E Mëttwoch den Owend huet de Premier Xavier Bettel sech eng weider Kéier zu der aktuelle Situatioun am Land geäussert. Den Etat de Crise ass elo a Kraaft.

Resumé Pressekonferenz vum Premier / Reportage Eric Ewald

„D'Regierung huet um Mëttwoch de Règlement grand-ducal ugeholl, fir den Artikel 32.4 vun der Verfassung z'invoquéieren an den Etat de Crise ze deklaréieren!“, dat huet de Premier Xavier Bettel am fréie Mëttwochowend op enger weiderer Pressekonferenz zum Coronavirus erkläert. D'Chamber gouf heiriwwer informéiert an de Grand-Duc Henri huet dat Reglement ënnerschriwwen, dat direkt rechtskräfteg ass, sou de Staatsminister. Fir 10 Deeg gëllt en elo a muss da vun der Chamber mat enger Zweedrëttel Majoritéit bannent deenen nächsten 10 Deeg verlängert ginn op maximal 3 Méint oder net.

Am Etat de Crise gëllt nach ëmmer „Bleift doheem“. Deplacementer mussen op e strikte Minimum reduzéiert ginn. Et wiere keng nei Mesuren, mä déi déi am Kader vum Gesetz vun 1885 d’lescht Woch schonn decidéiert goufen.

Ausname gëllen ënnert anerem fir de Beruff, dringend medezinesch Rendez-vousen an d'Akafe vu Liewensmëttel a Medikamenter. Et wär nach erlaabt, virun d'Dier ze goen, dat awer eleng oder mat Leit, déi mat engem doheem liewen. Et sollt een deemno ophalen, sech ze mëschen. Op bleiwen zum Beispill och d'Buttecker vun Optiker, Tankstellen an Zeitungsbuttecker, an erlaabt ass och d'Maintenance aus Sécherheetsgrënn, zum Beispill vun engem Lift.

Et ginn och Sanktiounen

Fir Privatleit gëtt et een Avertissement taxé an Héicht vun 145 Euro fir onnéideg Deplacementer. Fir Restauranten oder Caféen, déi sech net un d'Mesuren halen, gëllt eng Strof an Héicht vu 4.000 Euro, déi am Fall vu Recidive ka verduebelt ginn. Weider Detailer ginn et en Donneschdeg de Moien um 11 Auer an enger Pressekonferenz mam Minister François Bausch.

Donieft ginn elo wéi gesot Reglementer ausgeschafft, fir séier ze handelen an op d’Konsequenze vun der Kris ze reagéieren.

D'Regierung huet dann och festgehalen, datt Schäfferéit net méi physesch op der Gemeng musse present sinn, fir Decisiounen ze huelen. Donieft bleiwen Openthaltsgeneemegungen gülteg bis den Etat de Crise eriwwer ass.

De Xavier Bettel huet vun enger schwiereger Situatioun geschwat, wéinst där aussergewéinlech Mesurë musse geholl ginn. An der Konklusioun huet de Premier all deene Merci gesot, déi „aussergewéinlech Aarbecht leeschten“. Weider war et den Appell responsabel a solidaresch ze sinn, wann een akafe geet. De Xavier Bettel verséchert, datt genuch Liewesmëttel do sinn an datt ee keng Filial vun engem Supermarché muss doheem opbauen.

Pressekonferenz:: Xavier Bettel iwwer Coronavirus
E Mëttwoch den Owend huet de Premier Xavier Bettel sech eng weider Kéier zu der aktuelle Situatioun am Land geäussert.

Schreiwes vun der Regierung

Coronavirus: mesures de précautions et dérogations concernant l’activité agricole. (18.03.2020)

Communiqué par: ministère de l'Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural

Tenant compte de l’évolution du coronavirus COVID-19, le Gouvernement a mis en place des mesures de précautions et des dérogations qui affectent également l’activité agricole.

Le gouvernement veille cependant à ce que l’activité générale ne sera pas discontinue afin de maintenir la chaîne d’approvisionnement. Cela implique que les agriculteurs ainsi que les professionnels du secteur agricole peuvent poursuivre entièrement leur activité, sous réserve qu’ils n’accueillent pas de public et qu’ils respectent les gestes barrières.

Suite à la limitation de déplacement pour le public ainsi que la limitation des activités économiques qui s’en découlent, l’exercice des activités suivantes concernant le secteur agricole restent autorisées :

  • L’acquisition des produits agricoles, viticoles, horticoles et sylvicoles
  • Les déplacements vers le lieu de travail pour l’exercice de l’activité professionnelle,
  • Les déplacements vers les entités commerciales et fournisseurs de services 
  • Les activités de dépannage, de répartition, de dépollution (notamment enlèvement de cadavres d’animaux) et d’entretien nécessaires pour des raisons de sécurité 

Le maintien de l’activité essentielle du secteur de l’alimentation reste donc assuré. Ces dérogations, mises en place par le Gouvernement, garantissent la continuité de la chaîne de production de denrées alimentaires de qualité au Luxembourg, de la fourniture d’entrants agricoles à l’approvisionnement des structures de transformation y compris les livraisons d’aliments pour animaux ou encore les transports d’animaux.

Le ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural tient à souligner que les agriculteurs ainsi que tous les professionnels du secteur sont un pilier essentiel et indispensable dans l’approvisionnement de la chaine alimentaire, vitale pour toute la population.

Romain Schneider participera d’ailleurs la semaine prochaine à la vidéoconférence extraordinaire des membres du Conseil « Agriculture et Pêche », destinée à faire le point sur les effets de l’épidémie sur l’agriculture européenne et à mettre en place les mesures nécessaires pour traverser cette période difficile.