Méi wéi 10 Joer huet et gedauert. Lo hëlt de Projet „Wunne mat der Wooltz" vun der Gemeng Wolz an dem Fonds de Logement Form un.

Wunne mat der Wooltz / Reportage Diana Hoffmann

Déi éischt Wunnenge solle bis Enn 2023 fäerdeggestallt sinn. Bis dohi wëll och d'Gemeng mat Infrastrukture wéi der Schoul fir 300 Kanner, enger Maison Relais an dem Ausbau vun der Kläranlag fäerdeg sinn. Gebaut gëtt ob enger aler Industriebrooch vu 25 Hektar matten an der Stad, wéi de Logementsminister Henri Kox e Méinden op enger Pressekonferenz presentéiert huet. 70 Prozent vun de Wunnenge sollen zu abordabele Präisser verlount ginn. am Ganzen entstinn ob enger Zäitschinn vu 15 Joer 870 Wunnengen, a Wunnraum fir 2.000 Persounen. Dëst bedeit, dass d'Gemeng Wolz, mat am Moment ronn 7.000 Awunner massiv wuesse wäert.

Besonneschkeet vun deem neie Quartier wäert sinn, dass grousse Wäert ob Circulaire Wirtschaft geluecht gëtt. Also gréng Energie, nohalteg Bauweis a méiglechst wéineg Offall. Inspiréiert gëtt sech dobäi och un neie Quartiere wéi Elmen, deen am Moment zu Ollem gebaut gëtt. Den Auto soll wäitméiglechst aus dem Quartier eraus, soudass den ëffentleche Raum vun de Leit ka genotzt ginn. D'Parkhaiser wäerten awer maximal 200 Meter vun de Wunnengen ewech sinn.

Déi éischt Phas, an där déi eemoleg Friche revaloriséiert gëtt, an d'Wooltz renaturéiert, wäert de Staat 126,5 Milliounen Euro kaschten. Fir de Projet insgesamt gëtt mat 286 Milliounen Euro gerechent, esou de Minister. 2038 soll dann de komplette Quartier fäerdeg sinn.

Den nächste grousse Projet, deen de Fonds de Logement an Ugrëff hëlt, ass de Projet Neischmelz zu Diddeleng. Bis Summer, sou hofft de Minister Henri Kox, soll de Gesetzesprojet ausgeschafft sinn. 1.000 Wunnunitéite sollen hei bis 2035 entsoen.

Schreiwes vum Logementsministère

«Wunne mat der Wooltz»: l’avenir de Wiltz prend forme (08.03.2021)

Communiqué par: ministère du Logement

D’ici 15 ans, sur des anciennes friches industrielles de Wiltz naîtra un nouveau quartier accueillant plus de 2.000 habitants. Le promoteur public Fonds du logement développera sur 25,5 hectares, selon des principes de durabilité, 833 logements dont 70% seront destinés à la location abordable. La participation étatique s’élèvera à 286 millions euros pour l’assainissement, la renaturation et la réalisation des 3 premiers plans d’aménagements particuliers.

Le projet

Le site «Wunne mat der Wooltz», implanté dans la vallée entre Oberwiltz et Niederwiltz, s’étend sur une superficie de 25,5 hectares[1] et se situe essentiellement sur la friche industrielle de «Tarkett (Eurofloor)», l’ancien site «Baumaself» et le lieu-dit «Geetz».

Le projet «Wunne mat der Wooltz» compte en tout 7 plans d’aménagement particuliers (PAP), dont les 3 premiers, prévoyant la création de 401 logements, sont couverts par le projet de loi de financement déposé. À terme, la réalisation de 872 logements sur ce site, dont 833 logements construits par le promoteur public Fonds du logement, permettra d’accueillir un peu plus de 2.000 personnes. 70% des logements seront destinés à la location abordable et 30% à la vente subventionnée.

Le contexte historique

Depuis 20 ans se pose la question du développement futur des friches industrielles de Wiltz. La complexité du projet et l’envergure exceptionnelle des mesures d’assainissement à déployer ne pouvant pas être assumées par la seule administration communale, le gouvernement s’est depuis plus de 10 ans associé aux études et travaux préparatoires.

