Rezent Etüde géife weisen, datt mëttlerweil ënner anerem 70% vun de Lëtzebuerger de Grand-Duché als Vakanzen-Destinatioun gesinn.

D’Regierung a virop den Tourismusministère weisen sech zefridden iwwert d’Vakanz Doheem Campagne, sot den zoustännege Minister Lex Delles Gëscht bei engem éischten Tëschebilan. Lëtzebuerg hätt sech an de leschte Méint, trotz Confinement a Rees-Restriktioune vum RKI, Doheem ewéi och iwwert d’Grenzen eraus als nei Vakanzendestinatioun bewisen. Och eng Erliichterung fir vill Betriber.

Bilan Vakanz Doheem - Reportage vum Tim Morizet

Ech si grad e bëssen emotional...Et war e Pleséier moies kënnen de Clienten um Kaffisdësch kënne „Moien“ ze soen a Lëtzebuergesch ze schwätzen. Mir gesinn um Terrain, datt ganz vill Lëtzebuerger de Wee an den Hotel fonnt hunn.“

Et géif ee vun Dag zu Dag allkéiers e Schrëtt weider no fir goen. Esou, Desirée Albert, Gastronom, Hotelier a Vizepresidentin vum ORT.

Rezent Etüde vum Tourismusministère confirméieren dës Evolutioun. 70% vun de Lëtzebuerger gesinn de Grand-Duché mëttlerweil als Vakanzen-Destinatioun, esou de Lex Delles, Tourismusminister: „Et soe Ronn 60% vun den Hotelsbetriber, datt se vill méi oder méi Clienten aus dem Grand-Duché haten. D'Zuelen op de Campingen si souguer méi héich. Hei schwätze mer vu Ronn 70-80%.“

Och d’Iwwernuechtungs-Bongen hätten hire Succès. Méi wéi 34'000 goufe bis ewell benotzt. Déi lescht Weekender waren et bis zu 1500 lokal Visiteuren den Dag. 45% vun hinnen hunn hire Bong am Norde vum Land validéiert. Hei waren et ongeféier 15% fir d'Stad Lëtzebuerg, de Süde vum Land an de Mëllerdall: „Mir schwätzen hei vun enger Zomm vu Ronn 1,7 Milliounen Euro déi d'Bonge bis elo kascht hunn. Ma, de richtege Wäert deen hannendru stécht ass vill méi héich.“

D'Corona-Pandemie hätt Lëtzebuerg lokal, ma och iwwert d'Grenzen eraus am Tourismussecteur nees op d'Landkaarte gesat, esou nach de Premier Xavier Bettel.

D'Summersaison wier nach net eriwwer – esou d'Hotelieren. Gutt Noriichten, ma ewéi déi nächst Méint awer ausgesi bléift ongewëss, zemools well den Aarbechts-Tourismus déi nächst Méint warscheinlech nach weider ausfale wäert.

Hei den offizielle Communiqué

Le tourisme domestique est devenu une réelle alternative pour les résidents au Luxembourg (01.09.2020)
Communiqué par: Direction générale du tourisme

En date du 1er septembre, le Premier ministre, ministre d'État, Xavier Bettel, et le ministre du Tourisme, Lex Delles, ont visité le site Baggerweier à Remerschen. Situé dans une réserve naturelle sur le territoire de la commune de Schengen, ce site est géré par l'«Erliefnis Baggerweier ASBL», une structure à connotation sociale qui s'appuie sur les principes du Design for all pour proposer des expériences ludiques accessibles à tous dans un esprit respectueux et durable.

Le Premier ministre, ministre d'État, Xavier Bettel, a déclaré dans ce contexte: «Le secteur du tourisme a été fortement touché par la crise COVID-19. Néanmoins, les acteurs sur le terrain ont fait preuve de résilience, d'un véritable sens d'adaptabilité et d'un esprit d'innovation. Nous leur remercions pour leur engagement et leur travail acharné au cours des derniers mois afin de nous permettre d'échapper au quotidien lié au COVID. Le fait de pouvoir faire «Vakanz doheem» nous a tous permis de nous rappeler et de redécouvrir la beauté, la sérénité et la diversité de notre pays, de son paysage et de sa nature, dont nous pouvons être très fiers».

