Déi lëtzebuergesch Sprooch gëtt ëmmer méi populär. Vill Leit wëllen d'Sprooch léieren an dat net nëmmen hei am Land, mee esouguer iwwert d’Grenzen eraus.

Dofir gëtt d’Offer am Institut national des langues, kuerz INL, permanent weider ausgebaut. Souwuel online, wéi och a Form vu méi Coursen.

Lëtzebuergesch léieren / Reportage Diana Hoffmann

Déi lëtzebuergesch Sprooch ass esou beléift ewéi ni. Si ass e staarken Integratiounsfacteur zu Lëtzebuerg, net nëmmen an der Beruffswelt, mee och fir den Zesummenhalt vun der Gesellschaft, seet den DP-Educatiounsminister Claude Meisch. Ëmmer méi Leit wëllen d’Sprooch léieren.
 
Wa mer déi lescht 10 Joer kucken, dann hu sech d'Zuele vun den Inscriptioune quasi verduebelt. Souwuel am Institut national des langues, wéi och an der Formatioun vum Service de la formation des adultes, déi landeswäit ugebuede ginn.
 
Iwwer 5.600 Aschreiwunge gouf et dëst Joer bei de Coursë vum Institut national des langues. Fir där grousser Nofro gerecht ze ginn, kritt den INL eng weider Annex an der Nordstad zu Ettelbréck. Awer och d’Onlineoffer gëtt méi grouss. Geschwë scho geet eng nei Léierplattform online, wéi d’Directrice vum INL, d’Maisy Gorza, erkläert:
 
An där Léierplattform kann ee sech am Vocabulaire, an der Grammaire an an der Prononciatioun trainéieren. Als éischt mécht een en Astufungstest, deen d'Niveauen an deene verschiddene Kompetenzen definéiert. An da gëtt e Programm ugebueden, deen op déi verschidden Niveauen, déi een huet, ugepasst ass.
 
Fir d’éischt wäerten op der Plattform Coursë fir Ufänger ugebuede ginn. Dëst kéint och fir Leit aus dem Grenzgebitt nëtzlech ginn, well och do klëmmt den Interessi fir d'Sprooch. An Däitschland gëtt scho mat "Volkshochschulen" zesummegeschafft, an der Lorraine mat Gemengen an och a Frankräich ass een a Kontakt mat Formatiounsinstituter fir Erwuessener, fir Coursen unzebidden, betount den Eric Goerens Direkter vum Service de la formation des adultes:
 
Den Haaptinterêt kënnt vu Leit, déi wëllen op Lëtzebuerg schaffe kommen. Heiansdo sinn awer och eeler Leit dobäi, déi wëlle Lëtzebuergesch léieren, well se a Kontakt mat der Kultur a Sprooch waren.
 
Cibléiert ginn an dëse Coursë Leit, déi a Beräicher wéi de Soinen, der Gesondheet oder dem Horeca-Secteur wëlle schaffen, seet de Claude Meisch. Interessant wier och nach, datt d'Demande fir Coursë souguer iwwert d’Grenze vum Kontinent géing erausgoen. Nodeems Coursen an der Ambassade zu Paräis ugebuede goufen, hätt schonn ënner anerem d'US-Ambassade ugeklappt. Leit mat lëtzebuergeschen Originne géinge sech nämlech och dacks fir d’Sprooch interesséieren.

Offiziellt Schreiwes

Apprendre le luxembourgeois. Au Luxembourg, dans la Grande Région, dans le monde entier (14.04.2022)

Communiqué par : ministère de l'Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse

Le ministre de l’Éducation, de l’Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch, a présenté le 14 avril 2022 la diversité de l’offre d’enseignement du luxembourgeois pour adultes ainsi que l’adaptation de la base légale de l’Institut national des langues (INL), en présence de la directrice de l’INL, Maisy Gorza, et du directeur du Service de la formation des adultes, Erik Goerens. Une nouvelle plateforme d’apprentissage en ligne, de nouveaux matériels didactiques et des cours à l’étranger ont été détaillés.

«L’intérêt pour notre langue a clairement pris de l’ampleur ces dernières années. Le nombre de personnes qui apprennent le luxembourgeois augmente dans notre pays, mais aussi à l’étranger. L’offre et les possibilités d’apprendre notre langue se diversifient: du classique cours de langue au Luxembourg, jusqu’à une formation en ligne accessible aux quatre coins du monde», a souligné Claude Meisch.

Apprendre le luxembourgeois au Luxembourg

Le nombre des participants au cours de luxembourgeois a doublé en 10 ans

La langue luxembourgeoise a une place importante dans notre société multilingue. L’intérêt du public à apprendre notre langue est en augmentation constante depuis plusieurs années. En 2017, le gouvernement a fixé, dans sa stratégie pour promouvoir la langue luxembourgeoise, quatre grands objectifs en vue de soutenir le développement et l’évolution du luxembourgeois. Parmi ces objectifs figure en bonne place l’encouragement de l’apprentissage de la langue et de la culture luxembourgeoises.

