D’Gefor awer, datt den neien Typ vum Coronavirus zu Lëtzebuerg opdaucht, schätzt de Gesondheetsminister Etienne Schneider als ganz geréng an.

De Grand-Duché ass nawell am gaangen, sech ze preparéieren. Dat schreift de Gesondheetsministère an engem Communiqué. D’Santé recommandéiert allerdéngs, datt een op Reesen an déi betraffe Gebidder verzichte soll. Scho guer net dohinner reese soll, wann een Otemproblemer huet.

D’Leit, déi awer mussen a China an an déi chinesesch Provënz Wuhan reesen, sollen all Kontakt mat Déieren evitéieren, och Persounen, déi houschten, solle se aus dem Wee goen, Nuesschnappecher uerdentlech entsuergen an eng Mask undoen, fir sech net unzestiechen. Wann een an de leschte 14 Deeg an der Géigend vu Wuhan war, an heiheem eventuell Symptomer, wéi Féiwer, Houscht an Otemproblemer, huet, soll een net bei den Dokter goen, mee sech bei der Inspection sanitaire mellen, fir z’evitéieren aner Leit am Dokterscabinet eventuell unzestiechen.

An enger Äntwert op eng parlamentaresch Fro vum CSV-Deputéierte Jean-Marie Halsdorf schätzt de Gesondheetsminister Etienne Schneider d’Gefor vun engem Krankheetsfall och als kleng an. Op d’Fro op chinesesche Touristen de Virus op Lëtzebuerg brénge kéinten, schreift de Minister Schneider, datt et keng direkt Verbindungen tëscht Lëtzebuerg an der chinesescher Provënz Wuhan gëtt. Well een awer net komplett ausschléisse kann, datt et zu engem Krankheetsfall zu Lëtzebuerg kéint kommen, réit d’Direktioun vun der Santé, datt Patiente sech bei der Gesondheetsdirektioun mellen. Fir Leit mat enger Infektioun ass am CHL een Isoléierzemmer virgesinn.

D’Situatioun gëtt de Moment vun der Weltgesondheetsorganisatioun genee suivéiert - si wëll awer nach keng international Noutstandssituatioun ausschwätzen, obwuel et scho 25 Doudesfäll a China gouf an 800 nogewisen Infektiounen, déi meescht eben och a China. Och den europäeschen Zentrum fir Präventioun a Kontroll vu Krankheete behält d’Entwécklung vun der Lag am Aen.

Den CSV-Deputéierte Jean-Marie Halsdorf wollt donieft vum zoustännege Minister wëssen, ob Lëtzebuerg am Fall vun enger Pandemie e Kriseplang hätt. Wéi dee géif gräifen? Do äntwert den Etienne Schneider, datt et zanter 2006 ee Noutfallplang fir geféierlech Pandemie gëtt. Dee besteet aus 187 Moossnamen. D’Direktioun vun der Santé géif och d’Dokteren an Gesondheetsinfrastrukturen am Fall vun engem Verdacht direkt informéiert. Fir eng Diagnose wier een op de Laboratoire national de la Santé ugewisen, deen Tester realiséiert, fir den neie Coronavirus ze detektéieren. Do schafft een och enk mat der Universitéitsklinik Charité zu Berlin zesummen.

Den offizielle Communiqué vun der Santé

Comment le Luxembourg se prépare au coronavirus et recommandations du ministère de la Santé (23.01.2020)

Communiqué par: ministère de la Santé

 Le Comité d'urgence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est réuni en date du 22 et 23 janvier pour déterminer si l'épidémie du Coronavirus qui sévit actuellement en Chine, constitue une   « urgence de santé publique de portée internationale » (PHEIC) en vertu du Règlement sanitaire international. Une désignation officielle de l'EPHIC augmenterait les ressources mondiales pour la riposte à l'épidémie, y compris la création d'un groupe d'experts international et le déploiement rapide de points focaux de l'OMS dans les pays touchés. Le Comité d’urgence de l’OMS a également la mission de réviser les recommandations pour la gestion de l'épidémie au fur et à mesure que de nouvelles informations sur le virus émergent.

En date du 31 décembre 2019, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a été informée par les autorités chinoises d’un épisode de cas groupés de pneumonies dans la ville de Wuhan en Chine. Les causes de ces cas de pneumonie n’ont dans un premier temps pas pu être établies. Les maladies de type coronavirus sont très courantes dans le monde et entraînent principalement de légères infections respiratoires chez l'homme. Il semble que les cas de pneumonie recensés en Chine soient causés par un nouveau type de virus corona appelé 2019-nCoV. La transmission du virus se fait vraisemblablement à partir d’animaux. Néanmoins une transmission occasionnelle interhumaine est également démontrée.

