2020 waren Häerzkrankheeten déi heefegt Doudesursaach bei Fraen an déi zweet-heefegst bei Männer. Et ass wichteg, fréizäiteg eppes ze ënnerhuelen.

Lauschtert op äert Häerz! E Saz, deen am Kader vum Welthäerzdag eng besonnesch wichteg Bedeitung huet. Et geet drëms, d’Leit ze sensibiliséieren fir Häerzkrankheeten, déi ëmmerhin 2020 zu Lëtzebuerg déi heefegst Doudesursaach bei de Fraen an déi zweet bei de Männer waren. D’Erkennen, d’Behandelen a virun allem d’Preventioun vun Häerz-Kreeslafkrankheeten waren en Donneschdeg och Thema am Ettelbrécker Spidol.

Eigentlech misst deene meeschte Leit bekannt sinn, wéi se sech präventiv viru kardiovaskuläre Krankheete kënne schützen, an dach ass et ëmmer nees wichteg e Rappell ze maachen.

Serge Knoch, Chef Unité de soins 31: "Ee vun de gréisste Risikofacteuren ass d'Fëmmen, déi d'Oderen zoumaachen. Zweete Problem, deen och vill an eiser Gesellschaft ass, duerch eise Liewensstandard ass eben de Problem vum Beweegungsmangel. Dat ass ganz vill d'Bürosjobben. D'Leit si vill am Stress, en anere Risikofacteur, wann ee sech erëm net beweegt."

Dobäi kéimen dacks aner Gesellschaftskrankheete wéi héije Bluttdrock oder Zocker. Krankheeten, déi ee sou direkt net géif spieren, mee iwwert déi ee sollt informéiert sinn, fir richteg reagéieren an aner Problemer evitéieren ze kënnen. Wichteg wier och, sech equilibréiert ze ernären.

Hermine Hornick, Diététicienne: "Zum Beispill 5 Portiounen Uebst a Geméis den Dag, Vollkar-Produkter, éischter planzlech Ueleger ze huelen amplaz vun déieresche Fetter. Dann och mam Salz e bëssen oppassen, well eng gesond Ernierung sinn am Fong 5 bis 6 Gramm Salz maximum. Dann ass natierlech och d'Quantitéit vum Iessen, déi een zou sech hëlt... et muss ëmmer adaptéiert sinn en Funktioun zu sengem Besoin, dat heescht wéi vill Kalorien ee verbraucht pro Dag."

Iwwergewiicht a besonnesch dat wat een ze vill ronderem de Bauch hätt, kéint och verstäerkt zu Häerz-Kreeslaf-Problemer féieren. A wann an der Famill scho Krankheetsfäll bekannt wieren, wier eng Kontroll ëmsou méi wichteg, well eng ze spéit Diagnose kéint Liewe kaschten.

Bluttdrock, Zocker a Cholesterol Schnelltester, grad ewéi Kontrolle vum Gewiicht an Taillenëmfaang goufen um Donneschdeg am Nordspidol gemaach. Nieft Patiente waren och Schoulklassen invitéiert, fir sech iwwert Häerzkreeslafkrankheeten z’informéieren.

Offiziellt Schreiwes

Journée mondiale du coeur: sensibiliser et renforcer la prévention des maladies cardio-vasculaires (29.09.2022)
Communiqué par : ministère de la Santé

À l'occasion de la Journée mondiale du cœur du 29 septembre, le ministère de la Santé, en partenariat avec la Société luxembourgeoise de cardiologie (SLC), tient à sensibiliser le grand public aux maladies cardio-vasculaires. «La prévention des accidents et maladies cardio-vasculaires reste parmi les objectifs prioritaires de la santé au Luxembourg», selon la ministre de la Santé, Paulette Lenert.

Les maladies cardiovasculaires: première cause de mortalité chez les femmes

Au Luxembourg en 2020, les maladies cardio-vasculaires étaient la première cause de mortalité chez les femmes (526 décès soit 24,1% des décès féminins) et la deuxième chez les hommes (560 décès soit 24,8% des décès masculins). Chez les personnes de plus de 65 ans, c'est la première cause de mortalité (960 décès soit 25,9% des décès).

Projet Young50: renforcer la prévention de la santé cardio-neuro-vasculaire

En 2022, la Direction de la santé s'est associée au Luxembourg Institute of Health (LIH) pour lancer à l'échelle nationale le projet pilote YOUNG50. Ce dernier est un projet européen de dépistage et de prévention des facteurs de risque cardiovasculaires chez les personnes de 50 ans et plus, et il retranscrit et adapte au Luxembourg le programme CARDIO50 initié en Italie.

Le projet YOUNG50 provient de 5 pays (Italie, Lituanie, Roumanie, Espagne et Luxembourg) et est cofinancé par la Commission européenne. Il est consultable sur le site (en anglais) www.young50.eu.
Ce projet est également l'une des pierres angulaires du premier Plan national maladies cardio-neuro-vasculaires du Luxembourg, dont les objectifs sont de:

• réduire de manière significative la morbi-mortalité par maladies cardio-neuro-vasculaires au Luxembourg,
• renforcer la prévention de la santé cardio-neuro-vasculaire, tout en réduisant l'exposition aux facteurs à risque modifiables,
• favoriser le dépistage des maladies et facteurs de risque cardio-neuro-vasculaires.

World Hearth Day Challenge

Dans le cadre de cette journée mondiale, le ministère de la Santé invite la population à participer à l'initiative organisée par la World Heart Federation: faire une course (en marchant, en courant ou à vélo) en forme de cœur et enregistrer son parcours sur le site de l'organisation mondiale: https://world-heart-federation.org/world-heart-day/get-involved/world-heart-day-challenge/.

Comment se protéger davantage pour limiter les facteurs de risque

Afin de se protéger et limiter les facteurs de risque des maladies cardio-vasculaires, voici une liste (non exhaustive) de certains gestes quotidiens et de moyens de prévention:

1. cuisiner et manger plus sainement,
2. pratiquer 30 minutes d'activité physique par jour,
3. consulter un médecin-généraliste pour évaluer l'intérêt de procéder à un dépistage de diabète et de cholestérol[1],
4. surveillez sa tension artérielle,
5. arrêter de fumer,
6. privilégier autant que possible des moments de détente pour diminuer le niveau de stress.

________________________________________
[1] Des recommandations très complètes concernant la prévention et les risques cardiovasculaires ont été émises par le Conseil scientifique du domaine de la santé et peuvent être consultées sur le site Recommandations - Conseil Scientifique - Luxembourg (public.lu)