D'Belsch a Lëtzebuerg hu wëlles, bis 2030 e 700-Persoune staarke Batallioun ze kreéieren.

Eng entspriechend Déclaration d'intention gouf en Donneschdeg vun de jeeweilege Verdeedegungsministere vu béide Länner, dem Ludivine Dedonder an dem François Bausch, ënnerschriwwen.

Sëtz vum binationale Batallioun soll zu Arel sinn, weider Branchë sinn zu Dikrech an an der Belsch zu Marche-en-Famenne geplangt.

De Lëtzebuerger Verdeedegungsminister a Vizepremier François Bausch huet betount, d'Ënnerschrëft vun dëser Deklaratioun géing "en neit Kapitel" duerstellen. D'Effizienz wéi och d'Effikassitéit vu béiden Arméie soll mat der Kooperatioun gestäerkt ginn, dës weidere wier et an Zäite vum Ukrain-Krich ëmsou méi wichteg, fir d'Interoperabilitéit tëschent den Truppen ze verbesseren an zur Sécherheet an der EU an um NATO-Territoire bäizedroen.

Den éischte Schrëtt zu dëser militärescher Zesummenaarbecht gouf am Summer 2021 gemaach. D'Ludovine Dedonder an de François Bausch haten deemools e gemeinsame Bréif ënnerschriwwen, an deem si hir Intentioun zur Kreatioun vun engem belsch-lëtzebuergesche Batallioun duergeluecht hunn. Am Januar vun dësem Joer gouf mam Grupp Ermesinde dann och en Aarbechtsgrupp gegrënnt, deen d'Konzepter fir de Projet ausgeschafft huet, ier da lo en Donneschdeg d'Deklaratioun zur Intentioun ënnerschriwwe gouf.

Communiqué:

Signature de la Déclaration d'intention concernant l'implantation du bataillon belgo-luxembourgeois de reconnaissance (13.10.2022) Communiqué par : Direction de la défense

Ce jeudi 13 octobre, Ludivine Dedonder, ministre de la Défense du Royaume de Belgique et François Bausch Vice-Premier ministre, Ministre de la Défense du Grand-Duché de Luxembourg ont signé la déclaration d'intention concernant l'implantation du bataillon de reconnaissance binational.

Cette signature est une étape supplémentaire en vue de l'établissement d'un bataillon de reconnaissance binational belgo-luxembourgeois. Le cœur du bataillon en devenir sera situé à l'horizon 2030 à Arlon, avec une antenne située à Diekirch (LUX) et une seconde à Marche-en-Famenne (BEL). Le bataillon, fort de plus de 700 personnes, devrait être équipé de différents véhicules de reconnaissance spécialisés et capables d'interopérer avec les équipements du programme CaMo - capacité motorisée - en cours d'acquisition par la Défense belge.

Ludivine Dedonder, Ministre de la Défense du Royaume de Belgique: «La signature de ce jour est une nouvelle illustration de notre volonté commune de contribuer concrètement à la construction de l'Europe de la Défense. Le bataillon binational et ses antennes seront implantés dans des installations rénovées situées à Arlon, Diekirch et Marche-en-Famenne. Cette nouvelle coopération avec le Luxembourg s'inscrit dans une suite logique d'autres partenariats développés au fil du temps tels que l'unité binationale BNU A400M qui gère la flotte commune de 8 aéronefs A400M ou de déploiements conjoints de nos militaires en opération.»

François Bausch Vice-Premier ministre, Ministre de la Défense du Grand-Duché de Luxembourg: «Avec la signature de cette nouvelle déclaration d'intention la coopération exemplaire entre la Belgique et le Luxembourg en matière de défense entame un nouveau chapitre. La création de ce bataillon binational servira comme projet de coopération de référence au niveau européen pour augmenter l'efficience et l'efficacité de nos forces armées. Il permettra également d'augmenter l'interopérabilité entre nos armées, qui est devenue d'autant plus importante au niveau de l'OTAN depuis les événements en Ukraine. Le bataillon générera également des opportunités de coopération additionnel entre nos deux pays et au niveau européen, contribuant ainsi au renforcement de la sécurité au sein de l'Alliance et de l'Union européenne.»

Historique

Le 31 août 2021, la ministre de la Défense belge Ludivine Dedonder et le Vice-Premier ministre, ministre de la Défense luxembourgeois François Bausch signent une lettre d'intention pour la création d'un bataillon de reconnaissance belgo-luxembourgeois.

Le 25 janvier 2022, création du groupe de travail binational Ermesinde qui a la mission de développer les concepts de la mise en place et de l'exploitation conjointe du futur bataillon de reconnaissance belgo-luxembourgeois.

Le 13 octobre 2022, signature de la Déclaration d'intention concernant l'implémentation du bataillon de reconnaissance binational

Déclaration d'intention entre le Vice-Premier ministre, Ministre de la Défense du Grand-Duché de Luxembourg Et la Ministre de la Défense du Royaume de Belgique concernant l'implantation du bataillon de reconnaissance binational

Le Vice-Premier ministre, Ministre de la Défense du Grand-Duché de Luxembourg et la Ministre de la Défense du Royaume de Belgique, ci-après dénommées «les Parties»;

Se référant aux objectifs capacitaires qui leur ont été proposés conjointement dans le cadre du processus de planification de Défense de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN);

Soucieux de renforcer leurs efforts de coopération régionale et le pilier militaire européen;

Considérant l'acceptation par les Parties de ces nouveaux objectifs capacitaires, lors de la réunion des ministres de la Défense des pays de l'OTAN du 21 octobre 2021;

Œuvrant dans le cadre du traité de coopération entre le Royaume de Belgique et le Grand-Duché de Luxembourg concernant la coopération en matière de sécurité et de défense, conclu à Bruxelles, le 05 février 2015;

Considérant la déclaration d'intention entre le Vice-Premier ministre, Ministre de la Défense du Grand-Duché de Luxembourg et la Ministre de la Défense du Royaume de Belgique concernant la mise en place et l'exploitation conjointe d'un bataillon de reconnaissance binational, signée le 31 août 2021 au Luxembourg;

Notant la volonté des Parties d'approfondir l'étude de la mise en place et de l'exploitation conjointe d'un bataillon de reconnaissance belgo-luxembourgeois;

Conviennent de confirmer les principes de la déclaration d'intention signée le 31 août 2021 au Luxembourg et de les compléter par les principes suivants :

Implantation du bataillon de reconnaissance binational avec Arlon comme centre de gravité et une empreinte importante au Grand-Duché de Luxembourg.
Mise en place et exploitation conjointe en trois phases:

Phase initiale, axée sur Marche-en-Famenne pour la partie belge et Diekirch pour la partie luxembourgeoise avec une intégration initiale à Marche-en-Famenne,
Phase intermédiaire, marquée par l'implantation graduelle du bataillon de reconnaissance binational à Arlon et par la mise en service progressive des installations au Luxembourg;
Phase finale, marquée par une intégration maximale, avec Arlon comme centre de gravité et avec une empreinte importante au Grand-Duché de Luxembourg.

La présente déclaration d'intention est signée le 12 octobre à Bruxelles en deux exemplaires, en langue française.

Vice-Premier ministre, Ministre de la Défense du Grand-Duché de Luxembourg
Francois BAUSCH

Ministre de la Défense du Royaume de Belgique
Ludivine DEDONDER