Dat schreift d'Santé um Donneschdeg de Moien an engem Communiqué.

De Conseil supérieur des maladies infectieuses recommandéiert de Vaccin fir Männer, déi sexuell Relatioune mat Männer hunn a méi dacks de Partner wiesselen, fir transsexuell Mënsche mat verschiddene Sexualpartner a fir Sex-Aarbechter.

Wann ee mam Virus a Kontakt war, kréie bis zu 21 Deeg dono immunsuppriméiert Leit geroden, sech och impfen ze loossen. An och Gesondheetspersonal, dat beim Kontakt 14 Deeg virdrun ongeschützt war.

Et kritt een zwou Dosisse mat op d’mannst 28 Deeg dertëschent. An eng 3. Dosis kënnt derbäi fir immunsuppriméiert Leit.

D’Impfung, déi keng spezifesch géint d’Afepouken ass, mä déi klassesch géint Pouken, wäert am CHL sinn.

Méi Informatioune kommen no, wann de Vaccin géint d’Afepouke bis do ass, sou d’Santé.

D'Schreiwes vum Gesondheetsministère

Variole du singe (04.08.2022)

Communiqué par : ministère de la Santé

La variole du singe est une maladie zoonotique causée par le virus de la variole du singe qui circule en Europe depuis plusieurs mois. Le 23 juillet 2022, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré la variole du singe une urgence de santé publique de portée internationale.

La stratégie visant à réduire la transmission interhumaine de la variole du singe se base sur les mesures suivantes:

  • Détection précoce des cas possibles, avec tracing des contacts;
  • Identification précoce des cas par évaluation spécialisée et confirmation diagnostique par PCR;
  • Isolement des patients infectés;
  • Mise en œuvre de mesures de prévention et de contrôle de l’infection dans le secteur des soins de santé;
  • La vaccination des personnes à risque.

Suite aux recommandations du Conseil supérieur des maladies infectieuses (CSMI) concernant la variole du singe, la vaccination contre cette infection pourra être offerte dès que le vaccin sera disponible sur le territoire. Les premiers vaccins contre la variole du singe commandés via l’agence européenne HERA seront livrés dans le courant du mois d’août.

Vaccination contre la variole du singe – pourquoi?

Les personnes atteintes de la variole du singe guérissent le plus souvent en 2 à 4 semaines. Cependant, des complications telles que des surinfections bactériennes, des atteintes oculaires, ou des atteintes du système nerveux central ont été décrites. En particulier, les jeunes enfants, les femmes enceintes, et les personnes souffrant de déficiences immunitaires peuvent être gravement atteints par la variole du singe. Le personnel de santé est également plus exposé au risque d’infection s’ils ont des contacts directs et fréquents avec les malades. La vaccination est donc importante, d'une part pour se protéger soi-même, d'autre part pour protéger son entourage et pour soulager notre système de santé.

Vaccination contre la variole du singe – pour qui?

Selon l’évaluation épidémiologique de l’Organisation mondiale de la santé (OMS)[1], la probabilité de dissémination du virus est considérée élevée parmi les personnes ayant des partenaires multiples. La prédominance des cas identifiés dans le cadre de l’épidémie actuelle touche les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, c’est pour cela qu’une attention particulière est portée à ce groupe, comme le recommande l’OMS.

Le Conseil supérieur des maladies infectieuses recommande actuellement la vaccination contre la variole du singe:

En prévention de l’infection:

  • aux hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes rapportant des partenaires sexuels multiples,
  • aux personnes transsexuelles rapportant des partenaires sexuels multiples,
  • aux travailleurs du sexe.

Après exposition au virus (entre 1 et 14 jours qui suivent l’exposition):

  • aux personnes immunodéprimées qui ont eu un contact à haut risque (contacts sexuels, contacts avec des lésions cutanées ou les muqueuses d’une personne infectée, contacts au sein du même ménage) dans les 21 jours précédents,
  • aux soignants n’ayant pas appliqué les mesures de protection individuelle appropriées.

La vaccination suite à une exposition au virus par contact étroit avec une personne infectée est recommandée entre 1 et 14 jours suite au contact, une vaccination le plus tôt possible permet une meilleure protection:

  • si la vaccination est administrée dans les 4 jours post-contact, l’infection peut être évitée,
  • si la vaccination est administrée dans les 14 jours, la maladie peut être atténuée.

Il n’existe pas de vaccin spécifique contre la variole du singe autorisé dans l’UE. Cependant, en raison de la similitude des virus, les vaccins développés pour protéger contre la variole protègent également contre la variole du singe. Le vaccin est autorisé chez les adultes à partir de 18 ans.

Le schéma vaccinal

La primovaccination nécessite deux doses à 28 jours d’intervalles et une troisième dose chez une personne immunodéprimée. Un délai de 28 jours au moins entre les 2 doses de vaccin est important pour garantir une efficacité élevée du vaccin.

Vaccination contre la variole du singe – comment?

La vaccination contre la variole du singe est réalisée par le Service national des maladies infectieuses, au Centre hospitalier de Luxembourg.

Plus d’informations sur les modalités de vaccination seront communiquées lorsque le vaccin aura été livré au Luxembourg.

Le ministère de la Santé a mis en place une rubrique dédiée à la variole du singe sur le site sante.lu, dans laquelle vous trouverez plus d'informations: www.variole-singe.lu.


[1] 2022 Monkeypox Outbreak: Global Trends (shinyapps.io)