Alkohol um Steier ass no der Vitess deen zweetheefegste Grond vu schwéieren an déidlechen Accidenter.

Den Transportminister François Bausch huet déi nei Campagne vum Ministère presentéiert.
Iwwert de Weekend goufen 20 Permise wéinst Alkohol um Steier agezunn. Bis elo sinn et der dëst Joer schonn iwwer 1.500 gewiescht. 24 Persoune koumen zejoert am Trafic ëm d'Liewen. Bei 8 war Alkohol am Spill. Schwéier Accidenter goufen et der 267, an 42 Fäll war Alkohol ee vun de Grënn.

"Alkohol um Steier ass no ze héijer Vitess ëmmer méi dacks de Grond fir schwéier an déidlech Accidenter", betount de Gréngen Transportminister François Bausch. Dofir gouf an der Sensibilisatiounscampagne dëst Joer dëse Sujet cibléiert. Op Plakater, um Internet, um Radio oder a Spotts op der Tëlee an am Kino gëtt probéiert, mat Béier oder Wäifläschen Opmierksamkeet ze kréien.

Kuckt ee méi genau, wat dann deen neiste Cru ass, liest een op der Etikett: "Domaine huel den Taxi", "fuer mam Bus Heem Pils" oder "Domaine schlof hei".

RTL

"D'Campagne proposéiert Alternativen, wa gedronk gouf a soll en Clin d'Oeil ginn, fir nozedenken", seet de François Bausch.

"Et ass keen Taxi sou deier, dass et derwäert ass, ënner Alkoholafloss mam Auto ze fueren", seet den André Schaack vun der Police. De President vun der Securité routière, de Paul Hammelmann, plädéiert dofir, datt d’Police net soll just kënnen Alkoholkontrolle maachen, wann dat vum Parquet ordonéiert ass. Déi meescht Führerschäiner géingen awer tatsächlech net bei dëse Kontrollen agezu ginn, mee am normalen Alldag, sou den André Schaack. Dat well déi Concernéiert hiert Gefier net méi ënner Kontroll hätten oder en Accident provozéiert haten.

Offiziellt Schreiwes

Lancement de la nouvelle campagne de sécurité routière «Zéro alcool au volant» (14.11.2022)
Communiqué par : ministère de la Mobilité et des Travaux publics / Sécurité routière ASBL

François Bausch, Vice-Premier ministre, ministre de la Mobilité et des Travaux publics, et Paul Hammelmann, président de la Sécurité routière ASBL, ont présenté en date du 14 novembre 2022 la nouvelle campagne de sécurité routière «Zéro alcool au volant», qui vise à sensibiliser le grand public du danger de la consommation d'alcool au volant.

Les statistiques montrent que l'alcool reste la deuxième cause principale des accidents sur les routes du Luxembourg, dont le nombre d'accidents mortels et graves a connu en 2021 une forte augmentation.

En raison d'un accroissement des accidents depuis 2021, le ministère de la Mobilité et des Travaux publics et la Sécurité routière ASBL ont décidé de lancer une campagne, ceci en optant pour un ton convivial. Le but est de rappeler aux conducteurs les risques d'accidents graves et mortels liés à la conduite sous l'emprise de l'alcool. De même, la campagne vise à démontrer qu'il existe de nombreuses solutions afin de s'assurer de rentrer chez soi en toute sécurité.

Lors de la conférence de presse, François Bausch affirme: «Il est important de lancer la campagne avant les fêtes de fin d'année. Nous avons constaté que la consommation d'alcool est repartie à la hausse pendant la période post-COVID. Lorsque les gens décident de consommer de l'alcool, il faudra recourir à une solution de rechange et tenir compte des conséquences fatales pour soi et pour les autres.»

Le président de la Sécurité routière ASBL, Paul Hammelmann, s'interroge si au vu de l'augmentation des chiffres, il faudrait envisager de faire des contrôles d'alcoolémie sans l'ordre du parquet, comme c'est le cas des contrôles de vitesse.

«Les citoyens ne doivent pas craindre les contrôles routiers systématiques de la police, mais plutôt être conscients qu'après avoir consommé de l'alcool, ceux-ci ont tendance de conduire d'une manière dangereuse et risquée», ajoute André Schaack, commissaire en chef du service national de circulation et de sécurité routière de la police luxembourgeoise.

La campagne thématise le danger de l'alcool au volant et les conséquences fatales en mettant l'accent sur les bons réflexes à adopter en cas de consommation d'alcool et propose des alternatives à la voiture, comme emprunter les transports publics, prendre un taxi ou encore rester dormir sur place, chez la famille ou les amis. La meilleure solution demeure toujours de ne pas conduire après avoir consommé de l'alcool, même lorsque la consommation est modérée.

La nouvelle campagne «Zéro alcool au volant» est diffusée à la télévision, au cinéma, à la radio, dans la presse digitale, par des bannières sur les sites de divers médias, sur les réseaux sociaux, sur les écrans numériques dans les tramways et bus ainsi que sur les full back des bus du réseau RGTR. Celle-ci se décline également sur 45 panneaux routiers du réseau national.