L’Institut national des langues (INL) propose de cours de luxembourgeois sur ses trois sites: à Luxembourg-Ville, place du Glacis, à Esch-Belval et à Mersch. Une antenne supplémentaire ouvrira bientôt ses portes dans la Nordstad. En dix ans, le nombre d’inscriptions a plus que doublé, passant de 2.614 en 2011/2012 à 5.681 cette année scolaire. Au cours des cinq dernières années, les cours de luxembourgeois pour adultes de l’INL et du Service de formation des adultes du ministère ont rassemblé plus de 68.000 inscriptions. Le semestre en cours compte 2.700 apprenants répartis sur les différents sites.

La forte demande a entraîné un besoin accru en enseignants. Au cours des sept dernières années, le nombre d’enseignants de luxembourgeois à l’INL est passé de 33 à 60.

Autres offres de l’INL

Depuis le début de la crise de la COVID-19, l’INL a consacré de gros efforts à la digitalisation de ses cours et poursuit activement le développement de son offre digitale. Les cours en blended-learning (une partie de l’apprentissage à distance, l’autre en présentiel) font désormais partie de l’offre globale, le test de langues existe en version digitale et une version sur tablette numérique est en cours de programmation, un nouveau test de niveau en luxembourgeois, accessible dans le monde entier, sera prêt pour la rentrée 2022/2023.

Les tests et diplômes de la formation «Lëtzebuergesch als Friemsprooch» (LaF) sont étendus et une nouvelle version en ligne est en développement.

Nouveaux matériels didactiques

«Schwätzt Dir Lëtzebuergesch?» est le titre du manuel conçu par l’INL. Après les tomes consacrés aux niveaux A1 et A2, le tome B1 a été publié en 2020. De nouveaux matériels sont actuellement développés pour le niveau B2. Il ne s’agira plus d’un manuel classique, mais de matériel didactique en ligne afin que les activités puissent facilement être enrichies et adaptées à l’actualité.

Apprendre le luxembourgeois dans la Grande Région

L’État luxembourgeois poursuit ses efforts pour former les frontaliers qui viennent travailler au Grand-Duché. L’objectif est de proposer des cours de luxembourgeois aux travailleurs de différents secteurs: hôpitaux, commerces, etc.

Le ministère de l’Éducation, de l’Enfance et de la Jeunesse et la Région du Grand Est ont ainsi signé une convention qui permet aux apprentis et aux étudiants des écoles professionnelles de l’Académie Nancy-Metz de profiter d’une introduction à la langue luxembourgeoise en blended-learning. Les apprenants y acquièrent les compétences nécessaires pour communiquer de façon élémentaire avec les administrations et les entreprises luxembourgeoises.

Le Service de la formation des adultes (SFA) du ministère a conclu un accord avec la Sarre et la Rhénanie-Palatinat permettant aux établissements d’enseignement supérieur de ces Länder de proposer des cours de luxembourgeois financés par le ministère.

En février 2022, l’ambassade du Luxembourg à Paris a organisé un cours de luxembourgeois d’une semaine qui a connu un grand succès. Suite à cette expérience positive, la collaboration avec nos ambassades dans le monde entier sera renforcée pour répondre à l’intérêt venant de l’étranger.

Apprendre le luxembourgeois dans le monde entier

Une offre gratuite en ligne pour apprendre le luxembourgeois dans le monde entier

Une nouvelle plateforme d’apprentissage, baptisée «Lëtzebuergesch léieren online», sera lancée à la rentrée 2022/2023. L’offre initiale comporte les modules de niveau A1 et A2 (correspondant au Cadre européen commun de référence pour les langues) et sera progressivement étoffée jusqu’au niveau C1.

La plateforme propose une interface en allemand, français, anglais, portugais et luxembourgeois, des modules pour un apprentissage formel (vocabulaire, grammaire, prononciation, etc.), mais aussi informel (actualités, vie culturelle, etc.) et des modules spécialisés consacrés à des douzaines de sujets académiques et professionnels.

Le dispositif d’apprentissage prévoit aussi un réseau social en ligne qui permet aux apprenants du monde entier d’entrer en contact et d’échanger leurs expériences.

Une base légale adaptée pour l’INL

Depuis sa création en 1991, le Centre de langues Luxembourg, devenu Institut national des langues (INL) par la loi du 2 mai 1999, a reçu de nouvelles missions en matière d’apprentissage et il est devenu l’autorité nationale en matière d’enseignement de la langue luxembourgeoise. La nouvelle base légale ancre et définit clairement ses missions dans le cadre de la certification du luxembourgeois, la formation des formateurs en luxembourgeois, l’élaboration de matériel didactique, le développement du test-LaF, la réforme du Zertifikat Lëtzebuerger Sprooch a Kultur (ZLSK) et la création d’un Certificat pour l’enseignement à visée professionnelle (CEVP).

Le projet de loi afférant sera à l’ordre du jour du conseil de gouvernement dans les semaines à venir.

Liens utiles:
www.inll.lu
Site Internet du ministère
letzebuergesch.men.lu