune auteur de moins de 25 ans' au recueil fluides herz, le jury aimerait encourager l'auteur dans le parcours poétique qu'il vient d'engager. La métaphore centrale des fluides file le recueil et se décline au gré d'expérimentations langagières et intertextuelles qui laissent présager un véritable potentiel et épanouissement poétiques.»

La remise officielle des prix du Concours littéraire national 2020 aura lieu le mardi 8 décembre 2020, à 19 h 30, au Centre national de littérature à Mersch. Au regard de la situation sanitaire exceptionnelle liée à la pandémie de COVID-19, le nombre des invités présents au Centre national de littérature sera strictement limité. La cérémonie pourra être suivie à distance grâce à la mise en place d'un livestreaming.

Depuis 1978, le ministère de la Culture organise le Concours littéraire national afin d'encourager la création littéraire au Grand-Duché de Luxembourg. Chaque année, le concours est réservé à un genre littéraire différent. L'édition 2020 portait sur le recueil de poésie. 67 tapuscrits ont été introduits en 2020, dont 52 dans la «catégorie adulte» et 15 dans la «catégorie jeune».