Le ministre du Tourisme, Lex Delles, a dressé un bilan intermédiaire de la saison touristique 2020 et de la campagne «Lëtzebuerg, dat ass Vakanz!». Le secteur touristique a été défini par le gouvernement luxembourgeois comme étant un des secteurs les plus vulnérables dans le contexte de la crise sanitaire et économique. Le bilan intermédiaire de la saison le confirme: Les entreprises touristiques ne sont pas encore sorties de crise. Pour l'ensemble de l'hébergement payant, les nuitées ainsi que les arrivées ont reculé par rapport aux six premiers mois de 2019. Le tourisme domestique se trouve par contre en plein essor.

Des sondages réguliers réalisés depuis le début de la crise par Luxembourg for Tourism (LFT) auprès des structures d'hébergement permettent de déceler les tendances les plus récentes. Le classement du Luxembourg comme zone à risque vers la mi-juillet a laissé des traces dans les chiffres de fréquentation. D'après les sondages, l'hôtellerie et les campings ont enregistrés des annulations de séjours de la clientèle allemande et de la clientèle belge. Ces annulations ont été compensées en partie par la présence fidèle de clients néerlandais et surtout par une hausse du tourisme domestique. 62% des hôtels et même 86% des campings interrogés ont déclaré avoir accueilli davantage de résidents luxembourgeois, avec 1/3 des hôtels et 57% des campings observant même une «hausse substantielle». Dans ce sens, l'action des bons d'hébergement de 50 euros offerts par la Direction générale du tourisme à tous les résidents et travailleurs frontaliers a d'ores et déjà été un grand succès, et continue jusqu'à la fin de l'année 2020. En effet, environ 34.000 bons ont été encaissés auprès de 234 différentes structures d'hébergement. En moyenne, 600 bons ont été utilisés par jour de semaine depuis mi-juillet et 1.000 bons par jour de fin de semaine. La page Internet dédiée a été consultée à 309.000 reprises.

Lex Delles, ministre du Tourisme, a précisé dans ce contexte: «Dans nombre de pays européens, le tourisme domestique a une grande tradition. Pour la première fois en 2020, le concept «Vakanz doheem» a des chances de réellement marquer notre saison touristique. Les bons d'hébergement ont convaincu un grand nombre de résidents de considérer la destination luxembourgeoise comme une réelle alternative. À présent, les prestataires sur le terrain sont sollicités pour fidéliser ces nouveaux clients et pour les transformer en ambassadeurs de notre destination.»

Ramon Hemmer, directeur de l'«Erliefnis Baggerweier ASBL», se montre également satisfait de la saison: «C'était un début d'activité inhabituel, mais passionnant. Notre équipe a relevé le défi avec un élan exceptionnel et une panoplie d'excellentes idées et a réussi le pari dans un esprit social et communautaire. La collaboration et l'inclusion sociale, telles sont devenues nos normes et notre devise.» La plage auprès du lac de baignade a jouit d'un fulgurant succès avec une fréquentation qui a dépassé les 37.000 visiteurs cet été.

Le nouveau site www.100thingstodo.lu, mis en ligne par Luxembourg for Tourism (LFT) dans le cadre de la campagne «Lëtzebuerg, dat ass Vakanz!» a enregistré un volume très substantiel de près de 469.000 visites uniques depuis début juillet. Au niveau des recherches concrètes en ligne pour séjours hôteliers par des clients potentiels, l'intérêt pour le Luxembourg n'a cessé d'augmenter depuis début août. Ces données confirment que, mis à part des fluctuations évidentes qui peuvent survenir en raison d'avertissements et de restrictions de voyage, l'intérêt pour la destination touristique Luxembourg reste substantiel sur le moyen et long terme. Plutôt que de changer profondément les préférences des voyageurs, la pandémie a plutôt accéléré certains phénomènes touristiques déjà entamés auparavant. Les années à venir seront ainsi caractérisées par de nouvelles opportunités, notamment en termes de digitalisation, qualité, produits innovants et de personnalisation.

Le ministre du Tourisme a finalement fait appel au secteur touristique de conserver et de cultiver la réactivité, la polyvalence et l'esprit innovant dont il a fait preuve au cours des derniers mois. Bien que né de la nécessité, l'ouverture d'esprit, la panoplie de nouveaux partenariats et le foisonnement d'idées et de projets innovants auront le potentiel de consolider la compétitivité future de la destination.