Zu Lëtzebuerg stierwen d'Leit virun allem un Häerz-Kreeslaf-Krankheeten a Kriibs. Vun den 4'137 Doudegen 2017, sinn der 1'160 u Kriibs gestuerwen.

Dat deelt d'Santé an engem Schreiwes mat a publizéiert d'Zuelen vun 2017. Dat Joer goufen et 4.137 Doudesfäll, bal genee esou vill Frae wéi Männer.

D'Männer kruten am Duerchschnëtt 73 Joer, d'Fraen kruten der 80.

An der Moyenne goufen et 11 Stierffäll den Dag, 80 d'Woch an 345 de Mount.

Knapp 95 Prozent vun de Leit, déi gestuerwe sinn, ware krank, schreift de Gesondheetsministère.

D'Hallschent vun de Leit ass dofir och an engem Spidol gestuerwen, e Véierel am Altersheem a 17 Prozent Doheem.
Wéi an deene Jore virdrun bleiwen Häerz-Kreeslafkrankheeten, mat 30 Prozent, d'Haaptdoudesursaach, och wann d'Zuele liicht zeréck ginn.

Beim Kriibs ginn d'Zuelen liicht an d'Luucht. 2017 sinn 28 Prozent vun de Leit dodru gestuerwen.

Stierffäll zu Lëtzebuerg / Reportage Nadine Kremer

Offiziellt Schreiwes

Statistiques des causes de décès 2017: les maladies cardiovasculaires et le cancer demeurent les principales causes de décès au Luxembourg (06.01.2020)

Communiqué par: ministère de la Santé

En 2017, le registre des causes de décès de la Direction de la santé a enregistré 4.137 décès sur le territoire du Grand-Duché, soit 4% de plus que l’année précédente. Le ratio entre femmes (2.075 décès) et hommes (2.062 décès) demeure équilibré. Les hommes sont décédés en moyenne à l'âge de 73 ans et les femmes à l’âge de 80 ans.

En moyenne, 11 personnes sont décédées par jour, 80 par semaine et 345 par mois. C’est en janvier que le nombre le plus élevé de décès a été enregistré, avec 447 décès, à l’opposé du mois d’août avec 283 décès.

94,7% de tous les décès sont dus à des maladies, alors que 5,3% sont attribuables à des causes externes. 55% des décès survenus dans notre pays ont eu lieu à l'hôpital, un quart en maison de retraite et 17% à domicile.

Les principales causes de décès restent les maladies cardiovasculaires et le cancer

Comme les années précédentes, les maladies cardiovasculaires représentent la 1re cause de décès avec 30,8%, soit 1.276 personnes décédées (613 hommes et 663 femmes). Ce chiffre n’a presque pas évolué par rapport à l’année 2016 (1.264 décès). Néanmoins, la part des décès par maladies cardiovasculaires continue à diminuer, passant de 31,8% en 2016 à 30,8% en 2017 du total des décès.

Le cancer reste la deuxième cause de décès, avec 28,0% de tous les décès (1.160 personnes). Par rapport à l’année 2016, le nombre de décès par cancer a légèrement augmenté de 1.121 à 1.160 personnes. Selon le sexe, on constate une baisse chez les hommes (-28 décès) et une hausse chez les femmes (+67 décès) en comparaison avec l’année 2016. Chez les hommes, la diminution observée s’explique surtout par la baisse du nombre de décès par cancer du poumon. Chez les femmes, c’est surtout le nombre des 3 cancers les plus fréquents qui a augmenté, à savoir: le cancer du sein (+13 décès), le cancer du poumon (+25 décès) et le cancer colorectal (+10 décès).

Les autres principales causes de décès représentent chacune moins de 10% des décès: les maladies de l’appareil respiratoire avec 7,6%, les troubles mentaux et du comportement avec 5,5%, les causes externes (accidents, suicides et autres) avec 5,3%.

En outre, on constate pour l’année 2017, une hausse du nombre et de la part relative des causes de décès pour les maladies infectieuses et parasitaires, pour les maladies endocriniennes, nutritionnelles et métaboliques et pour les maladies de l'appareil génito-urinaire par rapport à l’année précédente. En revanche, une tendance inverse peut être constatée pour les causes externes et la mortalité infantile. Le nombre de bébés mort-nés (N=48) est resté stable.

Des résultats supplémentaires et plus détaillés peuvent être consultés via le lien: http://sante.public.lu/fr/statistiques/statistiques-causes-deces/index.html.

Le premier Plan national maladies cardio-neuro-musculaires, ainsi que le deuxième Plan national cancer, peuvent également être consultés via le Portail Santé:

http://sante.public.lu/fr/actualites/2019/12/conseil-gouv-pnmcnv/index.html
http://sante.public.lu/fr/publications/p/plan-national-cancer-lux-2020-2024/index.html