Ënnert anerem soll hinne méi Confort an de Stroossen ugebuede ginn an esou de Vëlosreseau gestäerkt ginn.

Virun allem mat Hëllef vum neie Pilotprojet vun de Vëlosstroossen. D’Stad Lëtzebuerg gëtt domat déi éischte Gemeng zu Lëtzebuerg, déi där aféiert.

D’Zil vun de Vëlosstroossen, ass eng fléissend a sécher Verbindung tëscht den Haaptverkéiersstroossen an dem Vëlosreseau, dee bis ewell existéiert, ze schafen. An enger Vëlosstrooss hunn d'Cycliste Prioritéit an de motoriséiert Verkéier dierf de Vëlofuerer net iwwerhuelen.

Donieft kënne Vëlosfuerer an enger Vëlosstrooss déi ganz breet vun der Strooss notzen. D’Stad Lëtzebuerg test den neie Pilotprojet op 3 verschiddene Plazen. An der Rue Laurent Menager, an der Polfermillener-Stroos, grad ewéi an der Rue de Bragance. Dat well op deene Plazen eng Méiglechkeet besteet.

No der Testphas, déi bis September dauert, wëllen déi Responsabel de Pilotprojet evaluéieren an iwwert een Ausbau vum Projet an aner Stroosse vun der Haaptstad entscheeden. 

Hei dat offiziellt Schreiwes:


Projet-pilote
Premières « rues cyclables » sur le territoire de la Ville de Luxembourg

Ce vendredi 26 mars 2021, Madame Lydie Polfer, bourgmestre, et Monsieur Patrick Goldschmidt, échevin de la mobilité, ont présenté le projet-pilote « rues cyclables ». Première commune du pays à mettre en œuvre les rues cyclables, la Ville de Luxembourg affirme son rôle de pionnier en matière de promotion de la mobilité douce.

Patrick Goldschmidt explique : « Les rues cyclables constituent un maillon du concept-vélo de la Ville. Les objectifs du projet-pilote sont multiples. D’un côté, il s’agit d’optimiser des itinéraires fortement fréquentés par les cyclistes en leur proposant plus de confort dans certaines rues, et donc de renforcer le réseau cyclable. De l’autre côté, la mise en place de rues cyclables permet un meilleur partage de l’espace-rue entre les cyclistes et le trafic motorisé et contribue à sécuriser la circulation cycliste en milieu urbain. »

En effet, selon le Code de la route, dans les rues cyclables,

-          les cyclistes sont prioritaires par rapport au trafic motorisé : les dépassements ne sont pas autorisés et les automobilistes ont l’obligation de s’arrêter en cas de besoin

-          les cyclistes peuvent utiliser la largeur totale de la voie de circulation

-          la vitesse maximale autorisée est de 30 km/h.

À noter que toutes les autres règles du Code de la route restent d’application.

Rue de Bragance, rue Laurent Menager, rue de Pulvermühl

Dans une première phase, trois endroits stratégiques, permettant de relier des axes principaux de circulation cycliste, ont été déterminés pour la réalisation du projet-pilote : la rue de Bragance, la rue Laurent Menager (tronçon entre le stade Gaston Diderich et le lieudit « Eecherpaart ») ainsi que la rue de Pulvermühl et le « Ierzewee ». Une signalisation spécifique ainsi qu’un marquage au sol indiquent le début et la fin de chaque zone « rue cyclable ».

Après une phase de test allant de fin mars à fin septembre 2021, la Ville de Luxembourg évaluera le projet-pilote « rues cyclables » et décidera d’une éventuelle extension du projet à d’autres rues de la capitale.

Nouvelle carte « itinéraires cyclables »

Dans les prochaines semaines, la nouvelle carte « itinéraires cyclables » éditée par la Ville de Luxembourg sera disponible sur velo.vdl.lu ainsi qu’à l’Hôtel de Ville, au Bierger-Center, à la Rocade de Bonnevoie et au Service Circulation.

Cette carte reprend les quelque 165 km du réseau cyclable du territoire de la capitale (voies cyclables, rues cyclables, circulation mixte motorisée, contresens cyclables, voies cyclables en contresens, itinéraires cyclable du réseau national, itinéraires cyclables projetés) ainsi que les infrastructures pour vélos, telles que les park+bike, les emplacements et abris pour vélos, les stations vel’OH! ou encore les pompes à air.