Depuis le 31 décembre et jusqu’au 22 janvier 2020, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) recensait 603 cas confirmés d’infection par le 2019-nCoV, dont 17 décès dans la ville de Wuhan, Chine. Deux provinces de Chine continentale ainsi que Taiwan et Macao déclarent des cas et le Thaïlande, le Japon, le République de Corée et les États-Unis ont déclaré un ou plusieurs cas importés.

Le Luxembourg se prépare

La probabilité que des cas se déclarent également au Luxembourg suite à des voyages est estimée faible.

La situation est constamment surveillée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’ECDC a décrété au soir du 22 janvier 2020 le niveau d’urgence PHE1 (public health emergency level 1) qui correspond au premier niveau d’alerte permettant de mobiliser davantage de personnel en interne pour effectuer un suivi de la situation. Toutes les mesures de surveillance et de contrôle sont coordonnées au niveau européen entre les pays par le Comité de sécurité sanitaire (Health Security Committee), qui est situé à Luxembourg.

1. Procédure en place si un cas isolé était détecté sur le sol luxembourgeois

Il n’existe actuellement pas de liaisons directes entre le Luxembourg et la ville chinoise de Wuhan. Notons cependant qu’une importation de cas individuels ne peut jamais être exclue.

En présence de patients présentant des symptômes d’infection pouvant être rattachés au coronavirus (fièvre, toux, difficultés respiratoires), la Direction de la santé recommande de se renseigner sur l’historique de voyage de ces personnes dans la région concernée au cours des deux dernières semaines.

Tout cas suspect doit être signalé immédiatement par le médecin traitant à la Direction de la santé. Les personnes provenant de régions touchées qui présentent des symptômes d’infection au coronavirus doivent être isolées dans un hôpital approprié jusqu'à ce que celle-ci puisse être exclue. Au Luxembourg, des chambres spécialement aménagées au Service national des maladies infectieuses du Centre Hospitalier de Luxembourg se prêtent à un isolement adéquat des patients.

Le Laboratoire National de Santé (LNS) développe actuellement sa capacité à réaliser les tests permettant d’identifier le 2019-nCoV. Parallèlement, il dispose d’un accord avec l’Hôpital universitaire de la Charité à Berlin qui peut tester des échantillons du LNS. Le laboratoire de la Charité figure comme laboratoire de référence dans le listing établi par l’ECDC.

2. Recommandations aux voyageurs

Notons d’abord, que les autorités chinoises ont mis de facto en quarantaine depuis aujourd’hui la métropole de Wuhan, au cœur de l'épidémie. Plus aucun train ni avion ne doit en principe quitter la cité de 11 millions d'habitants située en plein centre de la Chine.

Les contrôles de température corporelle se sont généralisés dans plusieurs aéroports d'Asie, du pourtour du Pacifique ainsi qu'au Royaume-Uni, au Nigeria et en Italie. Ces aéroports ont des liaisons aériennes directes avec la région de Wuhan.

Cette situation est censée évoluer au cours des prochains jours.

Recommandations de la Direction de la santé aux voyageurs désirant se rendre en Chine et notamment dans la région de Wuhan  :

Avant de partir, il est conseillé: 

  • De renoncer à tout voyage non necessaire.
  • De ne pas partir si on souffre d’une pathologie respiratoire.

Pendant votre séjour, il est conseillé: 

  • De vous conformer aux recommandations locales.
  • D'éviter tout contact avec des animaux vivants ou morts, notamment dans les marches.
  • D'éviter tout contact rapproché avec des personnes ayant de la fièvre et qui toussent.
  • De se laver régulièrement les mains avec du savon ou avec des solutions hydroalcooliques.

Sur place, en cas de symptômes d’infection respiratoire (fièvre, toux, difficultés respiratoires), il est recommandé: 

  • De consulter rapidement un médecin.
  • De porter un masque chirurgical si l’on est en contact avec d’autres personnes.
  • D’utiliser des mouchoirs jetables. 
  • De se laver les mains régulièrement.  

En cas de symptômes d’infection respiratoire aiguë à votre retour au Luxembourg ou dans la quinzaine après le retour, il est recommandé: 

  • De rester à la maison et d’éviter le contact avec d’autres personnes.
  • De porter un masque chirurgical si l’on est en contact avec d’autres personnes.
  • D’utiliser des mouchoirs jetables et de se laver les mains régulièrement.
  • De contacter rapidement l’Inspection Sanitaire via le numéro de téléphone (+352) 247- 85650 ou via le 112 en dehors des heures de bureau, qui vous oriente vers le service médical approprié.
  • Ne pas se rendre chez son médecin traitant ou aux urgences, pour éviter toute potentielle transmission à d’autres personnes.

Pour plus d’informations, veuillez trouver ci-dessous le lien vers le site de l’OMS, mis à jour avec toutes les informations relatives à la situation d’urgence de santé publique qui prévaut à Wuhan, en Chine. Le site inclut également un lien sur les conseils pour voyageurs : https://www.who.int/westernpacific/emergencies/pneumonia-in-wuhan-china.