D'Affer gouf wuel vun zwee mannerjäregen Täter attackéiert a sollt seng Blessuren net iwwerliewen.

En Dënschdeg am fréien Owend gouf et eng déidlech Messerpickerei zu Bouneweg. Dobäi gouf en 18 Joer jonke Mann esou uerg mat engem Messer verwonnt, datt hie verscheet ass. Dës Faite goufe vum Parquet an engem offiziellen Schreiwes confirméiert. Eisen Informatiounen no war d'Affer e Schüler aus dem Bouneweger Lycée.

Well et sech bei de presuméierten Täter ëm Mannerjäreger vu 15 respektiv 17 Joer handelt, huet den Untersuchungsriichter eng "garde provisoire" an der Unisec zu Dräibuer decidéiert.

Wat d'Hannergrënn vun der Ausernanersetzung zu Bouneweg waren, muss d'Enquête weisen.

De Parquet huet den Untersuchungsriichter mat enger Instruktioun wéinst "homicide volontaire" chargéiert.

Op der Plaz vun der bluddeger Ausernanersetzung waren nieft engem Vertrieder vum Parquet an dem Untersuchungsriichter, och e Geriichtsmedeziner, d'Police Technique fir d'Spueresécherung an d'Police judiciaire.

© RTL Mobile Reporter

De Comuniqué vum Parquet:

Communiqué de presse du parquet de Luxembourg en relation avec un homicide hier soir à Bonnevoie  

(27.01.2021)

Hier, en début de soirée, une altercation s'est produite à Bonnevoie. Un jeune de 18 ans a été mortellement blessé par arme blanche.

Suite à cet incident le parquet de Luxembourg a immédiatement saisi le juge d'instruction d'une instruction pour homicide volontaire.

Un représentant du parquet de Luxembourg, un juge d’instruction, un médecin-légiste, la police technique ainsi que la police judiciaire (SPJ) étaient sur les lieux du crime.

Au cours de l’enquête deux mineurs de 15 et 17 ans ont pu être interpellés.

Le juge d’instruction a décidé une mesure de garde provisoire à l’Unité de sécurité (UNISEC) de Dreiborn.

L’enquête de la police judiciaire se poursuit.

A ce stade, et pour des raisons dues aux nécessités de l'enquête, et compte tenu que les personnes interpellées sont des mineurs, d'autres informations ne seront pas divulguées pour l’instant.

Le présent communiqué se fait dans le respect des dispositions de l’article 8 (3) du code d’instruction criminelle, en particulier de l’obligation pour le procureur d’Etat, lorsqu’il rend des informations de l’instruction publiques,  de respecter la présomption d’innocence et les nécessités de l’instruction.