En Dënschdeg de Moie stoungen d'Automobilisten 1,5 Stonn op der A7 am Stau, well den Tunnel zou war. Stau gouf et och am Beräich Dummeldeng.

Gréisser Problemer goufen et en Dënschdeg de Moie ronderëm den Tunnel Stafelter. Wéinst engem automateschen Alarm war den Tunnel géint 10 Auer a béid Richtunge gespaart ginn. Relativ séier hat sech ee Stau a Richtung Stad bis an den Tunnel Grouft gebilt. Ma och a Richtung Norden huet et bis bei den Echangeur Gréngewald zeréck op d'Tréierer A1 gestaut.

Honnerte Chauffeure souze ronn annerhallef Stonn laang fest. No Iwwerpréiwungen ass den Tunnel géint 11.30 Auer nees opgaangen.

An der Vergaangenheet koum et op der A7 scho puer Mol zu Tunnel-Fermeturë wéinst engem falschen Alarm.
Ob dat och dës Kéier de Fall war, respektiv, firwat de System declenchéiert gouf, dat gëtt am Communiqué vu Ponts et Chaussées net präziséiert. D'Police wier mat der Enquête befaasst.

Am Schreiwes ass awer Rieds, datt verschidden Automobilisten de Moie versicht hunn, op der Autobunn d'Kéier ze maachen. Dëst soll aus diverse Grënn natierlech net gemaach ginn.

Zu Dummeldeng da gouf et en Tëschefall op der Barrière. Dat huet am Beräich ronderëm Dummeldeng, Côte d'Eich, Iechternacher Streck fir ganz vill Problemer a Stau gesuergt. Géint 13.15 Auer koum vum ACL d'Entwarnung, dass d'Barrière nees op wier, an de Stau sech géif opléisen.

Hei dat offiziellt Schreiwes:

Fermeture du tunnel Stafelter peu avant 10 heures suite à une alerte automatique et réouverture vers 11 h 30, après un contrôle des localités et des systèmes de sécurité (17.09.2019)
Communiqué par: Administration des ponts et chaussées

Le 17 septembre 2019, peu avant 10 heures, le système d'alerte automatique du tunnel Stafelter a procédé à la fermeture du tunnel. Après vérification des systèmes de sécurité et des locaux, il a été rouvert vers 11 h 30. La police de la route, qui s'est rendue sur place, mène l'enquête.

Suite à la fermeture du tunnel, certains automobilistes ont voulu faire demi-tour. L'Administration des ponts et chaussées rappelle que de telles manœuvres sont illicites et dangereuses. De plus, elles compromettent la sécurité des autres usagers de la route et des services de secours. Dans de pareils cas, il est recommandé de libérer le couloir de secours afin de ne pas bloquer l'accès aux personnes en danger.