En 2012, le Fonds du logement acquiert les premiers terrains sur le site. En 2016, le bureau HSA remet le Masterplan du projet «Wunne mat der Wooltz», suite à une étroite collaboration entre le bureau d’études, les différents intervenants interministériels, la ville de Wiltz et le Fonds du logement. Deux ans plus tard, le Fonds du logement reçoit les approbations ministérielles pour les 3 premiers PAP sur 7 prévus dans le Masterplan.

Comme pour la plupart des projets de logements de plus grande envergure, le Fonds du logement a prévu la réalisation successive de ces 7 PAP. Selon les dernières planifications du Fonds du logement, le projet «Wunne mat der Wooltz» devrait prendre au moins une quinzaine d’années avant d’être finalisé.

Les aspects de durabilité du projet

Le projet «Wunne mat der Wooltz» a été conçu selon des principes fort de durabilité et de vivre-ensemble. Quatre aspects ont été pris en compte:

  1. L’économie solidaire et partagée
    Des espaces partagés seront mis à disposition des nouveaux habitants, comme des jardins et locaux communautaires ou un café coopératif. Pour soutenir une dynamique de cohésion sociale, un encadrement et accompagnement des nouveaux arrivants est prévu. Le vivre-ensemble et l’échange seront favorisés par des projets participatifs.
  2. Un concept énergétique
    «Wunne mat der Wooltz» sera un quartier énergétiquement neutre avec un réseau de chauffage urbain à basse température et l’installation de photovoltaïques sur les toits. Les bâtiments seront dits «intelligents» et conçus à énergie positive.
  3. Urbanisme et architecture
    L’aménagement urbain tient compte des enjeux liés à la situation géographique, à la mobilité, ainsi qu’aux défis énergétiques et environnementaux actuels. Les parkings seront centralisés en périphérie, un système de bike & car sharing sera mis en place afin de privilégier la mobilité douce à travers des quartiers interconnectés. La renaturation de la rivière traversant et des aménagements favorisant la biodiversité garantiront une qualité de vie proche de la nature.
  4. Gestion des déchets
    Suite aux démolitions des bâtiments et infrastructures sur l’ancien site industriel, un maximum de matériaux ont été récupérés et réutilisés. Les nouveaux bâtiments sont planifiés de façon à ce qu’à l’avenir le matériel puisse être récupéré dans une banque de matériaux. Selon l’objectif «zéro déchets» sont prévus des centres de tri, de compostage et de recyclerie.
Les projets de loi

La participation financière totale de l’État a été estimée à près de 286 millions euros et est répartie sur deux projets de loi de financement.

  1. Projet de loi autorisant l’État à participer au financement de l’assainissement et de la renaturation du site «Wunne mat der Wooltz»
    L’enveloppe budgétaire de 126,5 millions euros du présent avant-projet de loi se compose des frais d’assainissement des sols, de la revalorisation du site et de la renaturation des cours d’eau de la rivière Wooltz. Les coûts couverts par ce projet de loi sont entièrement à charge de l’État.
  2. Projet de loi autorisant l’État à participer au financement du développement de logements du projet «Wunne mat der Wooltz»
    L’enveloppe budgétaire de 159,5 millions euros du présent avant-projet de loi se compose des frais de viabilisation et de réalisation de logements pour les trois PAP «Q2 Geetz», «Q5 Gierwerei» et «Q7 Nordhang» du projet «Wunne mat der Wooltz». Les coûts couverts par ce projet de loi sont subventionnés par le ministère du Logement, conformément à la loi modifiée du 25 février 1979.
«'Wunne mat der Wooltz' est à plusieurs égards un projet exemplaire et innovant: par sa taille, par le passé industriel du site et sa reconversion, par l’importance donnée à la qualité de vie. Je relève aussi l’excellente collaboration entre État, commune et promoteur public selon les principes promus par le Pacte logement 2.0.», a souligné le ministre du Logement lors de la conférence de presse. Pour Henri Kox, «Wunne mat der Wooltz» est un projet essentiel pour augmenter l’offre en logements publics, abordables et durables faisant actuellement défaut.»

[1] Il s’agit de la surface telle que définie dans le Masterplan. La surface couverte par les 7 PAP s’élève quant à elle à 24 ha.