De Finanzminister Pierre Gramegna huet e Mëttwoch de Moien am Regierungsrot säi "Plan pour la reprise et la résilience" presentéiert.

Relanceplang / Reportage François Aulner

Dee Plang wier axéiert op qualitativ Investissementer fir déi duebel Transitioun, nämlech déi gréng an d’digital Transitiounen, heescht et am Communiqué.

Am Kloertext geet et drëm, ewéi déi 93 Milliounen Euro, déi d’Lëtzebuerger Regierung sech am europäesche Relanceplang ausgehandelt huet, investéiert ginn. Déi Gelder fléissen a Projeten eran, déi schonn am Budget fir dëst Joer respektiv déi nächst 4 Joer programméiert waren.

Hei handelt et sech ëm Projeten an Héischt vun 333 Milliounen Euro, déi de Finanzministère an dräi sougenannt „Pilieren“ opdeelt.

Den éischte Pilier ass "sozialen Zesummenhalt a Resilienz", wou mat bal 118 Milliounen Euro dee gréisste Batz an abordabele Wunnraum investéiert gëtt. 1,2 Milliounen Euro ginn investéiert, fir de Gesondheetssystem informatesch ze stäerken.

Den zweete Pilier ass dee vun der grénger Transitioun, hei si 84 Millioune virgesinn, fir ënnert anerem elektresch Bornen oder nach photovoltaesch Installatiounen op ëffentleche Gebaier ze finanzéieren.

Den Drëtte Pilier dann ass dee vun der Digitaliséierung. Hei ginn iwwer 150 Milliounen Euro an divers digital Projeten investéiert, dorënner d’Moderniséierung vun den Administratiounen oder d’Gestioun a Verschaffe vun Donnéeën.

De Kontext vum Relanceplang

Fir déi 93 Milliounen Euro, déi de Grand-Duché sech am Juli ausgehandelt huet, an e Kontext ze setzen. De Staatsbudget läit alles an allem dëst Joer bei iwwer 20 Milliarden Euro. Den europäesche Relance- a Resilienz-Fong gesäit alles an allem 672,5 Milliarden Euro vir, déi awer och just en Deel vum gesamten Relancepak vun der EU sinn, deen 1.800 Milliarden Euro wëll mobiliséieren, dat awer fir d’Period 2021 bis 2027.

Sief awer och gesot, datt Lëtzebuerg an aneren europäesche Programmer och Fonge kritt. Donieft ass de Grand-Duché ekonomesch a finanziell besser ewéi aner EU Memberstaaten duerch d’Coronakris komm, ewéi zum Beispill Italien oder Spuenien. De Premier Xavier Bettel hat am Juli och betount, hie géing d’Montanten déi Lëtzebuerg kritt, equilibréiert fannen an et wier en Zeeche vu Solidaritéit.

De Communiqué

«Un plan axé sur des investissements de qualité en faveur de la double transition verte et numérique» – le Luxembourg publie son projet de «Plan pour la reprise et la résilience» (10.03.2021)

Communiqué par: ministère des Finances

 

En date du 10 mars 2021, le ministre des Finances, Pierre Gramegna, a présenté au Conseil de gouvernement le projet de «Plan pour la reprise et la résilience» (PRR) du Luxembourg. Le projet vient d’être publié dans son intégralité sur le site internet du ministère des Finances.

En étroite collaboration avec les autres ministères et administrations concernés, le ministère des Finances a coordonné, au cours des derniers mois, l’élaboration de ce document qui représente une étape-clé dans la mise en œuvre des efforts de relance à l’échelle européenne face à la pandémie de la COVID-19.

Dans ce contexte, Pierre Gramegna commente: «Le gouvernement partage pleinement les objectifs recherchés par les efforts de relance européens, qui renforcent la solidarité entre les États membres et fournissent une relance qualitative qui prépare la transition verte et digitale. Il s’agit en effet d’une initiative incontournable pour soutenir l’effort de relance extraordinaire qui est nécessaire à l’échelle européenne, dans un contexte de crise sans précédent.»

L’allocation du Luxembourg au titre de la «Facilité pour la reprise et la résilience», la pièce maîtresse du plan de relance de l’UE, s’élève à environ 93 millions d’euros et les projets présélectionnés par le gouvernement reposent sur 3 piliers, à savoir: (1) «Cohésion et résilience sociale», (2) «Transition verte», et (3) «Digitalisation, Innovation et Gouvernance». Ces piliers s’inscrivent dans la continuité de l’action du gouvernement et reflètent la priorité d’une reprise axée sur la double transition verte et numérique.

La majorité des projets retenus sont inclus dans le budget de l’État pour l’exercice 2021 ou dans la programmation financière pluriannuelle pour la période 2020-2024 et portent sur un montant total de 333 millions d'euros, ce qui dépasse l’enveloppe totale des fonds à disposition du Luxembourg. Cette approche assure que les projets présélectionnés disposent de la maturité nécessaire et facilitera par la suite la mise en œuvre du PRR.

La sélection finale des projets à financer à travers la Facilité pour la reprise et la résilience se fera en fonction des consultations avec la Commission européenne qui démarreront dès aujourd’hui, en vue du délai de transmission légal du PRR qui est le 30 avril 2021. La contribution précise au double objectif climatique et numérique dépendra de cette répartition finale. La Chambre des députés et les partenaires sociaux seront également consultés dans les semaines à venir et ces échanges contribueront à orienter le contenu final du plan luxembourgeois.

Les fonds issus d’autres programmes de relance européens, tels que REACT-EU ou le mécanisme pour une transition juste, n’ont pas été pris en considération au titre du PRR. Or, les mesures identifiées par le gouvernement pour être financées par le biais des différents programmes européens forment un ensemble cohérent de mesures en accord avec l’approche holistique adoptée par le gouvernement pour allouer les enveloppes à sa disposition au titre des fonds européens. Les fonds alloués au Luxembourg au titre de REACT-EU seront ainsi affectés au cofinancement du Large Scale Testing, du régime de chômage partiel, des coûts liés à la vaccination contre la COVID-19 et des initiatives favorisant la transition verte.

Pierre Gramegna note enfin: «Ce projet de 'Plan pour la reprise et la résilience' du Luxembourg s’inscrit pleinement dans la continuité de l’action gouvernementale et porte l’ambition de favoriser les transitions écologique et numérique, tout en mettant l’accent sur la cohésion sociale et la promotion d’un cadre économique moderne et attrayant. Je me réjouis du fait que le gouvernement soumet un projet avant le délai légal du 30 avril 2021. Ceci permet dès à présent de lancer les consultations avec la Commission européenne ainsi qu’avec les autres parties prenantes en vue de la finalisation du Plan».